• La guerre civile qui déchire l'Amérique centrale, met aux prises les troupes de la Révolution et celles de la Reine. Toutefois, en vertu d'un prudent patriotisme, les adversaires évitent de se rencontrer. Il n'empêche que les uniformes sont superbes, les éperons étincelants, et les filles sensationnelles. Une seule ombre au tableau : Don Sébastian ! Le cruel, le terrible, l'implacable Don Sébastian, qui commande à une bande de cavaliers fantastiques, tous hors-la-loi. Ils tiennent la montagne, où d'inqualifiables femelles les ont suivis. Orgies et massacres se succèdent chez les bandits. Chaque jour, le troupeau de centaures, armés jusqu'aux dents, tombe sur les convois, et pille indifféremment les deux partis. Présentement, les insurgés sont maîtres de Val-Carlos, village perdu au coeur de la Sierra-Madre. Et tout le monde, à Val-Carlos, tremble au nom de Don Sébastian. À commencer par l'alcade Don Etchenique, brave homme qui n'aspire qu'au calme et ne vit que pour sa fille, l'adorable et virginale Sagrario. Or, cette dernière est fiancée au capitaine Ruiz, officier insurgé, un bellâtre qui se vante d'exploits qu'il n'aura jamais le courage d'accomplir. C'est pourquoi Sagrario décide qu'avant d'épouser son beau capitaine, celui-ci va devenir, sans faute, un héros national : c'est lui qui va débarrasser le pays de Don Sébastian ! Et voici qu'au même instant, le général des insurgés contraint le malheureux alcade à mettre à prix la tête de Don Sébastian ! Le chef des bandits riposte en enlevant l'alcade, contre rançon et sous peine de mort. Le courageux fiancé de Sagrario n'a plus qu'à se couvrir de gloire, en délivrant son futur beau-père. Mais il se dérobe. Alors, Sagrario, avec une tranquille inconscience, enfourche sa mule et monte au camp des bandits, pour prier ces messieurs qu'on veuille bien, s'il vous plaît, lui rendre son père. Tant de courage et de pureté désarment Don Sébastian. Il vit dans un monde où les jeunes filles sont inconnues. Pourtant, il n'a jamais rien vu d'aussi femme que cette ingénue. Bouleversé, le célèbre bandit libère le prisonnier, ce qui provoque une mutinerie des brigands contre leur chef, qui les matera. Et il reste dans sa haute solitude. Profondément épris de Sagrario, qu'il ne peut plus revoir, il sait que cet amour est sans lendemain. Et pourtant, il ne vivra désormais que pour l'idéal que lui a révélé la jeune fille.

