• À la recherche de sensations fortes, les ados boivent de plus en plus tôt, de préférence en bande, parfois en association avec d'autres produits toxiques.
    Mais parce que le problème de l'alcool est quasiment tabou en France, contrairement à celui de la drogue, on constate un grave décalage entre la prise en compte de ce phénomène et sa réalité, démontrée notamment par les chiffres. Et si l'on admet et dénonce la responsabilité de l'alcool dans les accidents de la route, on commence tout juste à parler de ses ravages dès le collège jusqu'aux grandes écoles.
    Il est grand temps d'affronter cette question, car l'alcoolisme de plus en plus précoce met en péril l'avenir des jeunes, inquiète à juste titre les professionnels de santé, les enseignants et les familles, et touche à des enjeux sociaux essentiels. Pour agir en connaissance de cause, les textes ici réunis proposent, en même temps qu'un état des lieux, une réflexion sur les racines profondes de ce mal-être.
    Avec les contributions de Patrick Alvin, Jean-Pascal Assailly, Amine Benyamina, Annie Birraux, Michel Botbol, Renaud Bouthier, Marie Choquet, Pierre G. Coslin, Maurice Corcos, Sarah Coscas, Anne Delaigue, Valérie Discour, Taïeb Ferradji, Emmanuelle Godeau, Serge Hefez, Patrice Huerre, Laurent Karila, Marie Le Fourn, Hélène Lida-Pulik, Viviane Mahler, François Marty, Eric Mathevet, Marie-Rose Moro, Félix Navarro, Élodie Passeri, Alexandre Peyre, Michel Reynaud, Elisabeth Rossé, Marjorie Tollec, Joséphine Truffaut, Tevkika Tunaboylu-Ikiz, Nicole Vacher-Neill, Marc Valleur.

  • À partir de quel âge le bébé joue-t-il (imitation, son?) ?Jusqu'à quel âge joue-t-on ?
    Le jeu ne s'oppose-t-il pas aux apprentissages ?
    Y a-t-il de bons et de mauvais jouets ?
    Jeux de filles/jeux de garçons : que penser de ce clivage ?
    Doit-on avoir peur des jeux vidéos ?
    Jouer sert-il à apprendre à vivre en société, en groupe ?
    Le jeu peut-il aider à guérir ?
    Tricher fait-il partie du jeu ?
    Qu'est-ce qui peut empêcher un enfant de jouer ?
    Faut-il encourager la pratique du jeu en famille ?
    Patrice Huerre, psychiatre et psychanalyste. Il dirige la clinique médico-universitaire Georges Heuyer à Paris, spécialisée pour lycéens et étudiants.Il s'occupe d'enfants et d'adolescents depuis plus de 25 anset a publié de nombreux ouvrages à leur sujet : L'absentéisme scolaire, Hachette Littératures, 2006 ; Questions d'autorité, Erès, 2006 ; L'adolescence n'existe pas, Odile Jacob, 2003 ; Ni anges, ni sauvages.Il collabore également à la revue Enfance et Psy.

  • Comme toutes les expériences extrêmes, les classes prépas peuvent casser ou pousser à sublimer. Certains exprimeront facilement leurs compétences et passeront sans gêne cette épreuve. D'autres au contraire auront plus de mal à trouver leurs repères dans cet univers particulier. Perte du sommeil, de l'appétit, moments de doute, questionnements, remise en cause - "je ne suis qu'un nul, je n'y arriverai jamais", "je n'ai rien à faire là" -, toute la vie semble se jouer alors. Et tout semble devenir compliqué, même en dehors des cours. Comment gérer la masse de travail, comment affronter le stress, la compétition ? Comment voir ses amis ? Comment appréhender les relations avec les professeurs, les parents ?Ce livre à quatre mains, propose d'accompagner l'étudiant, jour après jour, de sa décision à se lancer dans l'aventure de la prépa, au passage des concours. Des conseils, des explications, des exemples, pour faciliter autant que possible ces années préparatoires.

