• Une nuit d'orage, dans une ruelle sombre d'un quartier mal famé, Nelly Kaplan rencontre Belen, l'énigmatique auteur du Réservoir des Sens. Elles ne se quitteront plus. Certaines mauvaises langues prétendent même qu'il s'agit d'une seule et même personne. Il y a en tout cas un incontestable parfum belenien dans le personnage d'Ashby, l'héroïne du Collier de Ptyx, "ciné-roman" que Nelly Kaplan compte bien porter à l'écran dans un proche avenir. Pendant ce temps, sa complice Belen fera aussi apparaître son nouveau roman, Un Manteau de Fou Rire (chez Jean-Jacques Pauvert) à mettre entre toutes les mains - à leurs risques et périls.

  • Une nuit d'orage, dans une ruelle sombre d'un quartier mal famé, Nelly Kaplan rencontre Belen, l'énigmatique auteur du Réservoir des Sens. Elles ne se quitteront plus. Certaines mauvaises langues prétendent même qu'il s'agit d'une seule et même personne. Il y a en tout cas un incontestable parfum belenien dans le personnage d'Ashby, l'héroïne du Collier de Ptyx, "ciné-roman" que Nelly Kaplan compte bien porter à l'écran dans un proche avenir. Pendant ce temps, sa complice Belen fera aussi apparaître son nouveau roman, Un Manteau de Fou Rire (chez Jean-Jacques Pauvert) à mettre entre toutes les mains - à leurs risques et périls.

  • "Dans l'histoire du cinéma, certaines oeuvres sont indissociablement liées à l'invention du langage filmique. Il en est ainsi du Napoléon d'Abel Gance. Cette superproduction à la ferveur contagieuse, animé de mouvements de caméra inédits, est restée fameuse pour son triptyque final au lyrisme inégalé : l'image s'élargit et couvre trois écrans juxtaposés. À dessein de mieux saisir le génie créatif d'Abel Gance, la réalisatrice Nelly Kaplan - qui fut la collaboratrice du maître - a extrait du massif de ses archives sonores quelques pépites oubliées ou inédites. Elle les confie aujourd'hui à Frémeaux & Associés. À travers des entretiens, des lectures de textes ou des essais de tournages, l'auditeur se familiarisera avec le parcours biographique du réalisateur, avec ses audaces techniques et sa « poésie machinique ». Un opus testimonial et didactique habité par la voix souveraine d'un grand homme du cinéma mondial."
    Claude COLOMBINI & Christophe LOINTIER

  • Quand le beau, charmeur et donjuanesque John Harold Finger accepte la place de précepteur de la jeune Flo dans le domaine paradisiaque des Orchidées sauvages, il ignore ce qui l'attend. Avec une ironie voluptueuse et perverse, Nelly Kaplan se joue de la fatuité des hommes et nous entraîne avec son don Juan dans le royaume trompeur des trop belles illusions.

  • Publié en 1974 sous le titre Mémoires d'une liseuse de draps par Jean-Jacques Pauvert, ce roman, signé Belen, fut aussitôt interdit par la censure et privé de diffusion. Était-ce l'inceste, la zoophilie ou le vent libertaire gonflant les voiles du Sperma sur lequel vogue l'héroïne, qui dérangea les censeurs ? Nous ne le saurons jamais. Un quart de siècle plus tard, légèrement revisité par son auteur, voici donc ce roman qui n'a rien perdu de sa drôlerie et de sa joyeuse provocation envers les âmes bien pensantes.

  • 1961 : la cinéaste Nelly Kaplan adresse au poète André Pieyre de Mandiargues une invitation pour la projection de son film Gustave Moreau. Il y vint et fut séduit. Cela marqua le début d'une éblouissante amitié amoureuse où deux êtres libres déclinèrent à tous les temps les diverses facettes de l'érotisme, de l'insolence, de l'humour et de l'admiration réciproque. En témoigne cette correspondance joyeusement échangée pendant trois décennies, à travers laquelle ils n'ont eu de cesse de rire d'eux-mêmes et d'autrui, notamment quand les intrigues de ce que l'on appelle la République des Lettres inspiraient leurs commentaires. Ils parvinrent même à démasquer un « corbeau » à l'écriture aigrie et pitoyable, qui s'est avéré être un écrivain célèbre et respecté...
    />

empty