Saga Egmont

  • L'aiguille creuse

    Maurice Leblanc

    Cette nuit-là, au château d'Ambrumésy, Suzanne et Raymonde sont réveillées par le parquet qui craque à l'étage... Quelqu'un marche dans le salon. Elles sortent de leurs chambres, la mâchoire crispée. Face à elles, un homme. Il sourit, leur tire son chapeau, et détale dans le jardin pour se fondre dans l'obscurité. On lui tire dessus au fusil depuis la fenêtre. Il tombe, et malgré tout le criminel parvient à s'enfuir en rampant.

    Isodore Beautrelet, un jeune lycéen aux joues roses et aux cheveux en brosse, dépêché sur place le lendemain avec la gendarmerie, a flairé le fameux Arsène Lupin. Mort ou vivant, la chasse au gentleman-cambrioleur est lancée. Isodore saura-t-il déchiffrer le morceau de papier couvert de chiffres que la gendarmerie a retrouvé sur les lieux du crime? Saura-t-il résoudre l'énigme de l'aiguille, vieille comme les rois de France?

    Paru en 1909, «L'Aiguille creuse» est la troisième aventure d'Arsène Lupin, plus dramatique, sombre et iconique que jamais. Notre gentleman-cambrioleur n'est pas au meilleur de sa forme, mais son génie n'en demeure pas moins aussi invincible que son élégance!



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Élégant et séducteur, rusé et voleur, Arsène Lupin a tout du parfait illusionniste. Pourtant, cette fois-ci, le gentleman-cambrioleur semble bien s'être fait attraper par l'inspecteur Ganimard. Arsène Lupin est sous les verrous. Hélas! pour l'inspecteur, son arrestation n'est que le départ d'une histoire trépidante. Après une évasion spectaculaire, Arsène Lupin joue le Robin des bois de la Belle Époque: un aristocrate au monocle bien vissé et à l'esprit vif... Le collier de la Reine pourrait d'ailleurs prouver qu'il mérite sa réputation de cambrioleur - et de gentleman bien sûr.
    Publié en 1907, «Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur» est un recueil de neuf nouvelles policières, révélant pour la première fois au grand jour les aventures d'Arsène Lupin, et qui fera l'objet de nombreuses adaptations sur les écrans.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Arsène Lupin? Un gentleman-cambrioleur à la fois séduisant et rusé. Herlock Sholmès? Un détective anglais, le meilleur qui soit en Europe. «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès»? Une formidable joute entre deux hommes intelligents, vifs et calculateurs - un spectacle grandiose! Mais malgré tout, notre gentleman-cambrioleur semble avoir une longueur d'avance sur le limier britannique. Les diamants disparaissent et réapparaissent, une lampe juive se volatilise, un fantôme joue au passe-muraille...

    «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» est un recueil de deux récits, «La Dame Blonde» et «La Lampe Juive», aux péripéties aussi époustouflantes que ses deux personnage cultes. Ils devront constamment renchérir sur la ruse de leur adversaire.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Arsène Lupin -- La Demeure Mystérieuse Nouv.

    En 1907, à l'Opéra de Paris, la chanteuse Régine Aubry brille de mille feux dans sa tunique ornée de diamants. Mais alors que toute la sécurité nécessaire est mise en place... Coup de théâtre! La scène prend feu, et un homme surgit de la fumée! Régine est enlevée en plein défilé de haute couture... Amoureux, Jean d'Enneris, qui n'est autre qu'Arsène Lupin, se lance sur l'affaire avec l'aide de l'inspecteur Béchoux. Les indices mènent jusqu'à «la demeure mystérieuse», résidence d'une famille au lourd passé...

    Ce roman policier sombre et angoissant, de la plume de Maurice Leblanc, met en scène le plus culte des voleurs qui, face aux dames, sait agir en gentleman.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Enquêteur, ouvrier, marié, ou chasseur de trésor, Arsène Lupin est un véritable caméléon, aussi silencieux que cambrioleur. Il déchiffre un code optique dans «Les Jeux du soleil», se fait passer pour un bijoutier dans «L'Anneau nuptial», devient expert d'art pictural dans «Le Signe de l'ombre». Il joue au galant aristocrate en haut-de-forme; au gentleman au monocle doré; au sauveteur imprévu qui, jamais, n'oublie de rendre justice dès que l'occasion se présente. Généreux et séducteur, ça c'est du grand Lupin!
    Après «813», Maurice Leblanc retourne aux sources avec «Les Confidences d'Arsène Lupin», un recueil de neuf nouvelles moins sombre que les romans précédents. Arsène Lupin est de nouveau celui qu'il était dans ses débuts: l'éternel gentleman-cambrioleur au grand coeur.