  • L´adoption est une aventure risquée, qui se termine trop souvent par un échec (réabandons d´enfants, absence de sentiment filiatifs réciproques) et il n´y a en France aucune politique qui permette de l´éviter. À travers de nombreux exemples, l´auteur tente d´éclairer les étapes décisives du processus d´adoption, tant pour l´enfant que pour ses futurs parents, ainsi que les difficultés rencontrées et les erreurs à ne pas commettre. Il dénonce l´évolution de plus en plus biologisante de la filiation, susceptible d´ébranler l´adoption la plus solide. Toutes les réussites familiales de la « greffe » que représente la transformation d´un enfant en fils ou fille témoignent de la complexité d´un voyage que les parents doivent entreprendre en connaissant les risques à venir et leurs propres limites. Sur le plan international, la perte progressive de la crédibilité de notre pays dans ce domaine repose en particulier sur l´absence de sélection rigoureuse des candidats à l´adoption. L´auteur évoque en outre l´amateurisme institutionnel en matière d´adoption et l´absence d´une réelle politique de prévention des échecs en France, sans faire l´impasse sur certaines affaires très médiatisées (trafics de bébés bulgares, Arche de Zoé ou enfants d´Haïti).

  • Pourquoi les jeunes prennent-ils leur indépendance de plus en plus tard ? Cette adolescence prolongée n'est-elle pas source de souffrance ? Comment expliquer l'augmentation des violences, des passages à l'acte, des dérives auto-initiatiques ? L'adolescence n'est qu'une création récente de notre société, un artifice pour signifier, autour de la puberté, le passage de l'enfance à l'âge adulte, qui, lui, a toujours existé. Autrefois, ce passage était célébré, délimité, à travers des rituels. Aujourd'hui, cette transition se dilue dans le temps. Pis, ce sont les adultes qui, par refus de vieillir et par souci de supprimer tous les risques, excluent les jeunes du monde des grands. Attention, l'adolescence est bien un artifice, un mythe qui nous empêche d'aider nos enfants à devenir adultes.« Un livre formidable sur la période délicate de l'adolescence. » Figaro Madame. Psychiatre des hôpitaux, psychanalyste, Patrice Huerre est directeur médical de la clinique médico-universitaire Georges-Heuyer à Paris. Martine Pagan-Reymond est professeur, agrégée de lettres modernes et maître de conférences en langue et littérature françaises. Ancien chef de service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, Jean-Michel Reymond est directeur médical du Centre médico-psycho-pédagogique de Saint-Lô.

  • La France n´est pas cette vieille femme sénescente en route vers le déclin que l'on nous décrit si souvent. C´est une jeune et belle adolescente, pleine de potentiel, à qui l'on ne sait pas parler.  La France, les Français, voient leur corps changer, regardent les autres avec méfiance, se demandent qui ils sont vraiment, doutent d´eux-mêmes, sont épuisés, ne veulent plus travailler, se referment sur eux-mêmes, refusent le dialogue, jouent les victimes, sont tentés par la révolte comme par l´immobilisme, écoutent leurs mauvaises fréquentations, s´adonnent aux sensations extrêmes et jouent à se faire peur...  Si notre crise est une crise d´adolescence, réjouissons-nous ! Car on en sort ! Le psychiatre spécialiste de l´adolescence Patrice Huerre et l´essayiste et conseiller en stratégie Mathieu Laine posent leur diagnostique et livrent des remèdes à notre portée, emplis de bon sens, de justesse et d´optimisme. À l´opposé de l´assistance respiratoire et de l´acharnement thérapeutique qu´on nous inflige sans cesse.  Un livre pour vivre mieux, qui fait sourire et espérer, et qui nous en apprend autant sur l´adolescence que sur notre époque et surtout, sur nous-mêmes !

empty