• A partir de la tour de Bollingen que Jung a entièrement construite, sculptée et décorée de ses mains au fur et à mesure que se développait son expérience intérieure, Michel Cazenave suit et éclaire, pas à pas, la vie du psychologue dans son incessante confrontation à la mort, au sacré et à l'inconscient. Il éclaire ainsi le sens de l'expérience intérieure qui a guidé Jung toute sa vie, cherche à comprendre en décryptant le Livre rouge les épreuves qu'il a du affronter, les ténèbres de feu qu'il a du traverser, le pouvoir de la mort qu'il n'a eu de cesse de côtoyer. Il tente d'entrer dans les tourments d'une âme si angoissée de comprendre le monde qu'elle ne s'est jamais reposée dans les clairières qu'elle découvrait pourtant au fur et à mesure. Il pénètre dans cette oeuvre, comme une oeuvre alchimique, que représente une vie d'homme dès qu'on veut l'assumer.

  • Sous la direction de Michel Cazenave et Olivier Germain Thomas.


    Ce Cahier de L'Herne se penche sur la figure du général de Gaulle, difficilement réductible : tour à tour militaire (c'est-à-dire à la fois combattant et théoricien de l'armée), rebelle - et non point tant rebelle que révolté au nom de la France et de l'Esprit : ce qu'il ne cessera jamais d'être - puis chef d'Etat, créateur du Rassemblement, seul à Colombey en face de la France, de nouveau chef d'Etat, enfin, de retour dans le silence de sa terre, et pendant tout ce temps, pendant plus que ce temps, écrivain. Impossible de comprendre de Gaulle par la seule addition de chacun de ces personnages.


    /> Certes, il a été chacun d'eux, et il les a assumés jusqu'au bout. Mais qu'on essaie de l'analyser ; qu'on sépare donc tous ces éléments puis, tentant de le recomposer, qu'on les réassortisse tous ensemble, et on s'aperçoit qu'il est plus que leur somme, qu'il y a un de Gaulle au-delà de cette recherche compartimentée et que sa figure, d'une certaine manière, échappe irrémédiablement à tout ce qui y participe par ailleurs. Et là n'est pas le seul paradoxe de ce grand solitaire acclamé par tous les peuples de villes si étrangères pour lui, d'Ispahan à Lima.


    Il y avait - il y a un de Gaulle autre. Un je-ne-sais-quoi d'indéfinissable qui se dérobe à la sèche intelligence, comme une part secrète en lui qui atteint presque au mythe (mais irrécusablement vivante dans la conscience des peuples), quelque chose sans doute qui a trait à l'Esprit. C'est cette part en lui cachée que nous tentons ici de faire venir au jour. D'où notre volonté d'établir le plus possible de rencontres, et d'apporter tant d'éclairages différents : aucun n'est décisif par lui-même, aucun, même, n'est peut-être totalement vrai par lui seul ; c'est pourtant de l'ensemble que devrait se dégager le secret d'un portrait, de ce qui en fin de compte pourrait être bien plus qu'un portrait, car cet homme surgi du fond de l'Histoire, plus qu'au passé qu'il a marqué de son sceau, appartient à l'avenir du monde.


    Numérisation réalisée avec le soutien du CNL.

  • Cet ouvrage aborde la méthode des éléments finis par la pratique en détaillant le principe d´approximation élémentaire, la problématique du maillage et de la validation des modèles de calcul, et l´étude de la non-linéarité géométrique et des méthodes de résolution associées. Cette seconde édition apporte en complément le traitement de la non-linéarité matérielle et des analyses dynamiques temporelles et spectrales.
    La méthode est accompagnée de calculs manuels ou semi-automatiques effectués avec le logiciel MathcadTM dont les résultats sont recoupés avec les codes de calcul Advance Design/Eff elTM et AbaqusTM. Véritable outil de référence, cet ouvrage a pour objectif de familiariser les ingénieurs, les techniciens mais également les étudiants à la méthode des éléments finis, dont l´utilisation s´est généralisée dans l´industrie depuis une vingtaine d´années.Points forts :o Rappels théoriques sur les poutres, les plaques, les coques et les calculs dynamiques.
    O 15 exemples d´application didactiques et reproductibles de complexité croissante.
    O Fichiers de données relatifs aux 15 exemples téléchargeables gratuitement sur www.dunod.com.

