• "Les dragons de Saint-Georges" est le premier volume d'un cycle de romans picaresques, historiques et d'aventures placé sous le titre général : "Le temps des condottieri". Moïse de l'Arno, abandonné à deux ans sur les eaux du fleuve pendant le siège de sa ville natale en Toscane, recueilli par une fille à soldats, Marianna-la-Magnifique, Jacopo décide de combattre les mercenaires en formant une troupe uniquement composée de compatriotes. C'est l'irrésistible ascension de ce héros de légende qui nous est montrée dans un monde de violence, de cruauté, de passion et d'amour, parmi les intrigues mouvementées des Visconti et des Médicis. Qu'il soit mis en croix au col de San Fortunato, qu'il lutte contre les bandits de la montagne, les fantômes de la peste, une nonne faiseuse d'anges, les bretons de Jean de Malestroit, des périls aux mille visages, partout où Jacopo passe, c'est le vent de l'épopée qui souffle.

  • "Les dragons de Saint-Georges" est le premier volume d'un cycle de romans picaresques, historiques et d'aventures placé sous le titre général : "Le temps des condottieri". Moïse de l'Arno, abandonné à deux ans sur les eaux du fleuve pendant le siège de sa ville natale en Toscane, recueilli par une fille à soldats, Marianna-la-Magnifique, Jacopo décide de combattre les mercenaires en formant une troupe uniquement composée de compatriotes. C'est l'irrésistible ascension de ce héros de légende qui nous est montrée dans un monde de violence, de cruauté, de passion et d'amour, parmi les intrigues mouvementées des Visconti et des Médicis. Qu'il soit mis en croix au col de San Fortunato, qu'il lutte contre les bandits de la montagne, les fantômes de la peste, une nonne faiseuse d'anges, les bretons de Jean de Malestroit, des périls aux mille visages, partout où Jacopo passe, c'est le vent de l'épopée qui souffle.

  • Jacopo, le condottiere, arrive à Florence à l'heure où la République du Lys Rouge va connaître un des moments les plus tourmentés de son histoire. Nous sommes en 1378. Jacopo, à la recherche de sa fille adoptive, parcourt une cité aussi riche en chefs-d'oeuvre qu'en bas-fonds. Côtoyant une faune inquiétante, comme le monde des privilèges, il participe à la révolte des "Ciompi" conduite par Michèle Di Lando, le cardeur légendaire. Dans un univers de violence et d'amour, de cruauté et de sacrifice, chaudron de sorcières où tout devient possible, Paul Humbourg a su mêler l'épique et le romanesque à la vérité historique. LA COLÈRE DE SAINT JEAN est un livre dont on ne peut, comme son précédent, LES DRAGONS DE SAINT GEORGES, se défaire avant la dernière page tournée.

empty