• À la fois pourvoyeur de fonds, emprunteur, investisseur, employeur et commerçant, lÉtat est un acteur économique omniprésent. Comment décide-t-on des finances publiques? Lauteur de ce livre explique les éléments les plus déterminants des politiques de financement de lÉtat.

  • Saisir la réalité de ladministration publique dans ses multiples facettes et présenter les principales notions qui lui sont associées : voilà le projet qui anime les auteurs de cette introduction à ladministration publique qui sadresse particulièrement aux étudiants en gestion publique.

  • L'État moderne est un acteur économique omniprésent. Tantôt pourvoyeur de fonds, tantôt emprunteur ou investisseur et, de plus en plus fréquemment, commerçant, il est aussi l'employeur majeur. Bien peu de secteurs de la vie économique d'une société échappent ainsi à cet État-providence dont l'envergure couvre tous les aspects d'une société ainsi que tous les moments de la vie d'une personne. Le paradoxe des finances publiques, c'est la contradiction naturelle entre l'intérêt individuel et l'intérêt collectif, que l'État a pour fonction de réconcilier. De là proviennent la demande sans cesse plus grande de services (jamais assez) et la réticence à contribuer davantage (toujours trop). Cela mène à pratiquer l'art du compromis et à prendre des décisions comme celles de l'équilibriste sur son fil de fer : chacune d'elles peut être fatale à la survie politique d'un gouvernement ou d'une administration. Comment décide-t-on des finances publiques ? Après avoir traité du revenu dans un premier tome, l'auteur s'attaque maintenant, dans ce deuxième tome, aux dépenses publiques et à leurs conséquences. Il trace les grandes lignes du processus budgétaire en établissant une distinction claire entre les cheminements politique et administratif. Il dépeint le portrait de l'ensemble des dépenses des gouvernements et des administrations ainsi que leurs retombées budgétaires, financières et économiques. Il expose enfin le principe de reddition de compte et esquisse ce que devrait être l'éthique sous-jacente à la gestion des finances publiques. Conscient de la problématique des finances publi-ques actuelles, il cherche à mettre l'accent sur les décisions qu'il est possible de prendre.

  • Acteurs et observateurs de l'administration publique se sont penchés sur la question de la gestion du secteur public et se sont interrogés sur les choix budgétaires futurs de l'État. Outre la description du processus budgétaire au Québec, ils démontrent que les choix budgétaires des différents gouvernements qui se sont succédés sont soumis à des contraintes de tous ordres qui influent sur les décisions et les orientations. Cet ouvrage démystifie le rituel budgétaire en vigueur au Québec et permet au lecteur de poser son propre jugement sur le sujet.

  • Au-delà des discours partisans et alarmistes, il est important de s'interroger sur les défis auxquels le Québec sera confronté que le Oui l'ait emporté ou non. Les auteurs nous proposent une analyse des causes ayant mené aux relations actuelles avec le reste du Canada de même qu'une réflexion sur les défis qui se présentent au lendemain du référendum.

  • Le poids réel du fardeau fiscal supporté par les citoyens rend de plus en plus difficile la décision de chacun face à l'alternative de respecter la loi ou de frauder. Ce rapport d'enquête fait la lumière sur les attitudes et les comportements des Québécois face à l'impôt et montre que le gaspillage des fonds publics, l'iniquité et l'injustice sont des facteurs de délinquance beaucoup plus déterminants que la seule pression fiscale.

empty