• Mentine adore dépasser les limtes, surtout celles de ses parents !Exclue.Cette sentence est tombée en novembre, à quelques jours de mon anniversaire. J'allais avoir treize ans, j'étais déscolarisée, et sur le champ de bataille de ma vie, une survivante : Johanna Estamplade, ma seule amie !L'idée de papa m'a fait l'effet d'une douche de glaçons. Sa super trouvaille était un internat spécialisé, une usine à grosses têtes. Une école où on allait me transformer en petit singe savant. Adieu Johanna, adieu toute ma vie, je pars en Suisse étudier...

  • Mentine adore dépasser les limites, surtout celles de ses parents.Ma meilleure amie était Miss Flamenca. Johanna ne jouait pas de la musique, elle était la musique. Sublime, belle, elle m'emporta en Espagne. La dernière note me laissa perchée sur son sourire. Je ne voulais plus en redescendre. Je voulais qu'elle joue encore pour moi, le monde entier.Sache que si tu as besoin de moi, à n'importe quel moment je serai là. Telle fut le promesse que je fis à Johanna un hiver. Telle fut la promesse que je tins un an plus tard quand, heureuse de pouvoir enfin lui offrir mon entière amitié, pour elle tout s'écroula.

  • Mentine adore dépasser les limites, surtout celles de ses parents !
    Immersion linguistique dans une école d'été. Quinze jours, seule à New-York chez des inconnus. Punition ou super chance ?
    New-York a la pêche d'une adolescente, surdouée, légère, vive, insolente et irritable. New York City, c'est moi !
    Il suffisait de regarder mes parents écrasés par le poids de leur sac à dos de touristes pour comprendre qu'ils étaient "out". Ils n'avaient pas la "vibe". Pas le souffle. Moi, si !

empty