  • La guerre civile qui déchire l'Amérique centrale, met aux prises les troupes de la Révolution et celles de la Reine. Toutefois, en vertu d'un prudent patriotisme, les adversaires évitent de se rencontrer. Il n'empêche que les uniformes sont superbes, les éperons étincelants, et les filles sensationnelles. Une seule ombre au tableau : Don Sébastian ! Le cruel, le terrible, l'implacable Don Sébastian, qui commande à une bande de cavaliers fantastiques, tous hors-la-loi. Ils tiennent la montagne, où d'inqualifiables femelles les ont suivis. Orgies et massacres se succèdent chez les bandits. Chaque jour, le troupeau de centaures, armés jusqu'aux dents, tombe sur les convois, et pille indifféremment les deux partis. Présentement, les insurgés sont maîtres de Val-Carlos, village perdu au coeur de la Sierra-Madre. Et tout le monde, à Val-Carlos, tremble au nom de Don Sébastian. À commencer par l'alcade Don Etchenique, brave homme qui n'aspire qu'au calme et ne vit que pour sa fille, l'adorable et virginale Sagrario. Or, cette dernière est fiancée au capitaine Ruiz, officier insurgé, un bellâtre qui se vante d'exploits qu'il n'aura jamais le courage d'accomplir. C'est pourquoi Sagrario décide qu'avant d'épouser son beau capitaine, celui-ci va devenir, sans faute, un héros national : c'est lui qui va débarrasser le pays de Don Sébastian ! Et voici qu'au même instant, le général des insurgés contraint le malheureux alcade à mettre à prix la tête de Don Sébastian ! Le chef des bandits riposte en enlevant l'alcade, contre rançon et sous peine de mort. Le courageux fiancé de Sagrario n'a plus qu'à se couvrir de gloire, en délivrant son futur beau-père. Mais il se dérobe. Alors, Sagrario, avec une tranquille inconscience, enfourche sa mule et monte au camp des bandits, pour prier ces messieurs qu'on veuille bien, s'il vous plaît, lui rendre son père. Tant de courage et de pureté désarment Don Sébastian. Il vit dans un monde où les jeunes filles sont inconnues. Pourtant, il n'a jamais rien vu d'aussi femme que cette ingénue. Bouleversé, le célèbre bandit libère le prisonnier, ce qui provoque une mutinerie des brigands contre leur chef, qui les matera. Et il reste dans sa haute solitude. Profondément épris de Sagrario, qu'il ne peut plus revoir, il sait que cet amour est sans lendemain. Et pourtant, il ne vivra désormais que pour l'idéal que lui a révélé la jeune fille.

  • Quelle serait votre réaction si, perdu sur la berge d'un fleuve du nord de la France, le conducteur d'une péniche venait à vous accoster pour vous remettre un télégramme incompréhensible libellé à votre nom ? Si, de plus, la première et seule personne que vous ayez rencontrée à Douai, ville qui vous était jusqu'alors parfaitement inconnue, se révélait amateur de phénomènes paranormaux, avouez qu'une certaine angoisse s'emparerait de vous... Alors imaginez la stupeur de Charles Pescara, homme d'affaires parisien, à la lecture de ce message venu de nulle part...

  • Incroyable, mais vrai ! La première bombe atomique a éclaté il y a 28.000 ans. Les fouilles de l'archéologue Layard ont enfin révélé le secret de la Tour de Babel et donné l'explication scientifique du Déluge. Voilà pourquoi, 280 siècles plus tard, Roméo et Juliette 1957 sont séparés à l'heure de leur mariage, kidnappés, accusés et jetés sauvagement l'un contre l'autre sur l'échiquier international des intérêts sordides dont ils sont le jouet. Or, le CHAT passait par là. L'animal est sentimental. Mais il a des griffes. Il fait pattes de velours avec le lecteur et le gros dos avec les gangsters. Jolie et féline, acrobate et casse-cou, championne du monde omnisports, Brigitte Lechat s'occupe exclusivement de ce qui ne la regarde pas. Et pour l'amour de l'amour, le CHAT décime les tueurs, se joue de la police, confond les ambassadeurs trop malins, et fait éclater le scandale de la guerre secrète. Nul n'échappe à LA GRIFFE DU CHAT.

  • - Dans notre métier, trancha Brochard avec un mépris marqué, aucun signe de vie, c'est déjà un signe de mort. - Facile à dire après le coup, riposta sèchement Médéric. J'ai simplement pensé que c'était Dolly qui rentrait chez elle... Dans mon idée, c'est elle que j'allais trouver sur le palier... Vous voyez ma tête, devant vos deux agents qui me demandent froidement où est le cadavre ?

  • - La catastrophe, messieurs ! Pensez donc ! Les plans définitifs de la fusée pour Vénus ! Le fruit mûr de ma pensée ! L'oeuvre maîtresse de ma vie ! Même si vous retrouviez les originaux d' « Éclair 2000 », l'espion ou ses complices, n'en doutez point, les ont déjà photographiés. C'est une perte irréparable ! Ah ! Tout s'écroule autour de moi. En écoutant ces mots, Brochard ne quittait pas des yeux le cadavre de Jacques.

empty