• La métaphysique

    Lefranc

    Parménide, Platon, Aristote, Descartes, Leibniz, Kant, Hegel, Schopenhauer, Nietzsche, Heidegger : c'est en se référant en particulier à ces auteurs que sont étudiées les problématiques essentielles de la métaphysique.La métaphysique n'est-elle qu'un abus de langage ? Peut-elle prétendre à une science supérieure, fondatrice des autres sciences ? Peut-elle parvenir à se critiquer elle-même ? À se dépasser elle-même ? Il semble bien que l'interrogation métaphysique reste sous-jacente à notre modernité.Dans cet ouvrage, plus particulièrement destiné aux étudiants en philosophie des 1er et 2e cycles universitaires et des classes préparatoires aux Grandes Écoles, les notions fondamentales (être, idée, substance, sujet ...) et les grandes positions doctrinales sont caractérisées dans leur origine et leur évolution.Jean Lefranc est maître de conférences honoraire à l'université de Paris-Sorbonne, dont il fut à la tête, pendant plusieurs années, de l'unité d'enseignement et de recherche de philosophie. Il a publié récemment L'esprit des Lumières et leur destin (A. Colin, 1997), La philosophie en France au XIXe siècle (PUF, 1998) et dirigé un important Cahier de l'Herne sur Schopenhauer (1997).
    La métaphysique comme langage : Qu'est-ce que la métaphysique ? Critique de la langue du métaphysicien. Des mots premiers d'abord grecs. La métaphysique comme science fondatrice : L'énigme de l'être et du mouvement. Être et paraître : l'idée. Être et devenir : la substance. Être et penser : le sujet. La métaphysique comme interrogation fondamentale sur elle-même : La métaphysique de la métaphysique. Métaphysique et objectivité : l'idéalisme transcendantal. Métaphysique et historicité : le système dialectique. Métaphysique et critique de la subjectivité : le « dépassement » de la métaphysique. La métaphysique comme généalogie de la modernité.

  • Alban Lefranc nous livre ici une fable romanesque à l'humour grinçant, et au style incandescent, sur l'enfer du monde contemporain. 

  • Ce livre synthétise l'ensemble des pratiques professionnelles du psychomotricien. Il rappelle les fondamentaux du métier. Il détaille tous les référentiels. L'ensemble des champs d'application, du bébé à la personne âgée, sont systématiquement décrits. Riche de très nombreuses vignettes cliniques, il entend constituer le nouveau manuel de formation continue d'un métier en constant développement. Un tout en un appelé à s'installer comme la référence du domaine.

  • Nietzsche qui se voulait à la fois de son temps et contre son temps, a posé à notre modernité les questions les plus fondamentales et soulevé autant de polémique que d'enthousiasme. Après avoir rappelé les principales difficultés d'interprétation, cet ouvrage s'efforce de faire le point. 
    Dans une première partie, le sens de la tragédie grecque et celui de la sagesse socratique se trouvent renouvelés à partir de la dualité de l'équilibre apollinien et de l'ivresse dionysiaque. 
    Une deuxième partie montre comment une critique généalogique retrouve sous le problème du fondement de la morale, celui, critique, de la valeur des valeurs c'est-à-dire de leur hiérarchie. La célèbre volonté de puissance, si souvent abusivement interprétée, est ici précisée. 
    La troisième partie décrit l'anthropologie de Nietzsche, le développement du «  type de l'homme  » du nihilisme jusqu'à l'homme supérieur et enfin le «  surhomme  » dont l'interprétation a donné lieu à tant de contresens. 
    Reste à affronter dans une dernière partie la pensée de l'éternel retour, la plus mystérieuse, la plus difficile, pleinement accessible seulement au surhomme, ultime approfondissement du dionysisme. 

