• Fille de pionniers qui travaillent à réduire l'immensité de la forêt canadienne, Maria Chapdelaine a les rêves de ses dix-huit ans : suivre François Paradis, un trappeur dont elle est devenue amoureuse et qui a promis de l'épouser à son retour, le printemps venu. Mais, à la veille de Noël, brûlant de retrouver sa bien-aimée, François quitte le Grand Nord et s'engage sur des chemins que l'hiver a pourtant coupés...Epopée du Canada français, le grand roman de Louis Hémon, écrit en 1913, n'a pas seulement fait date dans la conscience collective québécoise ; par le souffle de son récit et les élans poétiques de son style, il a tenu en haleine des générations de lecteurs, en France et dans le monde entier.

  • Comme {Battling Malone, Monsieur Ripois et la Némésis }a été écrit à Londres entre 1903 et 1911... Lorsque Monsieur Ripois retrousse la pointe de sa moustache, c'est la chasse aux femmes qui commence. Jolies ou laides, cossues ou misérables, toutes risquent de devenir les victimes de ce séducteur, qui voit en elles l'objet et l'instrument de sa réussite.

  • Découvert au cours d'une rixe par un riche gentleman, amateur de boxe, un jeune voyou de l'East End londonien, Pat Malone, devient un champion. Son amour pour une jeune aristocrate ouvre sa défense: c'est le drame.

  • Colin-maillard

    Louis Hémon

    • Grasset
    • 1 Janvier 1924

    La vie d'un ouvrier irlandais dans les quartiers pauvres de l'East End.

  • La belle que voilà...

    Louis Hémon

    • Grasset
    • 1 Janvier 1923

    "La belle que voilà" et autres nouvelles

  • Les différentes éditions de ce fameux texte ont en commun d'avoir fait subir un très grand nombre de
    corrections au manuscrit original (qui est, en vérité, un tapuscrit de 170 feuilles dont une copie est conservée aux archives de l'Université de Montréal). Parmi ces trois cents à quatre cents rectifications, il y a, bien entendu, des coquilles, des fautes de frappe ou des erreurs grammaticales dues à l'inattention de l'auteur. Mais on y recense
    également quelque deux cents particularités orthographiques qui, à l'analyse, se constituent en un système cohérent d'archaïsation. Elles font partie intégrante du langage de Hémon, avec une signification singulière quant à sa façon de concevoir un roman québécois. De concert avec l'admission des québécismes dans le discours
    /> narrateur, elles reflètent une volonté délibérée de sa part de retrouver non seulement un pays, mais aussi une manière d'écrire durant son adolescence. En effet, ces particularités remontent à un état de l'orthographe française du début du XVIII e siècle. Cent ans après la disparition accidentelle de l'écrivain, nous livrons ce texte tel qu'il nous l'avait légué. Aucune correction n'a été faite, mais les écarts par rapport à la norme contemporaine, coquilles ou archaïsmes, sont toujours signalés dans les notes en bas de page.

  • Afin de placer les contributions à ce numéro dans un contexte théorique plus large, nous montrons comment les problèmes écologiques peuvent être approchés à partir des perspectives qu'offre la sociologie de l'environnement. Les problèmes écologiques sont des constructions sociales résultant d'un processus complexe de définition, d'appropriation et de diffusion sociale. Ils donnent lieu à des débats et des controverses publiques, dévoilant des conflits et des alliances entre acteurs sociaux. Ils peuvent conduire à des décisions collectives s'institutionnalisant en politiques et pratiques publiques et privées. Quatre approches des enjeux environnementaux, accentuant des aspects différents des relations sociales à l'environnement, sont passées en revue : l'écologie politique, l'écologie humaine, la modernisation écologique, et l'analyse des controverses socio-écologiques. Les articles rassemblés dans ce numéro s'inscrivent dans l'une ou l'autre de ces approches, à l'exception de l'écologie humaine.