    />
    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Normandie, 1894. Quand Raoul d'Andrésy décide de conserver le nom de sa mère, plutôt que celui de son père, Lupin, rien ne le destine à devenir le futur gentleman-cambrioleur. À 20 ans, il n'a d'yeux que pour Clarisse d'Estrigues, mais le père de la jeune femme, le baron d'Estrigues, ne veut pas d'un homme sans nom ni fortune dans sa famille. Raoul, furieux, décide de le cambrioler: il escalade le mur du verger, grimpe sur le toit chaud et rampe parmi les lierres jusqu'à une petite fenêtre d'où, camouflé, il ne peut être vu. Cependant il surprend dans la pièce en contrebas le baron et trois complices en pleine conversation. Ils veulent noyer Joséphine Balsamo - la comtesse de Cagliostro...
    Publié en 1924, «La Comtesse de Cagliostro» est un roman unique dans la série des Arsène Lupin: c'est un retour aux origines du gentleman-cambrioleur. Le passé d'Arsène Lupin est révélé au grand jour, et avec, son plus dangereux adversaire.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • 813

    Maurice Leblanc

    Rudolf Kesselbach, un richissime roi du diamant, a été assassiné dans un hôtel à Paris. Pour la première fois, Arsène Lupin est accusé de meurtre... À moins que quelqu'un ne cherche à lui faire porter le chapeau? C'est ce dont Lenormand, chef de la Sûreté, est convaincu, et il est prêt à défendre le gentleman-cambrioleur face aux accusations des juges impartiaux. Mais le mystère pèse et les indices ne mènent nul part... Que signifie ce nombre, 813? Qui est Pierre Leduc? Et que signifient les lettre APOON?
    Paru en feuilleton dans les années 1910, «813» met scène un Arsène Lupin, toujours plus surprenant, et à l'ennemi insaisissable et inquiétant: L.M.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Paris, 1924. Arsène Lupin est aux prises avec la comtesse Cagliostro, pourtant morte depuis longtemps... La dernière fois que leurs chemins se sont croisés, elle a enlevé son fils Jean alors que celui-ci n'était qu'un nourrisson. Cependant, aujourd'hui, son fils vient de ressurgir sous un nouveau nom: Félicien Charles. On le considère désormais comme un criminel sans honneur, un meurtrier sans pitié. Pourtant, il clame son innocence à tout-va. Mais s'agit-il bien du fils de Lupin?
    Paru en feuilleton dans les colonnes du quotidien «Le Journal», «La Cagliostro se venge» est un roman policier où la vengeance prend des proportions démesurées, et où le lecteur se retrouve embarqué dans un drame où l'amour se mue en haine...


    />
    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • L'inspecteur Béchoux peine à résoudre les enquêtes qui pleuvent dans le Paris de la Belle Epoque. Heureusement, l'Agence Barnett et Cie compte parmi ses rangs un des détectives privés le plus talentueux: Jim Barnett. Il démasque les coupables, résout les affaires en un tournemain, sauve les innocents... Et tout cela gratuitement. Du moins en apparence, car Jim Barnett, alias Arsène Lupin, sait mieux que quiconque comment remplir ses poches... L'homme de justice s'offre à lui-même la charité!
    Filou et espiègle, notre gentleman-cambrioleur joue l'enquêteur sournois dans «L'Agence Barnett et Cie», un recueil de nouvelles à lire comme un roman policier.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • La Barre-y-va

    Maurice Leblanc

    Dans les années folles, à Paris, Raoul d'Avenac, alias Arsène Lupin, rentre un soir du théâtre et trouve une jeune femme qui l'attend dans sa garçonnière. Elle est pâle, et la peur marque son visage. À peine a-t-elle expliqué la raison de sa venue, Raoul reçoit un coup de fil de l'enquêteur Béchoux pour le même motif: le manoir de La Barre-y-va, perdu en plein pays de Caux, est le lieu d'évènements tragiques.
    Dans ce roman policier des plus passionnants, le gentleman-cambrioleur nous embarque dans une aventure aussi rocambolesque que périlleuse, où la folie et l'amour se mêlent à une enquête bouleversante.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Voici des Ailes ! Nouv.

