• Max Feder est riche. Immensément. Une fortune aux origines troubles, mais après tout, qu'importe ? Car Max Feder va mourir. Et dans ses vieux jours, ses derniers mois, le plus précieux de ses trésors se résume à une bague et ce qu'elle contient, le symbole d'un amour aussi ancien qu'absolu. Éternel, littéralement, puisque l'objet de son amour perdu ne peut pas mourir... Or il semble bien que pour Max Feder, au crépuscule d'une vie tumultueuse, le temps soit venu d'entreprendre un ultime voyage, celui de toutes les remises en question, de tous les possibles...

  • Danses aériennes

    Nancy Kress

    « Depuis l'observatoire du pont supérieur du Kepler, où la coque Schaad transparente s'ouvre aux étoiles, j'admire, debout entre Ajit et Kane, le départ de la sonde. L'observatoire, qui sert de jardin au vaisseau, exhibe à foison mes fleurs exotiques en une profusion telle que pour voir s'éloigner l'engin, il faut se tasser entre la cloison et un massif de comoralias de deux mètres de haut. [...] Au-delà du Kepler s'étend la région la plus violente, la plus spectaculaire de la galaxie, dans sa splendeur meurtrière... »

    Née à Buffalo dans l'État de New York, en 1948, Nancy Kress a publié une trentaine de romans et près de cent cinquante nouvelles. Traduite dans une quinzaine de langues, distinguée par de nombreux prix littéraires internationaux, sa science-fiction, qui puise aux vertiges du génie génétique et de l'intelligence artificielle, situe l'humain et son devenir au coeur de ses problématiques...

    Élaboré selon les principes d'exigence propres à « Quarante-Deux », à l'image des recueils de Greg Egan, de Peter Watts et de Ken Liu dans la même collection, Danses aériennes, sans équivalent en langue anglaise, réunit onze récits - dont cinq courts romans. Pensé comme une porte d'entrée, une invite à la découverte d'une oeuvre essentielle au sein du corpus SF contemporain, il s'avère un cocktail corsé aux perspectives prodigieuses.

  • Henry Erdmann est un physicien de haut vol, l'un des pères de l'Opération Ivy et de la puissance nucléaire américaine. Était, plutôt, car aujourd'hui, vieux et perclus, Henry Erdmann n'est que le triste reflet de celui qu'il fut, quand bien même il continue de donner quelques cours à l'université pour des étudiants qu'il ne comprend plus depuis bien longtemps... Aussi, lorsque cette douleur impensable lui vrille le cerveau, c'est presque avec soulagement qu'il accueille ce qu'il croit être une attaque cérébrale. Sauf qu'il ne s'agit pas de cela... De nombreux pensionnaires de la maison de retraite dans laquelle il réside semblent avoir subi le même sort. Et tous, bientôt, commencent à voir des choses... Des choses impossibles... « Nancy Kress est l'un des meilleurs auteurs de SF contemporains. Son usage de la science est aussi habile que porteur de réflexions, ses récits aussi affutés que riches de sentiments. » Kim Stanley Robinson

empty