• Le coup de foudre, seule une petite minorité des couples disent l'avoir éprouvé. Comment l'immense majorité des autres font-ils donc pour devenir amoureux ? Pour le sociologue Michel Bozon, l'amour est une pratique et une histoire : pas seulement une émotion ou un sentiment, mais aussi, et surtout, une affaire permanente d'interprétation et d'échanges - d'informations personnelles, de cadeaux, de sexe -, qui évoluent dans la durée ; dès les débuts amoureux, l'abandon de soi est intimement lié à l'emprise sur l'autre. L'amour est progressif, il s'apprend, il se construit, mais il peut aussi se défaire...
     

  • La sexualité a débordé des cadres qui naguère encore la contenaient, la religion, le mariage et la famille, l'hétérosexualité. Sa présence publique et son empire sur nous se sont considérablement élargis. À l'âge numérique, nouvelle étape de la mondialisation, la multiplication des discours et la circulation des images contribuent à sa visibilité croissante et à une mise en débat sans précédent des normes sexuelles. Une obligation diffuse au sexe tout au long de la vie s'est insinuée en nous. Confronté à ses désirs, chacun doit élaborer lui-même ses lignes de conduite.
    Cette nouvelle édition, fortement augmentée, prend en compte les enquêtes, les travaux et les débats les plus récents. Elle montre que, même s'ils sont de plus en plus sensibles aux aspirations à l'égalité, les comportements sexuels restent pris dans l'entrelacs des inégalités du monde social.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Au XXIe siècle, à l'heure de la contraception et de Youporn, de Tinder et de Adopteunmec.com, que devient le sexe ? Que sait-on vraiment de sa pratique, de sa fonction, de son rôle social ? La sexologue Mireille Bonierbale explore pour nous le sujet de la sexualité moderne : de la réalité de l'intimité des couples à la différence fondamentale entre le mode de fonctionnement sexuel des femmes de celui des hommes, en passant par l'influence de la pornographie sur la construction de l'imaginaire sexuel des adolescents. Le sociologue Michel Bozon nous rappelle qu'il n'existe pas d'«état de nature» de la sexualité humaine. La sexualité est une « construction sociale » éminemment changeante selon les cultures et pose la question des normes de la sexualité hier et aujourd'hui, ici et ailleurs. Le biologiste Pierre-Henri Gouyon s'étonne du triomphe du sexe dans le monde du vivant alors que se cloner est plus simple et plus efficace démographiquement. Il dresse un panorama des pratiques sexuelles chez les animaux pour nous permettre d'appréhender la spécificité de la sexualité humaine.

empty