• Au cours du Sylvicole supérieur (1000-1500), le secteur de lembouchure du Saguenay aurait été exploité par des Iroquoiens du Saint-Laurent en quête de ressources marines, plus particulièrement de phoque. Ces groupes provenaient vraisemblablement de la région de Québec où se trouvaient leurs camps de base et auraient ainsi développé une forme dadaptation aux ressources marines de lestuaire, faisant deux les groupes iroquoiens les plus mobiles de toute la vallée du Saint-Laurent. Dans cette étude, nous avançons que lexploitation des mammifères marins fut pratiquée en deux temps : dabord au printemps, lors de courtes périodes, par des chasseurs masculins attirés par le phoque du Groenland, puis en été, par des familles entières profitant de la présence de phoques gris et communs. Les pinnipèdes étaient probablement traqués sur la batture ou sur les glaces et abattus à la hache ou à larc et à la flèche. Puisque les résidus alimentaires retrouvés dans les vases de cuisson étaient surtout composés de poissons et de mammifères terrestres, les sous-produits de la chasse au phoque auraient été rapportés dans la région de Québec et utilisés comme réserves de nourriture, matière première ou monnaie déchange. Nous défendons également lhypothèse que ces excursions dans lestuaire nétaient pas nécessairement liées à la précarité de lagriculture dans la région de Québec puisque cette pratique aurait été adoptée tardivement, soit après 1300 et peut être même à partir de 1400.

  • Les pays en développement, sur le continent africain notamment, n'échappent pas aux bouleversements provoqués par les changements actuels. La réforme éducative est partout et, au coeur de cette réforme, on questionne les enseignants. Ne sont-ils pas les premiers responsables de la réussite des élèves, de ce qu'ils apprennent, de ce qu'ils sauront faire dans la vie ? Non sans difficulté parfois, mais avec confiance, la grande majorité des enseignants et de ceux qui les encadrent s'efforcent de relever le défi et d'être à la hauteur par des mises à jour, des discussions, un apprentissage et une formation continus, un développement professionnel qui ne cesse jamais. La formation continue des personnels éducatifs décrit quelques-uns des projets de formation continue qui ont été réalisés avec l'aide des conseillers et experts en éducation de Tecsult Eduplus auprès de ces personnels de l'éducation de quatre pays : le Mali, la Tunisie, Haïti et la République du Guyana.
    Tecsult Eduplus, division de Tecsult, est associée depuis plus de 20 ans, à la réalisation de projets en éducation dans les pays en développement, tant en Afrique, qu'en Asie, en Europe de l'Est et dans les Caraïbes. Au cours des années, Tecsult Eduplus s'est dotée de ressources humaines ayant une longue expérience en éducation tant au Canada que dans les pays du Sud. Son approche méthodologique est centrée sur l'accompagnement, le transfert de compétences, la complémentarité des besoins dans leurs contextes d'expression et basée sur les dernières innovations dans le domaine de l'éducation.

empty