• En 1936, tandis que la Seconde Guerre mondiale menace, l'écrivain tchèque Karel Capek (1890-1938) entreprend un voyage dans le Nord de l'Europe. Forêts à perte de vue, fjords échancrés, vaches noir et blanc, fermes rouges,myriade d'îles ponctuent sa traversée du Danemark, de la Suède et de la Norvège. Au fil du récit, derrière une naïveté feinte et un lyrisme tempéré, où affleurent une tendre ironie et un humour mordant, se profile le portrait troublant, éblouissant de nature et de lumière, d'un continent en sursis. Car, en route vers le cap Nord, Capek pressent la fin d'une époque et dessine une Europe qui, bientôt, sombrera dans le chaos. Avec 170 dessins de Karel Capek.

  • " Il est temps de relire Capek pour le rire insouciant qu'il crée dans ses contes, rire derrière lequel pointe souvent l'angoisse. C'est une joie de lire l'œuvre de cet incroyable conteur, auteur de récits stupéfiants et inoubliables. " (Arthur Miller)
    Des empreintes qui s'arrêtent soudainement dans la neige, un homme qui a pour seul tort de paraître suspect, un voleur de cactus qui disparaît à l'autre bout du monde, un poète qui se transforme en détective, Dieu qui apparaît comme témoin de la justice humaine, une cellule de prison dont les occupants se repentissent, un cadavre retrouvé dans une valise déposée à la consigne d'une gare... Dans ces quarante-huit nouvelles, dont plus de la moitié était inédite en français jusqu'à présent, Karel Capek mêle comme à son habitude l'ordinaire et l'extraordinaire, l'humour à la satire.

    Crimes, disparitions, énigmes, mystères, enquêtes, ces récits, qui relèvent du genre policier avant l'heure, dissèquent la vérité et jouent avec notre capacité à juger. Ces textes en forme de paraboles, qui continuent de nous hanter longtemps après leur lecture, prouvent encore une fois l'importance de Capek dans l'histoire littéraire.

  • Depuis de longues années la compagnie R.U.R. inonde la planète de ses « robots », parfaitement semblables à l'homme et produits en masse dans son usine insulaire. Mais l'humanité, privée de travail, inactive et oisive, décline, et la révolte gronde au sein des nouvelles masses...

    Ecrite en 1920, la célèbre pièce de Karel Capek a non seulement posé une des pierres fondatrices de la science-fiction, elle a inventé un mot devenu universel : « robot ».



    Traduction intégrale de H. Jelinek, 1924.

  • Néerlandais Oorlog met de salamanders

    Karel Capek

    Een drankzuchtige scheepskapitein ontdekt voor de kust van een Aziatisch eiland een reusachtige, intelligente salamandersoort, die hij als goedkope arbeidskrachten aan het werk zet. De dieren verspreiden zich over de wereld en worden steeds slimmer. Ze leren praten, weten aan wapens te komen - en ontwikkelen zich tot Salamanders. Ze gaan de strijd met de mens aan. Capek's roman over de ondergang van de mensheid verscheen in 1936 en was een onmiddellijk succes: binnen een jaar verschenen er vertalingen in Duitsland, Frankrijk en Engeland; George Orwell vond er zijn inspiratie in voor Animal Farm. Oorlog met de Salamanders is een hilarische, briljante afrekening met het opkomende nationaal-socialisme, het communisme en het racisme, maar vooral met het kapitalisme. Tot in de speelse typografie en illustraties maakt Capek gebruik van talloze mogelijkheden om de ernst van zijn boodschap te maskeren met spot, lachlust en vertelplezier.



    Karel Capek (1890-1938) is een van de belangrijkste Tsjechische schrijvers van de twintigste eeuw. Wereldbibliotheek gaf eerder enthousiast ontvangen werk van hem uit in hoog geprezen vertalingen van Irma Pieper, waaronder Een doodgewoon leven (2008) en De oorlog van de salamanders (2011).

  • Povetron

    Karel Capek

    Tento príbeh zacíná tím, ze do nemocnice privezou muze v bezvedomí, který se zranil pri leteckém nestestí. Nad jeho luzkem se postupne vystrídají jasnovidec, jeptiska a básník a kazdý z nich se snazí prijít na duvod, který muze vedl k tomu, letet v tak spatném pocasí.Vznikají tak tri príbehy, vsechny stejne pravdepodobné, ale pravda zustává skryta.

empty