• Le règne de Charlemagne est un moment politique fondateur, qui évoque pour nous la construction des institutions légales de l'Europe chrétienne. Revenant sur cet épisode clé de l'histoire européenne, Jean-Pierre Devroey en tire des réflexions très actuelles : Et si la réinvention carolingienne du pouvoir et le désir de refonder les lois avaient eu affaire avant tout avec la croissance démographique et la menace de la faim ? Et si cette histoire vieille de douze siècles pouvait éclairer le monde d'aujourd'hui ?Des décennies durant, les sociétés européennes eurent en effet à affronter des calamités naturelles meurtrières. Confrontant les textes anciens et les découvertes de l'archéologie à l'immense bibliographie récente sur les dynamiques environnementales, qu'il s'agisse de climatologie, de biologie ou de paléoécologie, Jean-Pierre Devroey parvient à faire revivre la peur de l'effondrement qui hanta les sociétés européennes du haut Moyen Âge, et l'extraordinaire effort créatif qui permit leur résilience. À l'heure où notre société est en proie à l'inquiétude environnementale, il offre une leçon de prudence et d'optimisme.Professeur à l'Université libre de Bruxelles et membre de l'Académie royale de Belgique, Jean-Pierre Devroey est un éminent spécialiste des sociétés du haut Moyen Âge.

  • « De ce livre, je dirais qu'il s'achève là où commencent la plupart des histoires du vin de Champagne, sur la figure de dom Pérignon, au tournant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au siècle dernier, Charles Müntz a pu écrire que les vignes de Champagne poussaient leurs racines "dans un sol artificiel formé d'apports incessants", un sol né du labeur de la soixantaine de générations de vignerons qui ont peiné à "terrer" ces coteaux de la Rivière de Marne et de la Montagne de Reims. L'image me plaît infiniment, car elle évoque la solidarité profonde qui unit entre eux cette chaîne d'hommes et de femmes, dont les descendants oeuvrent encore sur un sol que tous ont nourri. Une chaîne d'hommes et de femmes qu'une tradition historiographique tenace avait brisée, au profit d'une légende où le champagne naissait des tours de main et des secrets d'un moine bénédictin de génie. » En ancrant son propos dans la Champagne rémoise, l'auteur nous permet de saisir les mécanismes de la viticulture médiévale. La mise en place des conditions qui en ont permis l'essor et son aboutissement dans « l'invention » du champagne. Nourri d'un incessant retour aux sources et aux textes anciens, ce livre, d'une grande érudition, apporte une contribution nouvelle à l'histoire de la viticulture, sans jamais se départir d'un souci de la narration et de la clarté du style. Il devrait intéresser non seulement le public champenois mais aussi les historiens et les spécialistes, professionnels ou amateurs, de la vigne et du vin.

empty