Littérature générale

  • Au début du 17e siècle, Galilée est le fondateur emblématique de la science moderne. Par ses observations astronomiques, il nous fait passer du monde clos et géocentrique hérité de l'Antiquité à l'Univers pluri-centrique et infini d'aujourd'hui.
    C'est aussi le premier physicien véritablement expérimentateur, qui posera les bases de la mécanique moderne et de la théorie de la résistance des matériaux. Bien avant Einstein, il avancera l'idée de la relativité du mouvement. 
    Jean-Marc Lévy Leblond, physicien et essayiste, raconte ici la vie et l'oeuvre scientifique révolutionnaire dun homme profondément nourri par la culture artistique et littéraire de son temps, autant que marqué par ses tensions idéologiques et politiques.

  • Les questions de la science et de la technique apparaissent, dans l'actuel contexte, comme plus décisives que jamais. C'est pourquoi Jean-Marc Lévy-Leblond a jugé opportun d'apporter sa contribution au grand débat national qui doit se dérouler sur l'organisation et les finalités de la recherche, en rassemblant différentes études écrites à partir de son expérience de la science, tant au laboratoire qu'en amphithéâtre et dans l'édition.
    Le débat sera fécond s'il échappe à deux pièges symétriques: se limiter aux questions purement scientifiques, se consacrer aux seules priorités politiques et économiques. D'où les trois confrontations que propose ici l'auteur, afin d'ouvrir la discussion à tous: science et science, science et culture, science et politique.
    L'urgence des mesures à prendre ne doit pas nuire aux réflexions sur le long terme. Tout en commençant à élaborer les réponses de circonstance, il faut donc continuer de poser les questions de fond. C'est dire le rôle de l'esprit de sel, cet acide au pouvoir décapant.

    Jean-Marc Lévy-Leblond, physicien théoricien, est professeur à l'université de Nice. Il dirige les collections Science ouverte et Points-Sciences aux Editions du Seuil.

empty