  • 'Il absorbait par tous ses pores l'espace clos entre les cordes, et sa peau comme une éponge avalait le volume à grandes gorgées, dévorait les moindres détails de ce carré magique de six mètres sur six où il avait choisi de passer sa vie désormais.' Comme chacun sait, il n'y a qu'une seule façon de passer le cap Horn : vite. Mohamed Ali a su somptueusement incarner cette vitesse face à ses adversaires sur le ring, face à l'Amérique blanche des années soixante.
    Mais avant de s'appeler Mohamed Ali, il a fallu que le jeune Cassius Clay surmonte ses peurs, sorte de son mutisme et s'invente un corps. Il a fallu qu'il trouve la voix qui habite pleinement ce corps.
    Ce livre raconte sa genèse : Ali avant Ali.

  • Le livre idéal pour comprendre les cryptomonnaies et investir sans risque
    Une cryptomonnaie est une monnaie virtuelle utilisable sur un réseau informatique décentralisé, de pair à pair. Elle est fondée sur les principes de la cryptographie et intègre l'utilisateur dans les processus d'émission et de règlement des transaction.
    La plus connue des cryptomonnaies est le Bitcoin, mais il en existe beaucoup d'autres comme l'Ether, le Dash, le Ripple ou encore le Litecoin. Ce livre se propose de dresser un panorama complet des différentes cryptomonnaies sur le marché avec leurs avantages et leurs inconvénients. Il montre également comment utiliser les nombreuses plate-formes d'investissement disponibles en ligne, comment acheter et vendre vos cryptomonnaies et comment éviter les risques inhérents à ce type de transactions.

  • "Nous venons de cerveaux saccagés par la consommation et par le dogme de la non-violence. Nous avons grandi dans la dépression, la maladie et la peur du déclassement. Mais cette engeance est sortie des non-lieux où vous vouliez la cantonner. Vous avez laissé une armée grandir dans vos entrailles." De la Fraction Armée rouge, née à la fin des années 60 en Allemagne de l'Ouest, la rumeur n'a retenu que le récit d'espionnage ou le road movie sanglant. Loin des clichés associés à "la bande à Baader", ce roman remonte aux sources de la démence nazie, de son emprise durable sur le langage et les corps. Car plutôt qu'Andreas Baader, c'est Bernward Vesper, fils d'un célèbre poète nazi, qui incarne la déchirure d'une jeunesse prise entre le poison de la langue hitlérienne et l'enthousiasme béat du miracle économique. Il va bientôt rencontrer Gudrun Ensslin, une femme prête à tout pour que le mensonge cesse...

  • « On s'est bien foutu de votre gueule toutes ces années, de vos grands yeux ahuris, de votre indéracinable accent teuton, un peu moins les derniers temps où votre main s'armait promptement d'un tesson paraît-il, Queen of the bad girls enfin, parvenue au but. » Ni hagiographie, ni descente en flammes, Vous n'étiez pas là détourne le genre biographique pour passer outre les images d'Épinal associées à Nico (1938-1988) : cover-girl précoce, demi-mondaine dans La Dolce Vita, égérie des films de Warhol, femme fatale du Velvet Underground, maîtresse d'une poignée de célébrités et increvable junkie bien au-delà des années 70.
    Apostrophant son héroïne sur un ton tendre et grinçant, Alban Lefranc s'approprie les tendances à l'affabulation de Nico, tord ici et là le bâton des faits et finit par la mentir vraie. Partant de ce rapport décalé, elliptique et dissonant, il l'exhume des ruines du IIIe Reich, la confronte à l'absence d'un père, autopsie les zones d'ombre de son ascension fulgurante, remet en perspective ses frères de chaos, ôtant un à un les masques d'une intériorité mouvante pour réinventer quelques-unes de ses vies possibles.

  • Oublier le passé, c'est se condamner à le répéter. Depuis la fin des années 1990, cette idée a inspiré le développement massif de politiques de mémoire partout dans le monde : musées mémoriaux, monuments, éducation civique et institutions sont chargés d'écrire l'histoire, d'honorer des victimes, de dire le bien et le mal, de permettre aux citoyens et aux gouvernants de
    construire des sociétés pacifiées.
    Mais ces politiques n'ont pas rempli leurs objectifs. Elles n'ont pas su endiguer la montée des populismes ni empêcher les actions politiques violentes. Pour comprendre les raisons de cet échec et éclairer le débat public, les auteures remontent aux sources mêmes des politiques de mémoire et s'interrogent, sans concession ni posture partisane : d'où viennentelles
    ? Que font-elles effectivement ? À quoi servent-elles ? Comment les rendre efficaces ?

