• La guerre est finie, chez nous, ce n'est pas la joie, sur les six garçons de notre fratrie, on est plus que quatre, les boches ont fusillé les deux aînés, Jules et Riton. Ces deux cons s'étaient fait prendre avec des jeunes communistes qui collaient des affiches dans le quartier.
    C'était pourtant des artistes dans leur genre, mes frangins, champions de fauche et de resquille, c'est eux qui faisaient bouillir la marmite et on ne manquait de rien, même au plus dur de la guerre. Se faire serrer pour des conneries pareilles, j'ai eu du mal à digérer. le truc, le vieux aussi a mal pris la chose, surtout qu'il ne peut pas blairer les communistes, ces fromages fouteurs de merde, juste bons à faire la grève qu'il dit, et il se donne en exemple.
    -- Est-ce que je fais la grève moi ?
    Forcément, lui qui n'a jamais bossé de sa vie ça n'entre pas dans sa logique, il ne peut pas comprendre.

empty