• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce livre appelé à jouer un rôle de témoin dans la bataille politique qui s'engage, marquera un tournant décisif dans l'attitude de la Gauche française à l'égard du problème régional. Au lendemain de la guerre, l'éveil de la conscience régionale, lié à la création spontanée de Comités d'expansion économique, réanime la province et incite l'État à adopter une politique de décentralisation. Mais après les élections de 1962, le pouvoir, servi par la haute administration, le grand patronat, certains notables provinciaux, prend en main l'aménagement du territoire et confisque un mouvement populaire, essentiellement démocratique. Michel Phlipponneau, universitaire, géographe, homme d'action, contribua grandement à Placer la Bretagne à la pointe de ce réveil régional. C'est de la Bretagne que part la réaction politique qui doit répondre à cette emprise du pouvoir. Livre clairvoyant et passionné, la Gauche et les régions est le fruit de quinze années d'enseignement, d'observations, de réflexions, de luttes. Expériences qui conduisent l'auteur à dénoncer la double aliénation politique et économique dont est victime la province, à faire appel à tous les Français qui n'acceptent pas de voir sacrifier l'avenir des régions à de vains rêves de grandeur. La solution dépend d'une victoire de la Gauche, d'une gauche moderne qui s'inspire de la véritable pensée jacobine : dans un régime démocratique subordonnant les intérêts particuliers à l'intérêt général, les citoyens doivent participer à la construction de leur avenir, dans le cadre, adapté aux conditions de notre époque, de l'agglomération urbaine, du district rural, de la région. A la centralisation gaulliste, la Gauche d'aujourd'hui propose aux Français la démocratie régionale.

  • Ce livre appelé à jouer un rôle de témoin dans la bataille politique qui s'engage, marquera un tournant décisif dans l'attitude de la Gauche française à l'égard du problème régional. Au lendemain de la guerre, l'éveil de la conscience régionale, lié à la création spontanée de Comités d'expansion économique, réanime la province et incite l'État à adopter une politique de décentralisation. Mais après les élections de 1962, le pouvoir, servi par la haute administration, le grand patronat, certains notables provinciaux, prend en main l'aménagement du territoire et confisque un mouvement populaire, essentiellement démocratique. Michel Phlipponneau, universitaire, géographe, homme d'action, contribua grandement à Placer la Bretagne à la pointe de ce réveil régional. C'est de la Bretagne que part la réaction politique qui doit répondre à cette emprise du pouvoir. Livre clairvoyant et passionné, la Gauche et les régions est le fruit de quinze années d'enseignement, d'observations, de réflexions, de luttes. Expériences qui conduisent l'auteur à dénoncer la double aliénation politique et économique dont est victime la province, à faire appel à tous les Français qui n'acceptent pas de voir sacrifier l'avenir des régions à de vains rêves de grandeur. La solution dépend d'une victoire de la Gauche, d'une gauche moderne qui s'inspire de la véritable pensée jacobine : dans un régime démocratique subordonnant les intérêts particuliers à l'intérêt général, les citoyens doivent participer à la construction de leur avenir, dans le cadre, adapté aux conditions de notre époque, de l'agglomération urbaine, du district rural, de la région. A la centralisation gaulliste, la Gauche d'aujourd'hui propose aux Français la démocratie régionale.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le 10 mai 1981, en se donnant un président socialiste, la France entame une révolution tranquille, qui se manifeste par une mutation profonde des structures administratives du pays, du comportement des citoyens, des élus, des fonctionnaires. En effet, rompant avec ses traditions jacobines, la gauche va assurer une autonomie réelle aux collectivités locales. Elle veut agir vite et en profondeur, faire de la décentralisation et de la régionalisation la grande affaire du septennat. La région est enfin, après une longue marche, sur le point d'accéder à sa majorité : la vie quotidienne des citoyens va se trouver bouleversée. Vivre, travailler, décider au pays : tel est le programme que le nouveau pouvoir leur permet de réaliser. Le public est parfaitement conscient de l'importance de l'enjeu, mais il ne peut connaître tous les mécanismes et les implications complexes de la décentralisation et de la régionalisation. Michel Phlipponneau, que ses convictions régionalistes ont conduit à faire confiance au socialisme, les expose brillamment dans cet ouvrage à la fois historique et prospectif, sur un sujet qui concerne chaque Français.

  • Les conséquences de la révolution industrielle et de la centralisation administrative et économique à partir des années 1960 ; le développement économique et social de régions, la poussée démographique qui a suivi la Libération, la politique d'expansion, les conséquences sur l'emploi. Un bilan très détaillé, avec en trame de travail le cas de la Bretagne, dans la mesure où le Plan breton a influencé la politique de développement des économies régionales.

empty