• Ce livre ne décrit pas un pèlerinage en Inde
    mais au coeur de mon âme.
    Face aux épreuves, Rosette Pipar a souvent rêvé de fuir le quotidien pour trouver un sens à sa vie. Depuis 30 ans, elle a consommé livres, séminaires, conférences, retraites... tout en apprenant, certes, mais en ressentant comme un « vide » récurrent. Ce devoir d'être heureux provoquait anxiété et détresse. Écartelée entre sa réalité
    personnelle et ses aspirations profondes, elle réfléchit aux sources de la souffrance. Exaspérée de chercher un baume ailleurs, elle décide de créer une autre forme de spiritualité vivante, des outils, les siens.
    « Inutile d'aller en Inde pour grandir spirituellement »
    Signe encourageant de sa démarche, Rosette Pipar avoue ce songe fulgurant,
    une sorte d'injonction. Quelque 20 000 mots surgirent comme un clin d'oeil de l'Univers. Ce début de livre témoigne de sa révolte envers tous les « coachs de la foire spirituelle ». Lucide, elle décide de se réapproprier sa vie. Surgit une épreuve inattendue qui la dévaste. Épuisée, elle suit la recommandation : une cure de santé... en Inde !
    A son retour, elle ne pouvait plus renier la foi des pèlerins... Un temps de réflexion
    intérieure, au large de la Crête, lui révèle alors que « l'écriture lui a permis de
    formidables rencontres, des échos à ses questionnements ». Le déclic !
    Dès lors, elle partage avec nous comment apprécier véritablement la vie... celle
    qui s'offre à nous, chaque jour. A votre tour, repérez et comprenez ce point de bascule qui va vous réhabiliter avec le Bonheur, déjà présent dans votre vie !
    A découvrir en urgence, pour savourer votre existence au quotidien.

  • Animée d'une passion de vivre à l'épreuve de tout, Soeur Angèle s'active, plus que jamais, pour honorer sa mission « Être au service de l'être humain ». Sa biographie, un véritable succès de librairie, a relaté son histoire jusque dans les années 2009 environ. Ce livre est la suite de sa vie parsemée d'activités, de rencontres, d'évènements heureux et aussi parfois difficiles. L'optimisme et la joie contagieuse y sont omniprésents. Si sa présence à
    la télévision a nettement diminué, il n'en reste pas moins que Soeur Angèle, fidèle à sa capacité
    d'adaptation, a su répondre à d'autres engagements. Au fil des pages, vous saurez tout sur les dessous de son histoire, depuis 2009. Un véritable feu roulant d'activités : elle parcourt la planète avec des groupes de québécois, crée sa fondation au profit des jeunes défavorisés, invente son propre fromage, donne son nom à des vins sans alcool, fait l'objet d'un grand reportage à
    la télévision, participe à un documentaire sur sa région natale La Vénétie, reçoit de nombreux honneurs dont l'ordre du Canada, l'Ordre du Québec et récemment, le Trèfle d'or. Elle est aussi nommée Ambassadrice de la Ligue mondiale pour le droit au bonheur à Monaco...
    Des leçons de vie et des réflexions inédites dont elle seule a le secret :
    o Rebondir après une mauvaise nouvelle.
    o Être à l'écoute de son coeur et de son âme.
    o Réconforter malgré un emploi du temps chargé.
    o Créer de nouveaux projets et stimuler chacun.
    o Rester authentique et fidèle à ses valeurs sans avoir peur de prendre position.
    De nombreuses confidences témoignent de l'impact de Soeur Angèle dans la vie de gens qui sont marqués du sceau de sa joie de vivre et de son aura de lumière.
    Près d'une décennie racontée au rythme effervescent de la vie de Soeur Angèle qui fête ses 80 ans avec un coeur grand comme « une grenade prête à exploser de millions de petits grains de joie ».

