Littérature générale

  • Que s'est-il vraiment passé à Gorgo al Monticano en 1920 ? Quels secrets leur arrière-grand-père leur a-t-il cachés ? Dans les années 80, adultes, Nunzio et Enzo veulent des réponses. Ils partent les chercher en Italie. Là où tout a commencé. Un voyage qui les marquera à jamais et qui bouleversera le cours de leur vie.

    "Dunac, Lot-et-Garonne, France, 1964. Il prend une motte de terre entre ses mains. Il l'effrite devant le visage des deux garçons. Ils ont dix ans. Ils regardent le vieil homme qui leur fait sentir l'odeur de la terre. [...] Il leur dit qu'il en a déjà perdu une, de terre. Il leur raconte toujours la même histoire, qu'ils connaissent par coeur maintenant. Qu'un matin, ils sont venus les expulser de sa terre. Qu'ils ont mis le feu aux granges. Qu'ils ont égorgé les chiens, coupé les arbres. Qu'ils ont brisé les meubles à coups de hache. Qu'ils ont jeté la vaisselle par les fenêtres. Qu'ils ont pissé sur les draps encore tièdes. Les deux garçons frissonnent."

  • « Ça a commencé comme ça. Dans un train. Il rentrait d'un voyage au Rajasthan. Elle l'a appelé au téléphone. Elle a dit qu'il y avait une zone d'ombre entre eux. Il a ri. Ça c'était sûr. Il y avait toujours eu des zones d'ombre entre eux. Il l'entendait mal. Quoi ? Une ombre ? Où ça ? Répète. Quoi ? Où ? Ça a coupé. Puis la liaison est revenue. Le wagon vibrait. L'espace exigu de la cabine téléphonique a soudain été envahi par la zone d'ombre. »

    C'est l'histoire d'un voyage en Inde, d'un chaos, d'une réconciliation tardive et salvatrice entre un homme et une femme que ce roman dit à deux voix. Aveux déchirants d'amour et de haine. Leur vie est un sport de combat, une mise en danger qui consiste à vivre à deux sur un fil. Ordinaire des jours, passions empêchées. Nul besoin d'aller au cirque pour se sentir équilibriste.

    Un texte sans concessions.

  • Demain, je m'enfuis de l'enfer est un roman à suspens. L'histoire se passe dans les années 1960 - 1970. Un homme de trente ans dont l'identité et les raisons de sa présence dans un hôpital psychiatrique se révèlent peu à peu raconte son histoire, son passé, son présent qu'il revoit par bribes. On sait peu de choses sur lui. Il vit à Bordeaux, près de la Garonne et des quais du port. Né dans une famille d'émigrés espagnols qui ont fui l'Espagne franquiste, il connaît très tôt l'enfermement pour troubles mentaux. Le livre s'ouvre sur un cri de révolte et d'incompréhension. Ecrit à la première personne, ce Je, Angel Sacramento, se raconte. Il attend la venue de la femme qu'il aime, Irène, et ne comprend pas qu'elle l'ait abandonnée. Le livre alterne les interrogations, les incompréhensions d'Angel sur sa situation présente, les motifs de son enfermement et la narration des souvenirs de son passé proche et lointain. Cette narration se fait sur le mode de l'obsession. Angel se croit persécuté, victime d'un complot universel. Demain, je m'enfuis de l'enfer est un roman sur l'incompréhension entre les êtres, la solitude, le désir de l'ailleurs. Le style dépouillé, le vocabulaire précis, le souci constant de sobriété sauront séduire un lecteur épris de musicalité, attaché à rencontrer des personnages troublants et purs.

empty