• L'Angola, l'Alaska, la Mandchourie, la Crimée, le Kenya, le Suriname, la Tasmanie, l'Argentine, Madagascar, le Far-West... nombreuses furent les terres de refuge envisagées par les Juifs avant la naissance de l'État d'Israël.
    Dès la fin du XIXe siècle, fuyant la vague des pogroms russes puis, plus tard, les persécutions antisémites en Europe, des Juifs, cherchant à se protéger contre la déferlante de haine, se mirent en quête de lieux d'accueil où ils pourraient vivre librement et en toute sécurité. Au contraire des sionistes, ces territorialistes - pour lesquels la Palestine était inaccessible ou, du moins, ne pouvait être qu'un projet parmi d'autres - parcoururent la planète, étudiant avec attention sols et climats dans l'optique d'installations.
    Soutenues par des intellectuels engagés, financées par de généreux bienfaiteurs - tels les barons de Hirsch et de Rothschild -, des expéditions, composées d'ingénieurs et d'explorateurs, s'aventurèrent, souvent au péril de leur vie, dans les régions les plus inattendues du globe, parvenant parfois à établir des petites communautés qui connaîtront généralement l'extrême misère.
    Dans cet ouvrage novateur, Olivier de Marliave retrace ainsi ces tentatives méconnues ou oubliées, menées par des hommes remarquables, soucieux d'assurer à leur peuple un simple havre de paix, tentatives qui ne prendront fin qu'en 1948.
    Écrivain voyageur, Olivier de Marliave a publié de nombreux ouvrages consacrés à la mythologie populaire et aux enquêtes ethnologiques.

  • Castration, émasculation, éviration, les mots ne manquent pas pour désigner une opération universellement attestée et encore pratiquée de nos jours. De la Chine à la Russie, de la Turquie à l´Inde, de l´Italie à l´Égypte, puissants ou serviteurs, les eunuques sont présents depuis des siècles. Agissant dans l´ombre ou brillant à la cour, ils jouèrent très souvent un rôle primordial dans la conduite des empires, prenant même parfois la tête des armées. Mais tenus pour être des domestiques idéals en raison de leur « innocence », ils furent particulièrement recherchés par les marchands d´esclaves qui tiraient de bien meilleurs profits dans le trafic de ces hommes « doux et serviles ».

    Dans cette passionnante enquête, Olivier de Marliave nous dévoile l´histoire tragique de ce « troisième genre » qui, selon les époques et les lieux, fut - est - méprisé, craint ou vénéré.

  • De l´abricotier au tilleul, au travers de nombreux exemples,, cet ouvrage nous fait découvrir de multiples curiosités : sait-on que le genévrier est à l´origine du savon Cadum ? Que le buis a donné son nom à la boussole ? Que les ormes furent les premiers arbres à jalonner les routes de France ? Entrecroisant histoire, ethnologie et botanique, Olivier de Marliave raconte la captivante saga des arbres, ces vénérables sédentaires, depuis leur découverte, et, pour certains, jusqu´à leur émigration et leur acclimatation dans nos contrées.

empty