  • Dans ses veines, coule la chaleur humaine de la tradition italienne. Coloré, enjoué, portant haut dans le coeur les influences de cette Italie délaissée par ses parents immigrants. C'est pourtant au Québec que naît Umberto Bruni dans un quartier du Vieux-Montréal. Cinquième d'une famille de neuf enfants, il fréquente l'Église Monseigneur Bruchesi, alors transformée en école de quartier au début du siècle.

    Les conditions précaires ne lui offraient qu'une ardoise en guise de cahier. C'est cette craie, glissant sur l'ardoise, qui lui fit apprécier la beauté du mouvement. Fasciné par ces courbes, il eut très vite l'idée du dessin. Il étudie à l'école des Beaux-Arts de Montréal où il devient également professeur durant plus de 40 ans. Très tôt, il s'imprègne de cette ambiance rurale qui fait encore le bonheur de nombreux de ses tableaux. L'ensemble de l'oeuvre d'Umberto Bruni est un véritable musée historique en soi. Peintre de son temps, il s'attache à reproduire fidèlement, les scènes croquées sur le vif, et ce, durant plus de 70 ans.

    En 1943, alors que la guerre fait ses ravages, Umberto devient illustrateur d'un journal de quartier. Il y publie des dessins illustrant des faits de guerre. Déjà, son sens du détail et sa préoccupation du travail bien fait l'incitent à faire des recherches sur les éléments qui composeraient son dessin. C'est d'ailleurs ce même soucis de la perfection que l'on retrouve dans l'ensemble de ses oeuvres. Artiste et technicien de l'art pictural, il devient boursier senior du Conseil des arts du Canada et obtient de nombreux prix d'excellence. Invité en tant que président d'honneur de nombreux événements, l'artiste a su développer et conserver de nombreuses amitiés, d'anciens étudiants et des collègues peintres.

  • Craquant sous les papilles, les fruits s'offrent dans leur volupté silencieuse. Souvenirs d'enfance aussi. Parfums de nature. À lire, à déguster, les mots surgissent, brefs, explicites, pour décrire la sensualité que l'auteure perçoit en eux. Métaphores,

  • La vie est simple lorsqu'on suit son coeur et ses intuitions Soeur Angèle, c'est un peu la « soeur de tout le monde ». Sa simplicité désarmante, son sourire contagieux, son énergie et son optimisme à toute épreuve ont quelque chose d'intriguant.
    Quel est donc le secret de cette femme rayonnante qui a toujours écouté sa petite voix. Comment a-t-elle réussi à conjuguer la vie religieuse, sa carrière d'animatrice à la télévision de Radio Canada et celle d'enseignante à l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec ?
    Ouverte à toute tendance, elle parle rarement de « bondieuseries » mais plutôt comment vivre l'instant présent et écouter la voie de l'intuition avec amour.
    Soeur Angèle répond à 100 questions sur les principales préoccupations qui causent la souffrance de l'être humain. Un texte parsemé d'anecdotes et de faits cocasses, d'une simplicité déconcertante.
    O Comment être heureux en dépit des contraintes et des malheurs ?
    O Quel sens donner à notre vie ??
    O Comment faire confiance à l'avenir ?
    O Comment faire face à la maladie?
    Il ne s'agit pas ici d'un traité de théologie, ni de psychologie et encore moins de philosophie. sereinement.
    L'oeil pétillant, Soeur Angèle déclare : « Chaque jour est un nouveau jour. Je me promets de faire tout mon possible. C'est l'amour de l'être humain qui me nourrit, celui que je peux donner et celui que je reçois. Vous savez, un sourire ne coûte pas cher, mais il fait des miracles ».
    Attention, cette lecture risque d'être contagieuse.
    Le bonheur vous y attend.

