• À 37 ans, Mohamed Louizi dévoile son passé de « frère » actif parmi les Frères musulmans : dès l'âge de 13 ans, il a été au service de l'idéologie d'Hassan al-Banna, d'abord au Maroc, puis en France, au sein de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF). Il livre ici le récit détaillé de quinze ans de militantisme dogmatique, avant de revenir sur les découvertes, les doutes et les interrogations qui ont précédé son désengagement ; il décrypte - preuves à l'appui - la stratégie d'islamisation globale non-déclarée des Frères musulmans (appelée aussi le Tamkine) en France et en Europe, avant de conclure, pour ses enfants, pour la République, sur son retour vers un islam éclairé et apolitique. Un témoignage citoyen d'intérêt public. « J'essaye de cheminer à mon rythme. Peut-être, un jour, atteindrai-je mon but, dans le silence de mon âme et à l'ombre de ma plume. Peut-être n'y arriverai-je pas. Ce qui compte après tout, c'est le sens du courage et l'authenticité du témoignage. » (M.L.)

  • La jeunesse musulmane française et européenne, otage de la littérature islamique classique et des traductions orientées, doit pouvoir différencier la foi musulmane de ses récits pluriels. Face aux discours imposant progressivement à la République une loi dite religieuse, Mohamed Louizi propose un voyage vers les premiers moments fondateurs de l'islam politique: un plaidoyer articulé autour de huit actes dont le premier est de « s'affranchir de l'islam califal » et le dernier est de « rendre au Message son historicité, et à la Prophétie son horizon ».

    Interrogeant sans tabous les principaux facteurs politiques, culturels, historiques, dogmatiques, juridiques et épistémologiques qui ont structuré l'islam durant ses trois premiers siècles, ce plaidoyer invite à redéfinir le sacré, repenser les textes et réconcilier l'islam avec la modernité et la laïcité. Une réflexion sur le sens présent de la foi au quotidien. Un cri de conscience pour une réforme structurelle de l'islam, au service d'un idéal humaniste, juste, laïque, fraternel et libre, qui signe le combat pacifique d'une vie. L'islam ne sera qu'apolitique ou ne sera plus.

  • « Au crépuscule de la seconde décennie du XXIe siècle, ce recueil se veut être un témoignage précis pour l'histoire, notre histoire. Il montre comment l'islam politique et sa force la plus organisée et la plus influente, les Frères musulmans, mènent au coeur de la France une guerre sourde de destruction massive, sans merci, contre la France elle-même, contre son droit positif, contre son modèle laïque, contre son idée progressiste, contre son génie scientifique, technologique et artistique, contre sa civilisation humaniste, contre son héritage des Lumières, contre ses symboles, contre sa culture, contre la liberté.
    Pendant ce temps-là, l'État tergiverse, patauge et se montre timoré à l'idée de cibler de front l'islam politique et les Frères musulmans. À croire qu'il y aurait de la place pour le "en même temps" là où il faudrait exprimer de la fermeté. C'est de la souveraineté d'un État et de la fierté de toute une nation moderne qu'il s'agit au fond. L'exécutif l'entend-il de cette oreille ? Va-t-on finir, à terme, par confondre dans la soumission le président de la République et l'autoproclamé "grand imam de Bordeaux" ? Est-il si compliqué de rappeler aux islamistes et à leurs soutiens cette règle, pourtant simple : la République chez elle, l'islam chez lui ? »

empty