• Cet ouvrage à voix plurielles se place résolument dans une perspective interdisciplinaire. Neuf auteurs de premier plan, oeuvrant sous des horizons diversifiés, se confrontent à la crise actuelle de la démocratie. Une thèse centrale ordonne le travail d'analyse : cette crise tire son origine de l'oubli de la notion même de démocratie, dans le rejet de toute problématique de fondements. Identité et différence, communauté et pluralisme, droits individuels et droit collectifs, discours public et légitimation de valeurs, autant de problèmes cruciaux pour le renouvellement de la démocratie et de sa pratique publique, autant de centres autour desquels gravite la réflexion de la philosophie politique contemporaine. C'est ce qu'interroge ici chacune des contributions. Un fil rouge les traverse : la question de la reconnaissance de l'identité et de la différence.

empty