• Les chercheurs ont traditionnellement accordé peu d'intérêt à ce que pensent les gestionnaires et autres acteurs de l'organisation ; ils préféraient s'en tenir aux "faits". Dans une perspective cognitiviste, l'organisation est plutôt considérée comme une construction réalisée par des êtres humains possédant, entres autres, des théories personnelles ou "schèmes" qui les guident dans leur perception des événements présents, leur interprétation des événements passés et leur prévision des événements futurs. Ce qui détermine, dans une large mesure, les actions des individus concernés et, conséquemment, ce que sera l'organisation elle-même. ??Ce volume met d'abord en évidence les fondements épistémologiques d'une perspective cognitiviste, avant de faire état des caractéristiques du modèle cognitiviste proposé. Puis, la structure, la stratégie et la culture de l'organisation font l'objet d'une étude approfondie à partir de cette perspective. Un long chapitre est également consacré à ce merveilleux outil qu'est la cartographie cognitive. Finalement, en conclusion, le processus de constitution des connaissances est présenté essentiellement comme une entreprise de rhétorique s'inscrivant à l'intérieur d'une "conversation" entre chercheurs où chacun essaie de convaincre l'autre de l'intérêt de sa prétendue contribution. ??Les enseignants et les chercheurs , établis ou en formation, sont susceptibles de trouver dans cet ouvrage des idées nouvelles, parfois même un peu provocantes. Par ailleurs, plusieurs consultants et gestionnaires y découvriront une perspective différente de celle à laquelle ils adhèrent probablement de façon plus ou moins implicit

  • 10 règles, plus 1 nouvelle règle d'or sur l'importance d'agir en toute intégrité. Toutes ces règles s'appuient sur de nombreuses références, sur l'opinion de plusieurs rédacteurs en chef de revues prestigieuses ainsi que sur l'expérience personnelle de l'auteur, lui-même chercheur et évaluateur.

    Ces règles aideront le chercheur à élaborer un projet de recherche et à rédiger le texte rendant compte de sa réalisation de façon à persuader le rédacteur en chef ainsi que les évaluateurs (reviewers) de la valeur de son manuscrit. Elles pourront également guider les évaluateurs dans la préparation de leurs commentaires puisque, en principe, chercheurs et évaluateurs utilisent les mêmes critères pour effectuer leur travail.

    Cette deuxième édition, entièrement revue et mise à jour, s'adresse à tous les chercheurs, en formation ou non, qui veulent participer à une conversation savante, de même qu'aux évaluateurs des manuscrits que ces chercheurs soumettent. Bien que son contenu traite principalement du domaine de la gestion, l'ouvrage est susceptible d'intéresser les chercheurs et évaluateurs actifs dans d'autres champs de connaissances (psychologie, éducation, sociologie, etc.), y compris dans les sciences « dures » (chimie, physique, etc.). Ces règles du chercheur convaincant s'appliquent aussi lors de la préparation et de l'écriture d'une thèse ou d'un mémoire.

  • Les processus de production et de diffusion des connaissances confrontent inévitablement le chercheur et la communauté scientifique à laquelle il appartient à des interrogations relatives à l'intégrité en recherche. Cependant, les normes régissant les pratiques des chercheurs, des évaluateurs de leurs travaux et des rédacteurs en chef de revues savantes (ou autres responsables de l'évaluation) ne sont pas toujours très explicites. De plus, les causes attribuées à l'inconduite et les solutions à y apporter sont encore loin de faire l'unanimité. Cet ouvrage espère amener les chercheurs, particulièrement ceux qui oeuvrent en sciences de l'administration, à réfléchir aux normes qu'ils veulent se donner à partir de ce qu'ils disent penser en ce qui regarde l'intégrité en recherche.

  • The story of an unassuming kid from rural Canada who worked his way to the top of the world of glitz and glamour. He's hunched back in the 30th row of the massive Staples Center, far from the cardboard cut-outs indicating where Britney Spears, Will Smith, U2, and Céline Dion will be sitting for the 44th Annual Grammy Awards. Sporting a baseball cap, sweatpants, sneakers, and an ear-to-ear grin, he looks like an oversized teddy bear. A grandfather of one of the performers? Guess again. Sitting and watching over the proceedings is 78-year-old Pierre Cossette, far better known to all the techs and musicians in the arena as the "Father of the Grammys." Another Day in Showbiz tells the story of an unassuming kid from rural Canada who worked his way to the top of the world of glitz and glamour, transforming the music industry in the process. Cossette, after much wrangling and hair-pulling, convinced the National Academy of Recording Arts and Sciences to let him produce the Grammy Awards on television for the first time in 1971. The Grammys had previously been held in hotels and in front of small crowds, generally consisting of a few performers and their families. Since then, Cossette has transformed the Grammys into an international spectacle with an estimated one billion TV viewers tuning in to witness the gyrations of today's pop sensations. In his insider's look at showbiz, Pierre Cossette touches on more than just the stars, directors, and producers in the industry. Another Day in Showbiz is not just about movies, TV, record companies, or breathtaking stage productions. Cossette's tale is the whole shebang, told from the point of view of a young man who hit the big time in his own style and on his own terms.

empty