  • Dans les années 60, Yane Lefranc a parcouru, avec son époux, de nombreux villages andalous et pénétré dans l'intimité de plusieurs familles gitanes du sud de l'Andalousie. Elle a tenu à rédiger ce témoignage d'instants exceptionnels, vécus au milieu de leurs « cousins » gitans, transmetteurs des chants authentiques qui font leur patrimoine. Ils revivaient peines et joies à travers leur chant, dont ils n'auraient su se passer.

  • Schopenhauer est le plus méconnu des grands philosophes du XIXe siècle. L'influence de son pessimisme a été considérable chez les philosophes (Nietzsche), les musiciens (Wagner), les artistes, les écrivains russes (Tolstoï), allemands (Mann), anglais (Conrad), français (Maupassant, Mallarmé, Proust...) Pourtant, la portée de son oeuvre, malgré ou à cause de ses qualités littéraires, à très souvent été appréciée à contre-sens. On a vu en lui un romantique, un irrationaliste, un contempteur des sciences, un moraliste pénétrant mais amer, misogyne et réactionnaire, et, de plus, peu conséquent avec lui-même. Les wagnériens en ont fait le prophète d'une religion de la musique et de l'art total. Plus récemment, il est devenu un précurseur de l'existentialisme ou d'une philosophie de l'absurde.Le présent ouvrage entend rectifier cette image. Schopenhauer, successeur authentique de Kant, prolonge la critique de la raison par elle-même et en tire toutes les conséquences. Sa métaphysique de la volonté correspond bien à la physique des forces contemporaine et ne se confond ni avec une philosophie de la décadence ni avec une exaltation mystique. Son pessimisme, ni psychologique ni historique, mais métaphysique, reste une instance critique radicale. Son renversement des philosophies de la conscience ouvrant sur Freud, comme confrontation de la tradition biblique occidentale et de la pensée religieuse de l'Inde se sont avérés riches de prolongements.

    Jean LEFRANC, agrégé de philosophie, est maître de conférences honoraire à l'université de Paris-Sorbonne dont il a dirigé plusieurs années l'UFR de philosophie. Il a publié sur la philosophie française du XVIIIe et XIXe siècle, sur Kant, Schopenhauer, Nietzche, Freud. Un philosophe inactuel. Critique du théisme occidental. La résolution métaphysique de la crise kantienne. La métaphysique à la rencontre des sciences. La destinée du sujet humain. Le déchiffrement du monde.

  • Pour se prémunir contre le risque d'insolvabilité de son débiteur, le créancier se voit accorder un certain nombre de garanties indispensables prévues dans la convention par les parties, la loi ou le juge. Ces garanties sont appelées « suretés ». Elles confèrent au créancier une certaine sécurité juridique qui peut toutefois être remise en cause, notamment en cas de procédure collective du débiteur.
    Cette sixième édition intègre les modifications apportées par les différentes réformes récemment adoptées, qu'il s'agisse notamment des ordonnances du 29 janvier 2016 relative au gage de stocks, du 10 février 2016 réformant le droit des obligations ou encore du 14 mars 2016 recodifiant le Code de la consommation. Elle prend également en considération les évolutions jurisprudentielles les plus récentes qu'elles concernent le droit du cautionnement, comme l'illustrent les nombreuses décisions portant notamment sur le formalisme, le devoir de mise en garde ou l'exigence de proportionnalité, mais aussi les différentes suretés réelles.
    Selon le principe de la collection, le cours est suivi de compléments pédagogiques pour vérifier les acquis théoriques et se préparer aux examens et concours.

