Sciences humaines & sociales

  • L'affaire Oscar Wilde est toujours d'actualité. En effet, la reine Elisabeth II a récemment refusé la réhabilitation du poète. Sa condamnation pour homosexualité n'illustre donc pas seulement la pruderie victorienne comme on se plaît si hypocritement à le croire, mais aussi cet étrange paradoxe selon lequel plus la société se veut permissive, plus les mises en examen ou en détention pour délits et crimes sexuels sont nombreux.
    Certes, les travaux forcés seraient de nos jours épargnés à Oscar Wilde. Pourtant, il ne serait pas quitte avec la justice dans notre Europe contemporaine. Tout comme il y a un siècle, il s'y ruinerait financièrement, et sa réputation ainsi que sa famille seraient détruites à jamais.
    À l'inverse de l'affaire Dreyfus, les intellectuels ne se sont pas mobilisés en faveur de l'écrivain et contre la duplicité d'un establishment prêt à tout excuser tant que règne la discrétion, mais prompt à condamner dès que le scandale éclate en plein jour. De plus, Oscar Wilde s'est aliéné tout soutien par son anticonformisme et son goût de la provocation, tandis que de nombreux membres de l'élite anglaise, eux aussi menacés, préféraient gagner la France.
    Dans cet essai très documenté, Odon Vallet éclaire les dimensions sociales et politiques d'un dossier qui a vu le marquis de Queensberry, régulateur du "noble art" et apôtre du culturisme, dénoncer le goût de l'amant de son fils pour les beaux hommes. Si les législations ont évolué depuis, le fond du débat demeure presque inchangé : la justice est toujours aussi diligente lorsqu'il s'agit de venir fourrer son nez dans nos draps.

  • Une approche historique et prospective des voies d'accès à la fonction publique et de son organisation pyramidale. Ancien élève de l'ENA, l'auteur étudie aussi les conflits de pouvoir dans un univers administratif en pleine mutation.

  • Entre l'époque où les énarques refusaient les concours en queue-de-pie et se voulaient les technocrates de l'ascèse, et leur actuelle course débraillée vers tous les pouvoirs disponibles, plus de quarante ans ont passé.
    L'ENA, l'école la plus célèbre de

empty