Presses de l'Université du Québec

  • Changer ou modifier ses conceptions et ses pratiques demande du temps et les personnels ont besoin d'accompagnement pour cheminer dans ce processus complexe. Le référentiel présenté dans ce livre propose huit compétences professionnelles à acquérir. Elles s'exercent en situation, en interaction avec d'autres et en fonction d'un milieu qui a sa culture et ses habitudes. Dans l'intervention, elles se manifestent de manière intégrée et complémentaire tenant compte du modèle de pratique de la personne accompagnatrice tout en considérant les adaptations que cette personne apporte à son propre modèle selon son interprétation des fondements du changement.

  • Analyser le passé pour mieux évaluer le présent - Évolution de la haute fonction publique des ministères du gouvernement du Québec - La syndicalisation dans le secteur public québécois ou la longue marche vers la centralisation - Vingt-cinq ans de changements dans le domaine de la gestion financière du gouvernement du Québec - La construction de l'édifice scolaire québécois - L'organisation de l'intervention de l'État québécois en matière sociale de 1960 à nos jours - L'État québécois et l'administration de la main-d'oeuvre - L'administration de la culture au gouvernement du Québec - Décentralisation municipale et pouvoir technocratique.

  • L'utilisation régulière de la rétroaction et du débriefing dans les pratiques de formation souligne une nouvelle orientation pédagogique et didactique. Pour en comprendre le sens et la contribution dans la professionnalisation et le développement professionnel, cet ouvrage analyse leur place dans le triptyque « accompagner, former, professionnaliser ».

    Au fil des chapitres, les 18 auteurs élaborent un panorama donnant une vision étendue de l'utilisation de la rétroaction et du débriefing, en repérant leur transversalité, leurs points de convergence et de divergence. Ils abordent l'enjeu émancipateur de ces pratiques et le soutien qu'elles constituent pour renforcer le sentiment d'autoefficacité et la motivation pour se développer. Ils discutent des différentes modalités de mise en oeuvre des dispositifs de rétroaction et de débriefing, notamment des aspects relatifs aux traces écrites et de la prise de conscience des manières d'agir que génère la vidéo. Compte tenu de la complexité de la réception des rétroactions et du débriefing par les personnes en apprentissage, ils montrent également la nécessité d'établir une relation de confiance et d'adapter le contenu à l'apprenant, mais aussi l'incidence de ces pratiques sur les apprenants et les formateurs.

empty