• Greg est un auteur de bande dessinée d'auto-fictions qui se vendent mal. Son éditeur lui propose alors de créer un super héros différent, noir ou maghrébin, auquel les jeunes issus de l'immigration puissent s'identifier, pour une nouvelle collection de comics qu'il veut lancer. Fauché, Greg accepte et imagine Angela, une femme de ménage noire qui travaille dans un laboratoire de physique. Pour fuir le harcèlement sexuel de son chef, Angela se réfugie dans un accélérateur de particules alors qu'un papillon se pose sur son dos. Bombardée d'électrons elle devient... Butterflywoman, une super héroïne noire qui combat les racistes, machistes et autres suprématistes fous. Sa seule faiblesse est son addiction au pollen.
    Alors que le premier tome de la série vient de sortir, une perturbation gravitationnelle va donner vie à son personnage de fiction. Angela se retrouve à Paris, sans argent et sans repères, avec une folle envie de sniffer du pollen... Bientôt, la rumeur de ses exploits remonte jusqu'à Greg... et les ventes de Butterfywoman s'envolent.

  • Partant d'une histoire authentique, le livre retrace le parcours d'une victime du monde du travail.
    Après une longue enquête, les auteurs racontent, dans une fiction, comment un système de harcèlement est mis en place, à tous les niveaux de la hiérarchie, afin de pousser les employés au maximum
    de leurs capacités... un système qui les poussent, parfois, à l'irréparable.

  • À la suite d'une rupture amoureuse, un homme emménage seul dans un nouvel appartement qu'il entreprend de rénover. En déchirant la moquette usée, il trouve une lettre d'amour destinée à la précédente occupante, disparue. Lui qui souffre d'avoir été quitté par la femme qu'il a aimé, est ému par cet amour suspendu. Dans l'espoir qu'il ne reste pas lettre morte, il décide d'entreprendre le voyage pour remettre la précieuse missive à son expéditeur supposé vivre à Marseille. Il descend en scooter sur les routes nationales, de Paris à la cité phocéenne. Un périple lent, jalonné d'étapes tant géographiques que mentales. Les souvenirs d'un amour heureux reviennent alors que la route défile, et s'ouvrent alors, peu à peu, de nouvelles perspectives. L'amoureux trahi se met à distance des souffrances de la rupture. La route est un sas salvateur. C'est l'itinéraire d'un amoureux blessé qui pied au plancher empruntera le chemin d'une reconstruction personnelle, apprendra à s'aimer pour se permettre de nouveau l'amour.

  • Jean, la trentaine heureuse, est employé municipal en province. Célibataire, il mène une vie paisible le jour, et passe ses nuits sur Internet. Il aime dialoguer avec des inconnus aux pseudonymes extravagants, télécharger des films pornographiques, écouter de la musique, jouer à des jeux en ligne d'une grande violence où le massacre est de mise. Sa vie en ville se confond à sa vie d'internaute, les échanges nocturnes avec Timfusa qui semble vivre dans le Wyoming sont aussi nécessaires que de tomber amoureux de Carine au fil des jours. Jusqu'à ce que Jean soit rattrapé par la réalité de la vie qui passe, et de la maladie qui l'emportera.

  • L'herbe est-elle plus verte ailleurs ? Un homme, la quarantaine sonnée, marié-deux enfants, mène une vie bien réglée, file la petite mécanique routinière des jours dans une grande ville occidentale, en bord de mer. Un jour, il est attiré par l'horizon maritime qui se dégage entre deux immeubles, une perspective qu'il ne voyait plus et qui lui insuffle un petit pas de côté qui devient un grand écart. Le quadragénaire impavide ne reviendra pas sur ses pas...

  • Le foot, la musique et l'adolescence... Un récit mené tambour battant par François Bégaudeau et Grégory Mardon. Chacun a su donner corps aux affres de cette période charnière de la vie où tout s'apprête à basculer.Star de son équipe de foot, Jonathan, 16

empty