• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « Mouvement remise volontaire des armes déclenché hier soir. Stop. Six fusils, trois pistolets, deux revolvers, trois cents cartouches diverses apportées à mon P.C. Stop. Sérieuses espérances pour demain. Stop et fin. Quelques lignes sèches et précises : c'est tout ce qui restera dans les archives militaires d'une opération menée dans le nord de la Kabylie, en novembre 1955. Une poignée de parachutistes au béret rouge, sous les ordres d'un jeune capitaine, devait rallier les populations, et réaffirmer la présence de la France sur ce morceau de terre algérienne. La séparation d'avec des êtres chers, les embuscades, les morts, les blessés, le froid intense sous la lune qui anime des ombres menaçantes, les longues nuits de veille, avec la crainte de voir resurgir les Fellaghas affolés de fanatisme : de nouveau, après des kilomètres parcourus de 1948 à 1955, à travers Tonkin, Cambodge et Laos, des hommes se retrouvaient en face de rebelles armés, et avaient pour mission de redonner confiance aux habitants, de les ravitailler et de les protéger. Au milieu de tant de pages publiées, où la brutalité s'est étalée à plaisir, découvrant les terribles bavures inhérentes à toute guerre, voici le récit émouvant, si humain et si vrai, d'un épisode de cette pacification que beaucoup, tout comme les gars de ce capitaine, menèrent, durant plusieurs mois, avec un idéal et le réel désir de sauver une Algérie devenue chaotique.

empty