    Le vent est doux à bicyclette, dans le bois de Boulogne. Deux amis parisiens, Pascal Fauvières et Guillaume d'Arjols, aiment pédaler dans la verdure de Paris. Un jour de 1898, sur un coup de tête, ils décident d'aller plus loin encore, et d'arpenter la campagne normande avec leurs épouses, Régine et Madeleine. 60 km d'arbres, de champs et de villages, de Rouen à Dieppe. Les fontaines font rêver, les montées font suer, et les corsets tiennent chaud. Alors adieu les conventions castratrices! Peu à peu, on ralentit le rythme, et la poitrine délivrée, on respire à plein poumon la liberté. Derrière leur guidon, ils goutent enfin à la vie ensauvagée, affranchie.

    Avant d'écrire Arsène Lupin, Maurice Leblanc se voulait disciple de Maupassant. Son récit est une ode à la campagne et à l'amour libéré. La nudité est une émancipation, et les plaisirs de la chair donnent des ailes.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Au XXe siècle, un soulèvement géologique d'une ampleur monumentale créé un passage terrestre entre l'Angleterre et la France. Les épaves sorties droit des abysses recouvrent ce nouveau continent, et parmi les carcasses encore humides règnent de lugubres oiseaux de proie, des pilleurs sans foi ni loi qui n'hésitent pas à faire les poches des cadavres.
    Mais ce formidable évènement est pour Simon Dubosc une opportunité sans pareil. Lord Bakefield, un homme hautain et de famille noble, acceptera de donner la main de sa fille, Isabelle, à ce roturier de Simon à une seule condition: Simon doit devenir, en moins de vingt jours, l'égal de Guillaume le Conquérant.
    Ecrit de la plume du père d'Arsène Lupin, Maurice Leblanc, le roman de science-fiction «Le Formidable Événement» nous précipite dans un univers qui aurait pu inspirer Mad Max, où les passions les plus nobles se confrontent aux plus sinistres desseins, et où le formidable ne passera pas inaperçu.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Dorothée Danseuse de Corde Nouv.

    Au lendemain de la Première Guerre Mondiale, cinq jeunes orphelins vivant dans une roulette forment une troupe pour gagner leur pain tant bien que mal: le cirque Dorothée. Mais alors qu'ils se rendent au château de Roborey, dans l'Orne, Dorothée est frappée par un souvenir d'enfance: son père, mort à la guerre, avait répété pendant toute son agonie le mot «Roborey». Le cirque Dorothée comprend vite: un trésor est caché dans les oubliettes du château... Mais les jeunes orphelins ne sont pas les seuls à convoiter la fortune, et l'énigme ne sera pas simple à résoudre...

    Père d'Arsène Lupin, Maurice Leblanc réalise, avec «Dorothée Danseuse de Corde», un chef d'oeuvre du roman policier aux personnages digne du gentleman-cambrioleur.
    />


    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Dans les années 1920, Nelly-Rose, une jeune femme indépendante et libre, demeure avec sa mère dans un appartement luxueux du Trocadéro. Pourtant, sa situation financière est loin d'être stable: la fortune de son père décédé ne lui reviendra jamais. Alors qu'elle a besoin de fonds pour financer le laboratoire de recherche où elle travaille, elle s'engage à passer la nuit aux côtés d'un homme riche et mystérieux, de minuit à sept heures... Sept heures d'enfer et de course poursuite au coeur de la nuit... Heureusement, Gérard, un gentleman digne d'Arsène Lupin, veille sur Nelly-Rose.
    Paru en feuilleton en 1931, «De Minuit à Sept heures» est un roman policier des plus captivants, qui mêle angoisse et coups de théâtre avec brio.
    />


    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • La Vie Extravagante de Balthazar Nouv.

    Balthazar, la trentaine et orphelin, n'a d'yeux que pour Yolande et veut l'épouser. Mais il faut l'accord du père, et Charles Rondeaux a un avis bien tranché: jamais il ne laissera sa fille épouser un «sans-père», un «sans-nom», un professeur de philosophie, de tango pour dame, de je-ne-sais-quoi (pour ne pas dire de Rien!), et qui, en plus, manque d'argent. Cependant, Balthazar n'est pas du genre à abandonner. Il reviendra, c'est certain, et avec plus de pères qu'il n'en faut, ne sait-on jamais!
    -Je gagnerai la bataille, dit-il d'une voix haletante. Je veux vous conquérir. Vous êtes ma toison d'or.

