• Cet ouvrage relate les treize journées d'une aventure poétique effectuée en 2017 le long de la rivière des Outaouais, entre Montréal et Rapides-des-Joachims. Le périple vise ultimement une falaise en bordure du Pontiac où furent érigées, dix ans auparavant, les «êtres de pierres» de l'auteur.
    Les croisements entre l'imaginaire, l'écriture et les réalités historiques génèrent des apparitions, des ébranlements. La trame des déplacements va de pair avec l'intensité des expériences vécues. Bien sûr, ce n'est point un guide de voyage qui décline les attraits incontournables d'une région, mais les textes invitent le lecteur à accompagner pleinement chacune des étapes de l'itinéraire, jusqu'au dénouement final.

  • La rédemption est une utopie et pourtant elle guide les pas fragiles alors que les lieux réinventent celui qui les regarde. Après Montréal, le pays du Pontiac délivre sa géographie secrète. Une maison, une falaise, un arbre, des contrées ruinées et d'autres transfigurées ; les jours renaissent sous le voile des paysages et des jeunes années.
    L'esprit des lieux soulève les vérités d'un autre monde, une faille d'où surgit une langue maternelle et impensable. Les souvenirs nous enracinent, d'autres nous leurrent, et comme des crimes impunis nous habitent depuis toujours, il n'y a pas d'initiation sans le sang et les cendres.

  • De l'île de Lesbos au fjord du Saguenay, en passant par les rues de Montréal, nous traversons l'ébranlement d'un cri irréductible. Les migrants naufragés en Méditerranée, les femmes et filles autochtones assassinées ou disparues; la vérité crue des visages creuse un chemin hanté. Et la mémoire se lève, des êtres nous guident, porteurs de gestes inespérés illuminant le prochain pas.
    La deuxième partie de l'ouvrage donne à lire et à écouter le choix de la fulgurance. Cent cinquante aphorismes forment le souffle d'une parole oeuvrant avec force et délicatesse sa pensée, ses contemplations, ses gestes. La voie improbable de la transfiguration résiste face à la rugosité de l'époque.

empty