• 1909, la violence s'est infiltrée partout et s'exerce désormais non seulement dans les cités, mais aussi à l'école, dans les transports en commun ou lors de brutales poussées de rage dévastatrice aux quatre coins de la France. Sous le coup de la peur, tous les vieux démons sont ressortis : enfermement mineurs, éloignement des casseurs, couvre-feu, suppression des allocations familiales, prison. Au chapitre de la répression, certains préconisent maintenant l'application du principe de « tolérance zéro » venu d'outre-Atlantique. L'affolement est général face à une violence urbaine qui franchit des seuils auparavant jamais atteints. Une violence spectaculaire, harcelante, multiforme, qui s'exerce partout, mais dont souffrent beaucoup d'habitants de nos banlieues depuis déjà bien longtemps. Plutôt que de céder aux sirènes des marchands de la peur ou de répondre à la violence par la violence, Julien Dray a voulu écouter les victimes et tous ceux qui sont en première ligne, policiers, enseignants, conducteurs des transports en commun, parents, acteurs de terrain. Avec eux, il a voulu comprendre comment la France a pu en arriver là et quels sont les moyens d'en sortir. Osant regarder la vérité en face, il préconise une mobilisation générale pour sortir de l'engrenage de la violence et de l'insécurité. En homme libre et engagé, il avance des solutions concrètes, fidèles à l'esprit de la République, prouvant, dans une période où il y en a grand besoin, que les responsables politiques ont encore des idées.

  • L'enfant terrible du PS a grandi. L'insolence s'est faite pertinence. Celui qui hier posait les questions qui dérangent apporte aujourd'hui des réponses et un programme pour la gauche de l'an 2000. Quand le parti socialiste pensait avoir pour lui la durée, Julien Dray tirait la sonnette d'alarme. Aujourd'hui, il refuse de sombrer dans la sinistrose et de se soumettre à une défaite annoncée. Un bilan sans concession ni masochisme de dix ans de pouvoir socialiste, vu de gauche et de l'intérieur par un député qui ne baisse pas les bras et qui ne confond pas erreurs ou échecs et trahison. Chômage, protection sociale, institutions, morale publique, si le parti socialiste est en panne de propositions, ce livre en a plein ses pages. A lire, pour renouer avec le goût de la politique de la gauche.

  • La gauche est-elle encore une idée neuve ou bien un vieux rêve à jeter aux poubelles de l'histoire? Justement parce qu'est passé le temps des utopies, voici que revient l'essentiel : la République, la laïcité, l'égalité des chances et le rôle de l'Etat dans l'harmonie sociale. L'auteur, membre du PS, le rappelle.

  • Membre du Parti Socialiste depuis 1981, Julien Dray a fondé, avec Jean-Luc Mélenchon et Marie-Noëlle Lienemann, la Gauche Socialiste. Enfants terribles des années Mitterrand, ils n'ont cessé de rappeler la gauche à son idéal mais également à son unité. L'union des rouges, des roses et des verts, c'était leur idée, défendue constamment avec pugnacité. Leurs chemins se sont ensuite séparés. Julien Dray a été porte-parole du Parti Socialiste lorsque celui-ci était dirigé par François Hollande. Jean-Luc Mélenchon est devenu le leader charismatique du Front de Gauche.

    Aujourd'hui, Julien Dray prend la plume pour répondre à Jean-Luc Mélenchon et à une stratégie qu'il juge mortifère. Le pire, pour Julien Dray, est le risque de fracture de la gauche qu'implique la stratégie de Jean-Luc Mélenchon.

    Jean-Luc Mélenchon contre la Gauche ? Julien Dray répond à cette question en s'appuyant non seulement sur leur histoire commune mais également en proposant une alternative à la stratégie de son ancien compagnon de route. Refusant les anathèmes et les excommunications, Julien Dray entraine le lecteur dans une passionnante réflexion. Choisir sa gauche, ce n'est pas choisir une gauche contre une autre, c'est choisir la gauche. Et la gauche a d'abord pour vocation d'affronter le réel...

  • Pour J. Dray, faire parler les armes était une faute. La guerre n'a rien réglé. Bien au contraire. Elle a simplement révélé une France alignée et une gauche résignée.

  • Deux jeunes hommes politiques, l'un, héritier de François Mitterrand, Julien Dray, l'autre de Jacques Chirac, François Baroin, sont réunis autour d'une table pour redéfinir les fondamentaux en la matière. Ils relatent aussi bien leurs souvenirs personnels que les échanges très confidentiels qu'ils ont eus avec leurs pères spirituels.

empty