• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les techniques de communication ne sont enseignées en France ni au niveau scolaire, ni au niveau universitaire ni même dans les grandes écoles. La plupart des français ne les connaissent donc pas. Dans cet ouvrage riche en expériences issues du monde des grandes entreprises, des médias et de la politique, l'auteur nous emmène avec une plume alerte vers son analyse de la société française et la découverte passionnante de ces techniques impactantes.

  • Le processus de démocratisation entrepris sous Gorbatchev avait permis d'espérer que le peuple russe reprenne en main sa destinée. Mais moins de deux ans après l'effondrement du régime soviétique, Boris Eltsine impose une constitution qui accorde à la présidence l'essentiel des pouvoirs. L'auteur livre une étude complète des débats qui, depuis 1991, ont opposé les forces politiques russes sur la question de la transition au capitalisme et sur le régime politique le plus apte à l'effectuer.

  • Trois enquêtes criminelles insolites, menées par un couple singulier. Fabienne Quinot, la policière et Pierre Couvreur, le journaliste, sont propulsés dans des univers où les factions, les sectes et les hallucinés, se croient tout-puissants. L'auteur nous entraîne dans des mondes où la raison ne compte plus.

  • Sans tête

    Jean-Michel Roche

    Si la découverte d´un cadavre dans un caveau de famille est banale, la dépouille momifiée d´une inconnue sans tête, posée sur un cercueil, l´est beaucoup moins. Cela va perturber la sérénité d´un petit cimetière varois pourtant bien paisible. Une fois de plus l´ADN aidera à l´identification du corps. La commissaire Fabienne Quinot décidera de rouvrir l´ancien dossier de disparition, au grand dam d´un major Merlinot ne s´attendant pas, dans sa gendarmerie, à cette cascade de contrariétés. La jolie commissaire parisienne ne sera pas accueillie dans le Var avec des fleurs...
    Après un premier polar maçonnique Affaires étranges au quai des Orfèvres, Jean-Michel Roche nous entraîne, à la suite de son héroïne Fabienne Quinot et de son équipe surprenante, dans une aventure ésotérique où certaines forces tenteront d´anéantir la policière.
    L´auteur continue à lever d´autres voiles sur la franc-maçonnerie qu´il connaît si bien...

  • Une mystérieuse organisation scélérate peut-elle nuire à la démocratie pendant plus de trois siècles ?
    De nos jours tout commence dans un petit musée parisien où une épée ayant appartenu à Lafayette est dérobée. Le commanditaire de ce vol est assassiné, indiquant l´importance que revêt l´objet aux yeux de certains criminels. Sa restitution quelques jours plus tard pose encore plus de problèmes à Fabienne Quinot, la jolie commissaire parisienne, comme à son équipe hétéroclite et complémentaire.
    L´église Saint-Germain-l´Auxerrois, d´où sonna le début du massacre de la Saint Barthélémy, est-elle bien le centre de toute cette affaire ?
    Pour comprendre où sont les racines du mal, Jean-Michel Roche nous emmène trois siècles plus tôt, en pleine révolution française, à la suite d´un aristocrate ruiné, ami des Lumières, de la Fraternité et de la démocratie, sur les routes peu sûres entre Paris et Nantes. Guillaume Lemaire de Chalo-Saint-Mars découvrira que le "Serpent d´Emeraude" possède un venin mortel.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La transition au capitalisme d'une formation sociale fondée sur la propriété étatique des moyens de production et la planification centralisée de la production et de la distribution des ressources constituait une première dans l'histoire de l'humanité. Jamais encore on n'avait pu observer le développement ex nihilo de rapports marchands et capitalistes dans une société déjà fortement industrialisée et constituée exclusivement de salariées. La plupart des idéologues libéraux ont prétendu qu'il était possible, en appliquant les mesures appropriées, de transformer simultanément la Russie soviétique en pays capitaliste développé et son régime politique en démocratie libérale.
    Or, la situation actuelle apparaît fort éloignée de ce qui avait été espéré. Les résultats sont aujourd'hui bien connus : le capitalisme qui résulte de la thérapie de choc des années 1990 se distingue par son caractère périphérique, sa très forte dépendance de l'exportation des ressources pétrolières et gazières et le déclin de son industrie. Quant à son régime politique, il est caractérisé par des dérives autoritaires.
    Après les dures années de la thérapie de choc, le pays a renoué avec la croissance. Le niveau de vie de la majorité s'est apparemment amélioré. La Russie a réussi à maintenir son unité. Le régime s'est stabilisé, après les batailles politiques parfois violentes de la période Eltsine. Quels sont donc les fondements de la société russe postsoviétique? La croissance et la stabilité reposent-elles sur des bases solides ? La population accepte-t-elle l'ordre établi ? Les organisations citoyennes et ouvrières réussissent-elles à faire l'apprentissage de la lutte dans une société capitaliste ? Quels sont les traits de son régime politique ? Quels rapports sociaux la définissent ? Comment se porte son économie, vingt ans après la thérapie de choc ?
    La nécessité de présenter des points de vue critiques est à l'origine de ce projet. Ils sont avant tout l'oeuvre d'universitaires russes engagées dans la lutte pour le changement social et politique qui analysent le régime politique, l'économie et les mouvements sociaux, notamment le mouvement ouvrier.

empty