Sciences humaines & sociales

  • Décrivant son projet pour Fragments d'un discours amoureux, Barthes précise que « tout est parti du principe qu'il fallait faire entendre la voix de l'amoureux ». D'où le choix d'une « méthode dramatique : ici, pas de théorisation de ce discours amoureux, mais sa seule expression. « C'est un portrait qui est proposé, mais ce portrait n'est pas psychologique » ; il se fait l'écho de « quelqu'un qui parle en lui-même, amoureusement, face à l'autre - l'objet aimé -, qui ne parle pas ».
    Un texte si juste qu'il retentit en chacun, longuement ?
    « C'est donc un amoureux qui parle et qui dit ? »
    Absence - Altération - Angoisse - Annulation - Atopos - Attente - Casés - Conduite - Contacts - Dédicace - Étreinte - Fading - Fête - Insupportable - Jalousie - Je t'aime - Rencontre
    Pour cette « dramaturgie » d'un discours amoureux tour à tour lucide, ironique, douloureux, impossible de rêver plus subtile interprétation que celle de Fabrice Luchini, dont l'intelligence et l'amour des mots rendent à Roland Barthes le plus bel hommage qui soit.
    Durée : 1 h 10 min
    Photos de Marc Garanger (R. Barthes) et de Sylvie Lancrenon (F. Luchini)

  • Mythologies

    Roland Barthes

    Les Mythologies présentent des pensées par fragments que Roland Barthes a écrites au fil des mois, à partir de supports d'actualités diverses, et qui, ensemble, permettent de faire un sens et de découvrir les mythes de notre vie quotidienne. Roland Barthes offre une tentative aboutie de réconciliation de l'homme avec l'objet, en distinguant toujours l'histoire et le naturel, l'objet et son mythe. ©1957 Éditions du Seuil (P)

  • « Je dois commencer sous peu la réalisation d'un film documentaire d'une heure sur le sport. Mon intention n'est pas de faire l'histoire du sport, mais plutôt, disons, sa phénoménologie et sa poétique. Vous avez déjà deviné que votre premier chapitre de Mythologies m'a beaucoup intéressé et que je viens, par cette lettre, vous demander d'écrire le commentaire de mon film » ; Aussi étonnant soit-il, Hubert Aquin, l'auteur de ces lignes, s'adresse ici à Roland Barthes.

    Le projet qui naîtra de cette rencontre s'intitule Le sport et les hommes. En voici le texte qui est à la fois un témoignage sur le sport et sur l'homme, témoignage qu'il faut lire pour ce qu'il est : des mythologies inédites. Nous le livrons en primeur à tous les amateurs de l'oeuvre de Barthes, qui seront curieux de lire ce que le mythologue pouvait penser du sport, au-delà ou en deçà du mythe, quelques années après les Mythologies.

    Le sport et les hommes est le fruit d'échanges inattendus mais soutenus qui éclairent l'oeuvre respective de ses créateurs. Il est aussi une des premières contributions à une réflexion appelée à occuper des générations de commentateurs, celle sur le sport-spectacle.

empty