  • Platon et le platonisme

    Jean Lefranc

    Toute l'histoire de la philosophie occidentale a sa source dans les dialogues de Platon qui ont donné lieu à de multiples interprétations.Cet ouvrage précise :· les notions fondamentales depuis Platon comme idée, dialectique, âme, éros, être et non-être ;· les thèses politiques de Platon, encore discutées de nos jours ;· le néo-platonisme et ses rapports avec le christianisme ;· le platonisme de la Renaissance dans la science et l'art.Jean Lefranc est agrégé de philosophie et maître de conférences honoraire à l'université Paris-Sorbonne. Il a publié récemment aux Éditions Armand Colin L'Esprit des Lumières et leur destin (1997) et La Métaphysique (1998).
    La théorie des idées : L'être comme idée. Voir et dire. La dialectique. L'intermédiaire mathématique. L'idée de bien. Les mythes de l'âme : L'âme et idée. L'amour et la mort. Le problème politique : Le philosophe dans la cité. Les gouvernements imparfaits. La cité idéale. Cité idéale et réalité historique. Le problème ontologique : Les apories de la participation. Les genres de l'être. Cosmologie mythique. Le platonisme dans l'Antiquité : Les successeurs de Platon. Le néo-platonisme. Christianisme et néo-platonisme. Le platonisme à la Renaissance : Humanisme et platonisme. Le platonisme des savants. Le platonisme des artistes.

  • Jean Lefranc est un grand connaisseur de la pensée des XVIIIe et XIXe siècles français et allemand. Ces articles ici réédités témoignent de la vigueur et de la modernité d'un rationalisme critique. Montesquieu et Rousseau ouvrent cette voie, mais c'est Kant qui formule la nature de ce rationalisme. Schopenhauer, Nietzsche ou Freud poursuivent cet effort critique : c'est une invitation à rechercher la vérité, à l'oser.

  • Maine de Biran, Bergson, Comte, Proudhon... La philosophie en France au XIXème siècle rassemble les débats fondamentaux entre spiritualisme et positivisme sur l'origine des idées, le sens de l'histoire ou la réforme sociale. Le débat philosophique en France à cette période n'est pas séparable d'une interprétation de la grande Révolution et donc des secousses successives de 1830, 1848, 1871.

  • Pierre Lefranc est le dernier des grands compagnons de route de Charles de Gaulle. Un rebelle, lui aussi, qui a participé à toute l´épopée gaullienne, des débuts de la Résistance aux dernières heures du pouvoir. Devenu son collaborateur direct à l´Élysée, Pierre Lefranc a eu le privilège de pouvoir observer l´homme de Gaulle, d´analyser sa façon de diriger, de suivre au plus près le cheminement d´une pensée haute et exigeante qui a bouleversé le destin de la France. De son dialogue vif et sans détour avec la journaliste Geneviève Moll émerge un portrait du Général riche d´anecdotes et de révélations.
    Derrière la figure de l´homme d´État hors du commun, on découvre un personnage affable, urbain, timide parfois et souvent plein d´humour. On le voit surtout diriger la France avec une hauteur de vues, un sens de l´innovation politique et sociale qui s´imposent plus que jamais comme un modèle, cinquante ans après la création de la Ve République. Alors que la direction de la France semble aujourd´hui si confuse et incohérente, regarder Charles de Gaulle gouverner est une leçon toujours riche d´enseignements.
    Geneviève Moll, journaliste de la presse écrite, a été aussi rédactrice en chef des journaux de France 2. Elle est l´auteur de biographies de François Mitterrand, Yvonne de Gaulle, Françoise Sagan, d´un livre sur le monde arabe avec l´ancien secrétaire de la Ligue arabe, Chedli Klibi, et d´un thriller Une chambre au Vatican.

  • L'auteur, ancien résistant et chef de cabinet de Charles de Gaulle, nous fait suivre l'itinéraire des combattants pour la liberté, avec des anecdotes et des portraits des principaux acteurs de ces années.