    Père d'Arsène Lupin, Maurice Leblanc était aussi un disciple de Maupassant. Il signe ici, au travers de «La Vie Extravagante de Balthazar» aux péripéties trépidantes, un roman qui sort des sentiers battus, mais qui n'en demeure pas moins un incontournable pour tous les fans d'Arsène Lupin.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • «On affirmait ces jours-ci que le fameux cambrioleur Arsène Lupin, après quelques années de silence, aurait été vu mercredi dernier dans une ville de l'Est. Des inspecteurs ont été envoyés de Paris. Une fois de plus il aurait échappé à l'étreinte de la police.»
    Avant le vol à la Défense nationale, la renommée de Victor Hautin, un vieil inspecteur acariâtre à l'humeur capricieuse, n'excédait pas le petit cercle de la Brigade Mondaine. Mais aujourd'hui, avec l'apparition du gentleman-cambrioleur et la sombre affaire qui lui colle à la peau, Victor a l'opportunité de révéler ses qualités de détective au grand public.
    Tout tourne autour de cette relation surprenante, cette lutte aussi ardente que prenante, entre un détective prêt à tout pour redorer son blason, et un Arsène Lupin toujours plus énigmatique.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Les milliards d'Arsène Lupin Nouv.

    À New York, Patricia, l'assistante de James Mac Allermy, fondateur d'un journal à sensation qui relate des faits criminels, est agressée un soir par celui que tout le monde appelle «The Rough» - le sauvage. Alors qu'elle lutte en vain pour s'échapper à l'emprise du malfrat, elle est sauvée in extrémis par un homme à la présence rassurante. Neutralisé et fou de rage, «The Rough» semble bien reconnaître le bienfaiteur... «Serais-tu Arsène Lupin par hasard?»
    Mais pourquoi le gentleman-cambrioleur se serait-il rendu en Amérique?
    Parue en 29 feuilletons, en 1939, «Les Milliards d'Arsène Lupin» est la dernière aventure jamais écrite d'un Lupin qui n'a rien perdu de sa superbe.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Les trois yeux Nouv.

    Les trois yeux

    Maurice Leblanc

    Chaque année, Victor Beaugrand se rend en vacances à Medon chez son oncle. Victor a été habitué aux folles inventions, et aux caprices de ce savant-fou, mais cette année, son oncle est méconnaissable. Depuis une semaine, il n'est pas sorti. Il est en proie à l'excitation nerveuse. Il est maigre et pâle, dort à peine quelques heures, sur le canapé, et mange du pain sec à tous les repas. Pour la première fois, des rides de terreur et d'angoisse déforment son visage. Pour la première fois, son invention le dépasse. Pour la première fois, impatient, il demande à Victor de le suivre dans son jardin qui lui sert de décharge. Devant eux, trois yeux sont disposés en triangle sur un mur, et ils remuent, comme sortis de leur orbite, et regardent...
    «Qu'est-ce que c'est, parrain?»
    «Je ne sais pas... je ne sais pas... le rayonnement peut-être dont je t'ai parlé... le rayon B...»
    Dans «Les Trois Yeux», un roman à l'intrigue aussi angoissante que fascinante, Maurice Leblanc se consacre à l'anticipation et au fantastique - un incontournable pour les fans d'Arsène Lupin.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • La Frontière Nouv.

    La Frontière

    Maurice Leblanc

    Nous sommes en 1910, et le vieux Morestal n'a toujours pas assumé la défaite de la France face à l'Allemagne en 1870. Revanchard, il scrute la frontière franco-allemande à l'aide de son télescope sur pied dès que l'occasion se présente. Chaque incident frontalier, chaque faux pas le ravit, et il s'exclame : «ça va recommencer comme en 70!» Pourtant sa fibre patriotique est loin de satisfaire son fils Philippe, attiré par la jolie Suzanne et résolu à faire entendre à son père sa voix de pacifiste. Mais un matin, alors que Morestal patrouillait la frontière, il disparait sans laisser de trace. L'incident déclenche une série d'évènements aux conséquences désastreuses.

    «La Frontière» est à la fois un roman historique, paru à la veille de la Première Guerre mondiale, et un roman d'anticipation. Maurice Leblanc, père d'Arsène Lupin, révèle avec adresse l'angoisse, le mensonge, la haine des deux opposants, ainsi que les tensions de ce conflit du début du XXème siècle aux proportions démesurées.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • L'OEuvre de Mort Nouv.

    «On ne tue pas son père... On ne tue pas son père...»

