• Devant les changements de la globalisation, nombre de commentateurs ont voulu voir la fin du Japon, en crise, face à l'expansion de la Chine. C'est bien mal connaître cet archipel qui a toujours su relever les défis d'un monde ouvert, en s'appuyant sur les ressorts de sa culture. La Maison Japon s'est attelée à concevoir un modèle de gestion nouveau, qualifié de «communautés stratégiques de création collaborative». Ces expérimentations nippones reposent sur une culture stratégique particulière et représentent une source d'inspiration majeure pour un Occident que les méthodes américaines commencent à laisser dubitatif. Trois clés qui renvoient à trois idéogrammes introduisent à la voie japonaise de la création du savoir : le Budo de la connaissance intuitive, le Ba de la connaissance collaborative, le Kata de la création de connaissances. L'ouvrage analyse la culture stratégique japonaise à partir de deux ouvrages de référence : le Gorin-no-sho (ou Traité des cinq roues) et le Hagakuré. Pierre Fayard, aïkidoka et professeur à l'Université de Poitiers, est à l'origine du pôle intelligence économique de l'Institut de la communication et des nouvelles technologies. Ses recherches portent sur l'approche comparée des cultures de la stratégie. Actuellement directeur du Centre franco-brésilien de documentation scientifique et technique à Sao Paulo.

  • Pourquoi un livre sur la séduction à partir de l'Art de la guerre de Sun Tzu?parce que les deux sujets nous concernent de manière essentielle autant dans nos activités individuelles que collectives dans toutes leurs déclinaisons possibles et imaginables. Si la séduction, quant à elle, est le contraire de la guerre, elle est tout comme elle un art de la relation qui use souvent de moyens similaires mais ni force ni contrainte.La pensée stratégique chinoise contient des préceptes d'action dont nous avons découvert les clés dans Comprendre et appliquer Sun Tzu. Cet essai sur la séduction, en forme de divertissement éducatif, fait référence au titre précédent et propose une approche alternative de la séduction inspirée d'une tradition stratégique chinoise, bien différente des approches dominantes occidentales. L'auteur expose les analogies et différences entre les principes centraux de la culture stratégique occidentale et la culture asiatique. L'auteur s'inspire, assez librement, des stratagèmes chinois pour proposer de brèves histoires et recommandations qui illustrent une approche de la séduction inspirée par la pensée de Sun Tzu et, plus généralement de la culture stratégique chinoise.
    Pierre Fayard est aïkidoka et professeur à l'Université de Poitiers. Il est à l'origine du pôle intelligence économique de l'Institut de la communication et des nouvelles technologies. Ses recherches portent sur l'approche comparée des cultures de la stratégie. Actuellement, il est directeur du Centre franco-péruvien de documentation scientifique et technique à Lima.

  • Fin du XXème siècle, l'Amérique domine la stratégie mondiale par sa pensée unique. Dix ans plus tard, le dernier président de l'American Think Tank Incorporated rend compte de la manoeuvre d'un amiral français pour déposséder l'Amérique de sa prééminence. Sur un ton vif, parfois humoristique, ce roman en forme de récit de voyage, navigue à travers les cultures et mêle dans un bouquet de saveurs contrastées, la fiction au réel.

empty