  • Dans les années 2000/2003, l'incantation au soutien à la parentalité a côtoyé les discours sur l'insécurité, les "défauts" de la parentalité étant mis largement sur le devant de la scène médiatique et politique comme causes de dysfonctionnements sociaux. L'originalité de cet ouvrage est de porter un regard critique sur le terme même de parentalité et sur le contexte dans lequel il a émergé. Il favorisera une analyse plus lucide des enjeux de cette mise en exergue de la parentalité.

  • Extrait : "Loubet, assis devant son bureau, paraît absorbé dans ses réflexions ; Nolis, assis à la petite table de droite, s'agite sur sa chaise, et regarde à tout moment par la fenêtre. NOLIS. Nous allons avoir une belle fête, ce soir, maître Loubet ; c'est aujourd'hui la Saint-Jean... Je veux perdre mon nom, si les bourgeois de la bonne ville d'Aix ferment l'oeil de la nuit." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : o Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. o Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

  • Extrait : "BABOCHET, seul, finissant d'allumer les candélabres. Là... voilà ! Dieu ! qu'il est beau comme ça le salon de M. Benoît ! Douze bougies allumées... à la fois !... lui qui se couche avec une chandelle ! Après ça, un marchand de bois des Iles, qui marie sa fille, peut bien faire un peu de dépense." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : o Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. o Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

  • December 2009. The life of Patricia Lefranc shatters into pieces. As Patricia is entering her building's lobby, her ex-boyfriend smashes her on the ground and attacks her with acid. The nightmare lasts several minutes and Patricia is burned to the third and fourth degree on 30% of her body, including her whole face. "When I woke up, I resented the doctors for keeping me alive" she explains. But Patricia has three children whom she loves dearly and it was impossible for her to give up on life. This young woman, with a sweet voice and an incredible sense of humour, has decided to live, to fight and move on with her life. Today, she is struggling to recover her old face and has already gone through 97 surgeries. She is also advocating to ban the free selling of sulfuric acid in Europe. This book tells a touching story, filled with challenges and won battles. Discover the touching testimony of a woman who, without even realizing it, teaches us a great deal about heroism EXCERPT My childhood was far from plain sailing. On the contrary. But the events I went through during those years made me who I am. The last child of a reconstituted family, I shared the lives of two sisters and a brother from my mother's first marriage. We were all born about two years apart. One detail, however, proved important : I was the only girl born from the union of my parents. Our relations were never good, as far as I can remember. I nicknamed this tandem `the union of the perverse and mad'. That says it all... My early childhood is a huge black hole. Every last recollection has vanished into thin air. From the most trivial incidents to the toys that were my companions throughout the time I was learning about life, all has literally disappeared.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Il existe, sur les grèves, une abondante bibliothèque. Pourquoi avoir éprouvé le besoin d'ajouter un titre à tant d'ouvrages souvent estimables ? Pour deux raisons principales. D'abord parce que la plupart de ces études sont dues à des juristes et à des sociologues ; il n'est pas certain que le point de vue juridique et le point de vue sociologique soient les meilleurs pour rendre compte de la complexité des faits. Ensuite parce que ces analyses ont touché le public des étudiants plus que celui des militants ouvriers. Or ceux-ci sont en mesure de comprendre la gravité des problèmes posés par leur action, à partir du moment où on leur parle leur langage et où on est animé des mêmes préoccupations qu'eux. L'étude comporte trois parties. Dans la première, consacrée aux grèves d'hier, on voit les grèves grandir en importance et en étendue, jusqu'à devenir, pour certains syndicalistes, l'arme suprême. Les grèves d'aujourd'hui sont encore susceptibles de prendre l'aspect de vastes batailles rangées. Mais les mouvements se diversifient ; des formes mineures apparaissent et la grève cesse d'être l'arme spécifique du mouvement ouvrier. Dans les deux cas, une large place est réservée aux grèves qui se sont déroulées à l'étranger et qui sont souvent mal connues des Français. Dans la troisième partie, l'auteur dresse l'inventaire des problèmes que pose la grève à la classe ouvrière, au mouvement syndical, aux industriels, aux pouvoirs publics. Quelques documents caractéristiques complètent l'ouvrage.

empty