    Marc Hélienne, il y dix ans, avait refusé de rejoindre son père en Normandie. Il avait préféré Paris. Sous ses yeux, du haut de son appartement, s'étaient étalés la ville et un horizon de métiers. Mais la réalité l'avait rattrapé : il avait dû ajourner ses prétentions, et s'abaisser aux métiers disponibles. Au bout de quatre ans, il lui restait l'ambition de satisfaire son appétit. Au bout de dix, il se réveillait chaque matin avec le ventre vide. Réduit au froid et à la faim, Marc voulait en finir... Il fallait manger, ne plus dépendre de ses maîtresses pour lui remplir à-demie l'estomac. Alors une idée se mit à tournoyer dans sa tête, une idée qui se rapprochait dangereusement, menaçante, comme une bête sauvage... Il irait en Normandie.

    «On ne tue pas son père... On ne tue pas son père...»

    Dans «L'OEuvre de mort» le passé du jeune Maurice Leblanc, un provincial arrivé à Paris, infuse sa fiction. C'est là un roman de la trempe de Maupassant, auteur dont il voulait être le disciple.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • L'éclat d'obus

    Maurice Leblanc

    Été 1914. Paul Delroze et son épouse Élisabeth d'Andeville se rendent en Lorraine à deux pas de la frontière allemande, au château d'Ornequin, ancienne propriété des Andeville abandonnée depuis une dizaine d'années. Mais alors que la guerre est déclarée, Paul aperçoit dans une des chambres du château un portrait: celui de la femme qui a tué son père il y a seize ans. La découverte déchire le couple. Pourquoi avoir le portrait d'une assassin? Qui est-elle? Désespéré et sans attache, Paul se jette à corps perdu dans l'armée pour assouvir son désir de vengeance. Peut-être trouvera-t-il dans ce conflit sanglant la vérité tant convoitée?
    Paru en feuilleton en 1915, «L'Éclat d'Obus» laisse apparaître Arsène Lupin en arrière-plan ; et pourtant déjà, Maurice Leblanc fait de lui un personnage aussi important qu'intriguant. S'il ne s'agit pas que du gentleman-cambrioleur, le roman ne demeure pas moins un chef d'oeuvre en son genre: un roman d'espionnage riche en péripéties ; un roman de guerre aussi réaliste que bouleversant.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • UNE FEMME

    Maurice Leblanc

    «Il lui fallait des yeux d'homme, des yeux encore où luirait un éclair d'admiration, des lèvres qui chanteraient ses louanges, des mains qui frémiraient au contact de sa peau.»

    Lucie Ramel est une jeune provinciale du XIXe siècle, de bonne famille, douce et délicate. Poussée par un mère vertueuse, elle épouse Robert Chalmin, un brave négociant de Rouen. Les années passent tandis que Lucie n'en finit plus d'être obéissante et sage, tant et si bien que ses journées sont vides d'amusement. Lassée par cette vie monotone, et consciente de ses lignes exquises, Lucie fait l'expérience de l'adultère. Le plaisir de la chair est un délice savoureux et addictif: il lui faut les mains d'autres amants encore, peu importe leur âge et d'où ils viennent. Le hasard des rencontres, la sensation d'être libre, sont une joie nouvelle, un remède contre la lassitude et l'ennui du mariage.

    Une Femme est le premier roman de Maurice Leblanc. À sa sortie en 1893, le livre choqua la société bourgeoise du XIXe siècle.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • 1917. Véronique d'Hergemont doit se rendre sur Sarek, une île du Finistère: elle cherche à retrouver son père et son fils disparus quinze ans plus tôt. Une malédiction connue de tous les habitants pèse sur les lieux: trente individus devront un jour mourir de façon violente, et quatre femmes seront mises en croix. Véronique se sait l'une d'entre elles... Elle a vu un cadavre, ses initiales sur la porte d'une chapelle, et surtout son visage dans un dessin de femmes crucifiées... Heureusement, Don Luis Perenna, alias Arsène Lupin, sait comment déjouer la malédiction.
    Paru après la Première Guerre Mondiale, «L'Ile aux Trente Cercueils» est un roman policier qui oscille entre fantastique et horreur.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Ce soir là, dans son hôtel, la princesse Olga affirma à ses amies réunies autour d'elle: «J'ai connu Arsène Lupin». Elle était du genre à ne pas trop parler, mais cette fois-ci, on la pressa de questions: «Vous connaissez Arsène Lupin? Et il vous a volée? Mais c'est toute une aventure!»
    «Après tout, répondit-elle, pourquoi ne pas vous raconter cette entrevue?»
    Tout avait commencé lors d'un déjeuner romantique dans les bois, en compagnie de Maxime Dervinol, le fils d'un richissime banquier... retrouvé pendu peu après.
    La nouvelle «Le Cabochon d'émeraude» raconte l'histoire, non sans une ironie discrète, d'une rencontre dans le milieu mondain avec le gentleman-cambrioleur.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

empty