Grasset

  • Le desir d'islam

    Martine Gozlan

    • Grasset
    • 11 Mai 2005

    Au départ, un constat : des trois monothéismes en activité, l'Islam est le seul qui (culturellement, démographiquement...) fait, chaque jour, de nouveaux adeptes. D'où les questions : qu'y a-t-il derrière le « désir d'Islam » ? Quel type de sagesse, de confort, d'espérance, va-t-on y puiser ? Et qu'y a-t-il de commun entre les individus (intellectuels de haut niveau, ou jeunes habitants des cités en mal d'identité) qui épousent son crédo ? Ce livre - bref, brillant, enlevé - tente d'y répondre. Au fil d'une démonstration limpide, l'auteur observe alors que l'Islam, aujourd'hui, propose d'abord des certitudes là où les autres monothéismes ne sont paradoxalement que des pédagogies du doute. Il note également - à travers les itinéraires d'individus aussi différents que Lawrence d'Arabie, Louis Massignon, Roger Garaudy, Jean Genet ou Michel Foucault - que l'Islam est, aussi, une « matrice nourricière et maternelle » qui procure un sentiment d'imersion, d'appartenance, qui fait tragiquement défaut aux sociétés démocratiques et « désenchantées ». De façon plus polémique, plus allusive, Martine Gozlan s'interroge également sur les rapports entre l'Islam et l'homosexualité - perçue, ici, comme un lieu primordial avec le pouvoir des mères et l'effroi devant la sexualité féminine.

  • L'imposture turque

    Martine Gozlan

    • Grasset
    • 2 Novembre 2011

    Le modèle turque auquel se réfèrent les révolutionnaires arabes est-il un mensonge ? L'islamisme modéré est-il une fiction ?

  • Le sexe occupe en Islam une place centrale, comme le montrent aussi bien l'abondante tradition érotico-religieuse issue des Mille et une nuits que le discours des intégristes contemporains - attachés à faire, du sexe et de la femme (du sexe féminin ?) la source de toute diabolicité.. Depuis quatorze siècles, l'alcôve et la mosquée se livrent ainsi une furieuse bataille. L'objet de ce livre est d'en comprendre l'origine et l'enjeu. L'auteur interroge d'abord la sexualité du prophète Mahomet dont la vie la plus intime, commentée par des milliers de cheikhs, suscite une véritable imitation et émulation érotique chez les croyants. Mahomet aimait le plaisir et la volupté. Mais alors, qui fut à l'origine des terribles lois sexuelles islamiques ? Et Mahomet, le beau modèle des amants, a-t-il été trahi par les siens ? L'ouvrage conduit ensuite son lecteur au coeur de la chatoyante civilation érotique musulmane avant de s'envoler au vert paradis, cet extraordinaire jardin d'Eden islamique où la récompense de l'homme pieux consistera à faire l'amour à perpétuité, en une érection éternelle. Pourquoi, en effet, l'Islam définit-il le paradis comme un orgasme interminable ? Comment est-on passé de ce lyrisme orgasmique à la barbarie intégriste ? Pourquoi, d'Alger à Kaboul, les fous de Dieu ont-ils transformé les mille et une nuits en « mille et une morts » ? C'est encore et toujours le sexe qui orchestre leur délire, nous démontre l'auteur qui a retrouvé les fatwas les plus éloquentes, voire pornographiques, du GIA... Plaidoyer pour les merveilles d''une religion très charnelle, descente dans les abysses du tombeau où ses meurtriers l'ont précipitée, ce livre raconte avec amour et humour d'abord, passion et colère ensuite, la saga du plaisir et de la douleur en Islam.

empty