Editions du Mot Passant

  • Elle s'appelait Marguerite, elle avait presque quatre-vingt-cinq ans. Elle coulait des jours heureux dans un paisible petit village entre Forez et Roannais et parfois se promenait le long du Gand, rivière aux eaux tranquilles. Depuis la mort de son mari, elle habitait chez Reine et Paul, sa fille et son gendre. Assise dans son fauteuil près du poêle, elle passait son temps à tricoter, à éplucher les légumes pour la soupe. Tout en caressant son chat, Marguerite prêtait aussi une oreille bienveillante aux discours de tous... Il avait cinq ans et s'appelait Simhoni. Il habitait Lyon avec ses parents, ses deux frères et sa soeur. Petit dernier de la famille il était adoré de tous, il était joyeux et insouciant comme tous les petits garçons de son âge. Jamais les destins de Marguerite et Simhoni n'auraient dû se croiser un jour. Mais les sombres événements de février 1943 vont en décider autrement. Neuf mois de vie commune vont suffire à tisser les liens d'un amour indestructible...

  • La Boîte aux Oiseaux retrace le destin de femmes : Amélie, Suzanne sa fille, Angéline sa mère et l'entourage proche, mené par la vie simple de tous les jours, pleine de joies, de bonheur, de tristesse et de courage en ce début du 20ème siècle. Au coeur du Forez et du Roannais, la vie est dure, notamment pour les femmes qui levées les premières et couchées les dernières, n'avaient d'autres choix que de subir. Engluées dans une vie d'épouse soumise et de ménagère corvéable à merci. Dès la déclaration de la première guerre mondiale, les femmes remplacèrent les hommes partis au front. Elles trimaient toute la journée. Comme toutes ses voisines, Amélie Ribot travaillait du matin au soir. Le parcours de sa vie quotidienne pendant cette période troublée va être égrené de difficultés, de joies, de peines et de rebondissements... Alors que les soldats allaient passer leur premier hiver sur le front de l'est, les familles devaient se résoudre à attendre, à espérer et à prier. Amélie reçut les premières lettres de son mari Fernand. Chaque lettre était lue et relue puis Amélie les rangeait dans la belle boîte aux oiseaux que Fernand lui avait offerte...?

empty