• Quel est le point commun entre l’invention de la roue, Pompéi, le krach boursier de 1987, Harry Potter et Internet ?
    Pourquoi ne devrait-on jamais lire un journal ni courir pour attraper un train ?
    Que peuvent nous apprendre les amants de Catherine de Russie sur les probabilités ?
    Pourquoi les prévisionnistes sont-ils pratiquement tous des arnaqueurs ?
    Ce livre révèle tout des Cygnes Noirs, ces événements aléatoires, hautement improbables, qui jalonnent notre vie : ils ont un impact énorme, sont presque impossibles à prévoir, et pourtant, a posteriori, nous essayons toujours de leur trouver une explication rationnelle.
     
    Dans cet ouvrage éclairant, plein d’esprit et d’impertinence, Taleb nous exhorte à ne pas tenir compte des propos de certains « experts », et nous montre comment cesser de tout prévoir ou comment tirer parti de l’incertitude.
    Un livre plus que jamais d’actualité, admirablement lu par Tristan Harvey. 
    Prologue
     
    PREMIÈRE PARTIE  : L’antibibliothèque d’Umberto Eco, ou comment nous recherchons la validation de notre savoir
    Chapitre 1  : L’apprentissage d’un sceptique empirique
    Chapitre 2  : Le Cygne Noir de Yevgenia
    Chapitre 3  : Le spéculateur et la prostituée
    Chapitre 4  : Mille et un jours, ou comment ne pas être une dupe
    Chapitre 5  : Confirmation… mon œil !
    Chapitre 6  : L’erreur de narration
    Chapitre 7  : Vivre dans l’antichambre de l’espoir
    Chapitre 8  : La chance infaillible de Giacomo Casanova : le problème de Diagoras
    Chapitre 9  : L’erreur ludique ou l’incertitude du polard
     
    DEUXIÈME PARTIE  : Les prévisions sont tout bonnement impossibles
    Chapitre 10  : Le scandale des prévisions
    Chapitre 11  : Comment chercher de la fiente d’oiseau
    Chapitre 12  : L’épistémocratie, un rêve
    Chapitre 13  : Le peintre Apelle, ou que faire si l’on ne peut pas prévoir ?
     
    TROISIÈME PARTIE  : Ces cygnes gris de l’extrêmistan
    Chapitre 14  : Du médiocristan à l’extrêmistan, et vice versa
    Chapitre 15  : La courbe en cloche, cette grande escroquerie intellectuelle
    Chapitre 16  : L’esthétique du hasard
    Chapitre 17  : Les fous de Locke, ou des courbes en cloche au mauvais endroit
    Chapitre 18  : L’incertitude du charlatan
     
    QUATRIÈME PARTIE  : Fin
    Chapitre 19  : Moitié-moitié, ou comment rendre la pareille au Cygne Noir
     
    Épilogue - les Cygnes Blancs de Yevgenia
    Remerciements
    Traduit par Christine Rimoldy
    © 2007 by Nassim Nicholas Taleb © 2018, société d'édition Les Belles Lettres
    © et (P) Audiolib, 202
    Durée : 13h28

empty