• Charles Mérieux (1907-2001), grand et élégant jeune homme dilettante,passionné de voitures, décide de changer de cap et d'affronter les piresennemis de l'humanité : les virus. Fièvre aphteuse, rage, méningite,polio, tuberculose, coqueluche, tétanos, sida et Ebola seront ses champsde bataille.Dans cet ouvrage, l'auteur nous dresse le portrait d'unhumaniste, d'un visionnaire, d'un entrepreneur, inlassablevoyageur, tout en peignant le tableau de la santé publique -humaine et vétérinaire - au siècle dernier. Il met également leprojecteur sur l'aube de la vaccination, sur le chemin tortueuxdes découvertes de Mérieux et sur les sauvetages improbablesde millions d'hommes, de femmes et d'enfants qui ont échappé à unemort programmée.Le rêve du « Docteur » : vacciner tous les enfants du monde. Marc Francioli est journaliste honoraire. Il a commencé sacarrière à L'Écho la Liberté à Lyon, avant de rejoindre puis d'assumer larédaction en chef du Dauphiné libéré. Il a cofondé, au côtéd'Henri Amouroux, Le Journal quotidien Rhône-Alpes etété directeur au quotidien Le Parisien. Dansl'audiovisuel, il a été rédacteur en chef de France 3 Paris-Île deFrance et a terminé sa carrière comme médiateur de France 3 pourl'information. Membre de la Société des Gens de Lettres, il a écrit JacquesSoustelle, l'ami qui a défié De Gaulle aux éditions du Rocher(2015).

  • La vie de Jacques Soustelle est un roman, un roman d'aventure. Elle se confond avec l'histoire de la France du xxe siècle qu'il a contribué à écrire. Un étudiant bardé de diplômes. Un ethnologue philosophe à la découverte des Aztèques et de la mixité des cultures, qui deviendra académicien. Un résistant de la première heure au service d'un général qu'il ne connaissait pas et de la France libre. Un influent patron des services secrets. Un ministre, à plusieurs reprises. Un des tombeurs de la ive République et l'un des acteurs majeurs du retour au pouvoir de De Gaulle en 1958. Mais l'ami, le fidèle de près de vingt ans, a défié le Général sur l'avenir de l'Algérie. Malheur au vaincu, exilé, paria d'une république naissante, chevalier errant pendant sept longues années. Considéré fasciste par les uns, resté fidèle à ses idées et aux engagements de la France pour les autres, il sera oublié, y compris des livres d'histoire. L'ouvrage retrace, à partir de témoignages recoupés et consignés, le chemin que Soustelle a emprunté. Il raconte aussi comment, en 1965, l'exilé a sauvé la vie de Charles de Gaulle et nous révèle que, contrairement aux affirmations gaullistes et médiatiques de l'époque, Jacques Soustelle n'a jamais été jugé, donc jamais condamné et n'a pas eu à être amnistié.

empty