• Dans cette édition refondue, mise à jour et élargie de son bestseller, l'économiste Robert Shiller, qui mettait en garde contre les bulles à la fois technologiques et immobilières, prévient maintenant que les signes d'une exubérance irrationnelle chez les investisseurs se sont accrus depuis la crise financière de 2008-2009. Avec les cours élevés des actions et des obligations aux États-Unis et la hausse des prix de l'immobilier dans plusieurs pays, l'essor d'après la crise des subprimes peut parfaitement conduire à une nouvelle illustration de l'argument crucial de Shiller selon lequel la volatilité générée par la psychologie des acteurs est une caractéristique inhérente à tous les marchés d'actifs. En d'autres termes, l'exubérance irrationnelle est plus pertinente que jamais. L'ouvrage explique tous les facteurs qui font monter ou chuter les marchés. Il montre comment l'euphorie des investisseurs peut conduire les prix des actifs à des hauteurs aussi vertigineuses qu'intenables et comment, à d'autres moments, le découragement de ces mêmes investisseurs peut faire baisser ces prix à un niveau très faible. Outre le diagnostic des causes des bulles des actifs, cet ouvrage recommande des changements de politique urgents pour atténuer leur probabilité de survenance et leur ampleur et suggère les moyens pour les individus de réduire les risques qu'ils prennent avant que de nouvelles bulles apparaissent. Aucune personne dont l'avenir dépend de ses placements pour sa retraite, son logement ou tout autre investissement, ne peut se permettre de ne pas lire cet ouvrage !

  • - 1%

    Anglais Between One Culture

    Robert Schiller

    • Springer
    • 4 Septembre 2019

    This book argues that science and the arts are not two different cultures, but rather different manifestations of the same culture. Divided into seven parts, it presents a collection of translated and revised essays, mostly at the intersection between realia and humaniora. In the first two parts, the author discusses how some myths, both ancient and modern, have become intertwined with scientific ideas. The chapters in the following four parts address poems, novels, plays, and pieces of fine art that have some scientific content, as well as scientific findings which seem to have also been discovered in art. The chapters in the final part examine a number of inspiring doubts and necessary errors in the history of science. This collection of essays, most of which were originally published in Hungarian, is intended for the general public and as such includes no mathematical, physical or chemical formulae. It offers a unique resource for all those curious about the interconnections between science, art and literature.

  • Personne n'a envie de se faire arnaquer. Pourtant, c'est ce qui nous arrive tous les jours : abonnements trop coûteux, médicaments inutiles voire dangereux, produits ou services faussement innovants, crédits bancaires pourris, etc. Loin d'être accidentels, le mensonge et la manipulation sont intrinsèques à l'économie. Pourquoi ? Parce que, contrairement à ce que postulait Adam Smith, l'équilibre de marché n'est pas nécessairement optimal (la fameuse « main invisible »). La concurrence des marchés est telle que toute occasion de profit est systématiquement exploitée, résultant trop souvent en un marché de dupes. Comprendre les mécanismes qui nous conduisent à prendre de mauvaises décisions économiques - des biais psychologiques aux dissymétries informationnelles -, tel est l'objectif de ce livre écrit par deux prix Nobel d'économie. Levant le voile sur l'étendue et les conséquences pour la collectivité des dommages produits par les marchés, ils réclament fermement des politiques de régulation plus efficaces. « Un message des plus stimulants. » The Economist. « Un guide précieux pour les consommateurs qui refusent de se faire escroquer. » Fortune. « À mettre entre toutes les mains, des hommes politiques aux simples consommateurs. » The Times. George Akerlof, prix Nobel d'économie 2001, est professeur d'économie à Berkeley. Robert Shiller, prix Nobel d'économie 2013, est professeur d'économie et de finance à Yale. 

empty