  • Selon la légende populaire, au Moyen Âge deux enfants de Teruel, Diego de Marcilla et son amante Isabel, moururent de douleur d'avoir été séparés. C'est cette légende qui se trouve au départ de ce livre.
    Dans un long voyage où l'amour et la mort se côtoient sans arrêt, à Teruel bien sûr, l'une des villes les plus rudes et les plus mystiques de l'Espagne, mais aussi à Paris, à Venise, au Caire, à Madrid, Diego de Lara, un jeune Espagnol d'aujourd'hui, cherche à connaître l'inconnue qu'il a vue s'évanouir, un matin de Pâques, à la messe, au moment de l'offertoire. Elle deviendra sa maîtresse, elle devra le quitter, ils se retrouveront bientôt... Dans un ballet d'une implacable cruauté, il s'apercevra que toute femme, si elle est une vraie femme, est toujours autre part, comme porteuse d'un mystère qui est peut-être au-delà de la vie et de la mort. Quand Diego sera mort, celle qui lui avait toujours échappé s'éteindra naturellement : elle ne pouvait vivre sans lui, mais il ne pouvait pas vivre sans elle.Livre de la passion, de l'aventure, de l'amour. Mais surtout livre qui porte, dans une trace incandescente, l'inoubliable brûlure de la femme.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Si Platon a célébré l'Âme du monde, elle fut aussi vénérée, plus tard, par d'autres traditions philosophiques. Elle est l'anima mundi des chrétiens du Moyen Âge, la nafs al-Kuliyya (« l'Âme universelle ») des musulmans, la shakti de l'Inde... Médiatrice entre le monde de la matière dans lequel nos corps se meuvent et l'Intellect, avec l'Un qui demeure au-dessus de ce dernier, l'Âme du monde tient son rang de liant universel. Mais aucune parole rationnelle ne peut saisir l'essence ultime, ne peut maîtriser l'Origine. En même temps, cette essence se déploie à travers les mille et une idées, formes, images, théophanies, symboles et concrétudes qui constituent notre réalité. L'Âme du monde est cette immanence, cette présence du divin dans un cosmos vivant. Les amants de l'Âme du monde des néoplatoniciens grecs aux soufis de l'islam, des alchimistes aux romantiques, de Goethe et Schiller à Romain Rolland et Carl Gustav Jung ont su dire, dans des langues différentes, que le monde avait une profondeur qualitative, une dimension spirituelle. Malheureusement, à partir du xviie siècle, l'abandon de l'âme et de l'Âme du monde en raison de l'essor de la « modernité capitaliste » et son désenchantement a généré une dramatique crise écologique, une dévalorisation de l'imaginaire et une détérioration des rapports entre les civilisations, en particulier entre l'Orient et l'Occident. Retrouver le chemin de l'Âme du monde, c'est donc se donner la possibilité de faire advenir un monde de la réconciliation, par-delà les dualismes qui déchirent l'unité du monde. C'est aussi tisser de nouveaux liens entre la spiritualité et la science, l'art et la métaphysique, la philosophie et la poésie. Michel Cazenave et Mohammed Taleb, avec ce livre, nous invitent au réenchantement de la nature et de l'âme. Michel Cazenave et Mohammed Taleb sont tous les deux écrivains et philosophes. Le premier, qui dirige l'édition en langue française des oeuvres de C. G. Jung, a longtemps été producteur à France Culture ; le second, lui, enseigne l'écopsychologie et est investi dans le dialogue interreligieux. Nathalie Calmé est écrivaine et journaliste.

  • Les auteurs analysent les causes de cette relation particulière, relevant de la mythologie, ou de la légende, qui s'est établie entre le peuple de France et le général de 1940 à 1970.

  • Dans une époque où, sous la pression d'une spécialisation de plus en plus poussée, les savoirs scientifiques ne savent même plus communiquer entre eux, où le divorce est établi entre la connaissance scientifique et la connaissance poétique, où les enseignements de la raison et ceux de l'expérience et de l'intuition sont considérés comme mutuellement exclusifs, c'était un défi de vouloir jeter des ponts entre des domaines aujourd'hui cloisonnés. Vouloir faire dialoguer des cosmologistes et des physiciens, des philosophes, des psychanalystes, des historiens des religions ou des spécialistes de la poésie mystique à partir d'une interrogation commune paraît relever de la transgression. C'est pourtant ce que cet ouvrage réussit. Les interrogations qui rassemblent les divers intervenants sont les suivantes : Et si, derrière la diversité des apparences, derrière la mutiplicité des disciplines et des méthodes, il y avait quand même une unité fondamentale de la connaissance humaine ? Et si une traversée transdisciplinaire de tous les champs du savoir, conduite dans l'écoute mutuelle, mais sans aucune complaisance, et parfois dans la confrontation, nous conduisait malgré tout vers un point d'unité, si elle permettrait de réfléchir autrement, de penser et de chercher autrement, bref, de construire une nouvelle raison et une nouvelle conception du monde qui rendrait son sens à la vie et sa cohérence à l'univers humain ? Comme s'il y avait là le programme d'une nouvelle renaissance... Avec les contributions de Isabelle Stengers, Roland Goetschel, Dominique Lambert, Edgar Gunzig, Lambros Couloubaritsis, Michel Cassé, Michel Bitbol, Michèle Porte, Michel Cazenave.

empty