• "Un jour, j'ai été schizophrène? C'est écrit dans le compte-rendu du psychiatre. C'est une erreur d'appréciation. En réalité, j'arrivais à capter la voix intérieure de certaines personnes. J'ai commencé à entendre feu mon père, à sentir la présence de Vincent Van Gogh et à lire dans Elyza comme dans un livre ouvert. Toutes ces voix ont prix le pouvoir sur mon être. J'ai été plus ou moins assiégé. Elles étaient plusieurs à tourmenter mon esprit. Indélogeables, sournoises et revanchardes, elles voulaient s'emparer de mon âme. Elles ont eu le champ libre. Chacune a pu s'exprimer. Je pensais être cartésien, je suis devenu fou. Je pensais être fort. J'avais victorieusement fait taire mon père. Je l'avais maîtrisé, le bougre. Il a été mon premier hôte. Je ne me suis pas méfié, je l'ai laissé entrer..."

  • RéZoter et entreprendre au féminin est né d'une rencontre entre l'auteure, Naima Guerziz qui a coordonné l'ouvrage et Sabrina Boucherit, la fondatrice de la plateforme, RéZoé.
    Elles ont voulu offrir aux femmes qui désirent entreprendre ou qui sont déjà entrepreneuses, une série de conseils pour les guider dans cette belle aventure et les orienter vers la réussite.
    Elles ont fait appel à l'expertise de nombreux spécialistes pour donner au livre un esprit fortement collaboratif. Elles sont persuadées que le partage des connaissances et des compétences est nécessaire surtout de nos jours, ce livre sera donc un atout précieux pour toutes celles qui aspirent au changement.

  • "L'homme extraordinaire, c'est l'homme ordinaire" professait Georges Bernanos. Cette maxime s'applique on ne peut mieux à l'homme qui est coeur de ce récit : Ridha Khadher. Cet immigré tunisien, issu d'une famille de modestes agriculteurs est devenu l'un des artisans les plus en vogue de la capitale.

    Né à Tunis, débarqué à Paris à l'âge de 15 ans, il travaille d'abord dans la boulangerie de son frère qui lui enseigne les rudiments du métier, avant d'ouvrir son propre commerce en 2006. Sept ans plus tard c'est la consécration : il remporte le concours de la meilleure baguette, devenant ainsi le fournisseur officiel de l'Élysée, Matignon et d'autres ministères.

    Ce succès, il le doit d'abord à sa mère qui lui prodigue les meilleurs conseils, mais surtout à un travail sans relâche, de jour comme de nuit. Enfin, pour parvenir à l'excellence, il dispose du meilleur des carburants : un enthousiasme à toute épreuve !

    À l'heure où certains jeunes perdent la tête et versent dans la haine, où le terrorisme djihadiste sème la terreur et suscite en retour des fantasmes populistes et racistes, l'exemplarité de la vie personnelle et la réussite professionnelle de Ridha Khadher nous offre une formidable leçon de vie.

empty