  • Trois cents dessins illustrent cette fresque d'un mode de vie rustique adouci par une histoire d'amour dramatique où même les joies sont difficiles. Des destins taillés par le vent, la neige, le froid, la fatalité.
    Ce grand classique illustré donne une nouvelle perspective à l'oeuvre originale de Louis Hémon. Les lecteurs seront heureux de découvrir de nouveau cette fascinante histoire qui nous ressemble et qui s'attache encore à nos racines.

  • Monsieur Pampalon a peur de tout. C'est pourquoi il ne sort jamais de chez lui. Mais voilà qu'un jour, un drôle de petit chien tout rond aperçu en train de jouer avec un petit garçon l'amène à surmonter ses terribles phobies.

  • « Sur le siège arrière du taxi, Annie entend Jay pousser plusieurs jurons en effectuant un virage sur les chapeaux de roues. Sorti en trombe du stationnement de l'école, il fonce à plus de cent à l'heure sur la rue Santerre, oubliant les arrêts. Lancée à sa poursuite, la Buick roule à la même vitesse.
    - Cette fois Randy, dit en anglais le conducteur à l'autre homme, il ne nous échappera pas ! »
    - Ce matin-là, quand Jay est pris en chasse par deux individus, Annie, encore à bord, n'a pas d'autre choix que de suivre.
    Qui sont-ils ? Des policiers ou des bandits ?
    « - Mais ne peut-on pas retourner à la maison ? Ou à mon école ?
    - J'ai peur que non, Annie, répond Jay. Trop dangereux. »

  • O Quentin recherche l'artiste peintre qui peut sauver la femme qu'il aime...
    O Serge occupe un collège abandonné qu'on s'apprête à détruire...
    O Nina, une danseuse, se remémore l'époque où elle habitait la mystérieuse Cité...
    O Rêvant de guérir Beethoven de sa surdité, Freidrich fait un singulier voyage dans le temps...
    O Aidée par Don Quichotte, une enseignante apprend le véritable courage à Ludovic...
    O Paulette se demande pourquoi le nouveau gardien du cimetière s'entête à retirer l'écorce d'un arbre mort...
    O Victor Miller se retrouve en Cour parce qu'il aime trop le cinéma et surtout les fins heureuses...

    Sept époques et sept lieux différents.
    Sept formes artistiques en toile de fond.
    Sept histoires aux fins surprenantes.

  • Sophie a perdu sa corde à danser. Son ami David est prêt à lui donner un coup de main pour la récupérer, mais ce ne sera pas facile. Cette fichue corde à danser les entraînera à travers toute la ville, pour finalement aboutir dans un égout ! Au péril de sa vie... David jouera le tout pour le tout. Mais récupérerat-il cette fameuse corde à danser ? C'est parce que... un conte plein de fantaisie, dont la finale ravira tous les jeunes lecteurs.

  • « Venu de nulle part, un bonbon multicolore apparaît dans la main de monsieur Magnani.
    - Un conseil, glisse le vieil homme à l'oreille du garçon. Ne le mange pas tout de suite. Garde-le en cas de besoin.» Quel être étrange que ce monsieur Magnani... et

  • - C'est... c'est mieux... de valoir... la peine ! prévient Félix, alias l'ours Baloo.
    - Ça va être... notre meilleure... récolte, assure Xavier, alias Jack, le pirate des Caraïbes.
    - C'est... c'est-tu loin, encore, c'ez la veuve ? demande Tristan, alias Dracula, que ses longues canines empêchent de prononcer les « ch ».
    - Tu devrais... le savoir, répond Jérémy, alias le terrifiant docteur Jekyll, on l'a fait... au moins trois cents fois, ce... parcours-là !

  • Vingt-six lettres, cinquante-deux mots choisis, coquins, taquins, directs ou détournés, pour parler d'une voix d'homme et d'une voix de femme du plaisir procuré en solitaire. Ponctuant les entrées, des citations choisies de la littérature locale et mondiale, mais surtout une douzaine d'illustrations originales signées Jimmy Beaulieu. Un livre qui promet de déclancher bien des éclats de rire, et, nous l'espérons, d'ouvrir les vannes et de lancer des conversations trop longtemps retenues.

empty