• Pour combler le peu d'études dans l'approche de l'homoparentalité masculine, l'auteur de cette étude propose d'ouvrir un champ de réflexion axé sur le développement de l'enfant. Il interroge notamment la relation de celui-ci au ventre du père en l'absence de ventre maternel, en mobilisant les notions de rupture, de fonction maternelle, de roman familial, de complexe d'Oedipe et d'épistémophilie.

  • L'accession à la connaissance est chez l'enfant animée par une sorte de tension qui lui permet d'approcher la question de ses origines et le caractère singulier de sa venue au monde. Cette prospection a pris, depuis Mélanie Klein, le nom de pulsion épistémophilique, qui recouvre cette inclination à découvrir, cette curiosité, ce goût de savoir. L'auteur évoque de manière symétrique l'épistémophobie qui entraînerait une inhibition à apprendre avec souvent comme corollaire de graves difficultés et échec dans le domaine scolaire.

  • L'hôpital de jour occupe une place déterminante dans le dispositif de soins en pédopsychiatrie et plus généralement parmi l'ensemble du réseau mis en place en direction des enfants souffrant de troubles médico-psychologiques. Dans cet ouvrage didactique, Paul Marciano présente les enfants qui sont aujourd'hui accueillis à l'hôpital de jour, les professionnels qui en assurent le fonctionnement quotidien, les modalités concrètes de l'accueil à temps partiel, les relations avec les autres institutions, comme l'école, désormais inscrites dans des actions complémentaires, les différents supports thérapeutiques (actions psychothérapiques individuelles ou en groupe), les activités diverses... Il analyse la place spécifique des espaces et des temps " interstitiels " dont l'incidence est désormais reconnue, ainsi que le travail effectué avec les parents. Une situation clinique longitudinale sur plusieurs années illustre le parcours d'un enfant dans un hôpital de jour... Paul Marciano, pédopsychiatre, praticien hospitalier, psychothérapeute. Il a exercé tour à tour à Montpellier, Thuir, Saint-Alban, Béziers et Marseille.

  • Préface de Jacques Hochmann Inspirée d'un dispositif mis en place par Jacques Hochmann à Villeurbanne dès 1985, l'étude thérapeutique propose à l'enfant en échec scolaire un cadre aménagé, pacifié, au carrefour des conceptions pédagogiques et psychanaly-tiques. Le rapport de l'élève aux connaissances scolaires ne peut s'appréhender qu'à la lumière de sa personnalité, de son histoire, de son parcours individuel, dans sa famille et bien évidemment dans le monde de l'école. Au sein de l'étude thérapeutique se jouent et se rejouent, jusqu'à parfois se dénouer, les conflits, les angoisses, les tensions grâce à l'aide apportée par les membres de l'équipe et en lien étroit avec l'école et les parents. L'auteur décrit avec précision ce dispositif qui pourrait faire école et se développer plus largement en lien avec les institutions médico-sociales et l'Éducation nationale. Paul Marciano, pédopsychiatre, praticien hospitalier, psychothérapeute.

  • Les avancées considérables dans l'étude des liens interactifs mère-enfant ont permis de manière conjointe qu'une attention toute particulière soit portée à la place du père. Ainsi entre autres exemples, la qualité de la relation à la mère (de son enfant), le rapport aux ascendants, la part de masculin qui existe en lui, l'homme qu'il se sent être favorisent ou non l'avènement de la fonction paternelle chez le père. A partir de leurs expériences dans des équipes de maternité et des services de néonatalogie, de plus en plus en relation avec les pères, des professionnels nous disent comment, selon eux, le passage vers la paternité s'opère.

empty