Plon

  • Si la bête s'éveille

    Frederic Lepage

    • Plon
    • 4 Février 2021

    Adam et le singe capucin se regardent droit dans les yeux. Lui ne voit plus en Clara un animal, mais un homoncule, une sorte d'enfant dépravé, une version dégradée et corrompue de tous les ancêtres de l'homme. L'animal en lui jauge l'homme en elle. Ce regard si sombre lui fait perdre ses repères. La peur le gagne, non celle des sévices qu'elle va lui faire subir, mais l'épouvante de ne plus savoir à quelle catégorie du vivant il appartient.
    Adam, un jeune enquêteur du NYPD victime d'un inexplicable règlement de compte. Un crime atroce commis dans un immeuble maudit, le Dakota. Un singe auxiliaire de vie, censé aider le flic. Et soudain, entre eux, une haine incompréhensible. Le cauchemar peut commencer...
    Arrive-t-on, lorsqu'on cherche l'animal en l'homme, à confondre les assassins ? Le mystère sera-t-il résolu avant que la bête s'éveille ?
    Récit haletant, inattendu et terriblement original, Si la bête s'éveille est un véritable
    page-turner. Frédéric Lepage dompte les mots comme personne.


  • Alexandre Lafont est un super-héros du quotidien, un jeune homme toujours joyeux, décomplexé, youtubeur de talent, passionné de science et... épileptique. Sur YouTube, il se transforme en Epilepticman, un personnage qu'il a inventé, et qui part à la rencontre du public pour raconter avec beaucoup de tonus et de gaité la vie quotidienne d'un épileptique.

    Alexandre Lafont est un jeune homme moderne, toujours joyeux, décomplexé, youtubeur de talent, passionné de science et... épileptique.
    Sur YouTube, il se transforme en Epilepticman, un personnage qu'il a inventé, et qui part à la rencontre du public pour raconter avec beaucoup de tonus et de gaité la vie quotidienne d'un épileptique.
    On recense en France 500 000 épileptiques, dont la moitié a moins de vingt ans. Plus de 5% de la population est susceptible de subir une crise un jour ou l'autre. Cette maladie constitue ainsi le trouble neurologique le plus répandu après la migraine et la maladie d'Alzheimer.
    12 millions de personnes peuvent se trouver un jour en contact avec l'épilepsie. Il suffit pour cela d'estimer que chaque épileptique vit dans un foyer de trois personnes, s'attire la fidélité d'un ou deux amis, et subisse au moins une crise devant trois ou quatre témoins...
    Ce livre s'adresse aux jeunes épileptiques qui ne savent pas à quelle vie ils doivent se préparer, aux parents mal préparés, aux camarades de classe prêts à succomber aux idées reçues, aux voisins paniqués, aux médecins qui, parfois, n'osent pas nommée le mal.
    Alexandre Lafont nous invite à partager l'enfance, l'adolescence et la jeunesse d'un épileptique. Nous découvrons dans son récit ce qu'on appelle le grand mal, les discriminations, les traitements. Nous croisons des épileptiques célèbres, de Jules César à Dostoïevski en passant par Van Gogh. Nous faisons le point sur l'état des connaissances médicales. Avide de comprendre ce qui lui arrive, et d'explorer tous les détails, même les plus inattendus de sa maladie, l'auteur répond à des questions telles que : un épileptique peut-il avaler sa langue ? Les épileptiques peuvent-ils utiliser les jeux vidéo ? L'épilepsie est-elle contagieuse ? et bien d'autres... Il fait part de ses étonnements insolites, calculant par exemple le nombre de prélèvement sanguins qu'il faudrait pour le vider de son sang, ou analysant les notes qui constituent la mélodie des sirènes, selon qu'il s'agit de celle du Samu ou des pompiers...

empty