• Ce livre est une méditation, non sur la mort, mais sur la vie. Ce n´est pas un témoignage sur l´expérience de la Shoah comme expérience de la mort, mais un appel à la vie.  Un matin, à Auschwitz, une femme mourante demande à Magda Hollander-Lafon d´approcher et lui dit de prendre dans sa main les quatre petits bouts de pain qu´elle a gardés mais qu´elle ne peut plus manger : « tu es jeune, tu dois vivre », lui dit-elle.  Cette phrase a fait renaître Magda, jeune adolescente, plongée dans un enfer qui la happait. D´autres moments de grâce se produiront, symboliquement, avec l´eau, les nuages et un sourire. Ce furent chaque fois des renaissances physiques et spirituelles.  De ces instants, qui sont autant de dons, elle livre aujourd´hui un témoignage spirituel d´une magnifique intensité. Il s´adresse à chacun : c´est une invitation à emprunter un chemin de pacification intérieure, de responsabilisation, un chemin vers sa vie. Un chemin qui, n´ignorant rien des ténèbres et de la peur, guide vers la lumière et vers la joie, cette « joie de vivre, qui est le ciel sur la terre. »  Magda Hollander-Lafon est née en Hongrie en 1928, dans une famille juive. En 1944, à l´âge de seize ans, elle est déportée à Auschwitz-Birkenau - elle dira en avoir dix-huit, échappant sans le savoir à la sélection fatale de Mengele. Rescapée de la Shoah, elle est recueillie en Belgique à son retour des camps. Elle devient psychologue pour enfants. Elle rencontre à cette époque la foi chrétienne et se définit aujourd´hui comme juive baptisée. À Rennes, où elle vit depuis trente ans avec sa famille, elle intervient auprès des jeunes pour témoigner, mais aussi parfois pour les accompagner intérieurement.

empty