  • Timide et hypersensible, Giorgia ressent, depuis sa tendre enfance, une connexion avec son âme et avec un univers invisible. Guidée par son intuition, sa foi et surtout son coeur, elle abandonne des études en droit et décide d'honorer sa passion, le chant et cette voix découverte, par hasard.
    Pour la première fois, Giorgia dévoile les étapes de sa destinée de femme, de mère et de chanteuse. Elle se rappelle ce parcours parsemé d'embûches.
    Avec candeur et simplicité, elle témoigne comment elle a réussi à dépasser ses peurs, se faire confiance et s'aimer. Un véritable cheminement spirituel à livre ouvert qui fera écho à chacun d'entre nous, souvent tiraillé entre la tête et le coeur.
    Elle quitte l'Italie et rejoint Maurizio, son agent et mari au Québec.
    Ensemble, ils n'ont qu'une mission : partager la magie de la musique avec
    des admirateurs qui témoignent de son effet thérapeutique incroyable.
    Propulsée en concert aux quatre coins de la planète, adulée en Asie, ses albums ont franchi le sommet du palmarès de la musique qui procure un bien-être. Sa voix, une authentique émanation de l'âme, lui confère une impression céleste, un baume pour le coeur. Est-ce pour cela que d'aucuns la surnomment l' « ange » ?
    Connectée à la source divine, alignée avec ce filon d'or sincère et authentique, GIorgia incarne et partage tout l'amour qu'elle ressent. Une fabuleuse histoire de destin et d'espoir qui encourage chacun à trouver
    sa voie et suivre son étoile.

  • Diane est une femme enjouée, performante et appréciée de tous. Ses amis, ses collègues et Réjean, son mari, en témoignent. Elle travaille à la DPJ, prend tout à coeur et vit à cent mille à l'heure. Dans une quête de perpétuel dépassement de soi, aux prises avec des blessures d'enfance comme nous en
    portons tous, Diane couche ses réflexions dans ses carnets intimes. Dualité oblige, elle y dévoile ses questionnements, ses angoisses, mais aussi ses bilans et ses engagements.
    Une première alerte cardiovasculaire aurait dû la convaincre de vivre autrement. Elle le sait. « J'avais besoin d'arrêter le cauchemar ... Je roulais à toute vitesse, celle de l'être désespéré.
    J'ai bien essayé de ralentir, mais j'avais le pied pris dans l'engrenage. »
    À 47 ans, le verdit du cancer du cerveau est fatal, un Glioblastome. Un an tout au plus. Ne faisant rien comme les autres, Diane apprivoise ce « nouvel ami ».
    « Il est moi. Il est en moi. Ce n'est pas mon ennemi. C'est la partie de moi qui est blessée. Ma souffrance. J'ai enfin appris à aimer autant le bon que le mauvais en moi... cessé de m'angoisser puisque je pouvais me pardonner. »
    Réjean et elle font équipe et adoptent une nouvelle philosophie de vie. La leur. Étonnante et parfois dérangeante. C'est le « RESET, un de concept leur permettant de vivre l'instant présent. Chaque nouveau stade de la malade devient la normalité à partir de laquelle ils organisent leur nouvelle vie et ils en profitent durant quatre ans. Diane développe des perceptions sensorielles hors du commun.
    Ressentant l'énergie divine, en communion avec l'univers, elle devient une sorte d'ange lumineux et répand autour d'elle une aura de joie et de bonheur comme en témoigne une dizaine d'amis et membres
    de la famille.
    L'histoire de Diane, c'est notre histoire à tous. La quête du bonheur universelle. La souffrance vient de nos attentes, des modèles qui empoisonnent notre existence et auxquels nous adhérons, dociles. La
    Vie ne nous en demande pas tant.
    « Un papillon s'est posé sur moi, effleurant à peine ma peau. Légèreté affolante. Il m'a adoptée. Au lieu de virevolter impatient dans la nature, il a posé ses ailes sur moi durant plus de vingt minutes. Je ne bouge pas, complètement subjuguée par ce petit miracle. Je sens la vie. Je fais partie du tout. Mes anges sont là. De petits signes, sortes de clins d'oeil, me rassurent dans ce cheminement conscient vers ma mort. »
    Voici un cri de l'âme authentique. Une formidable leçon de vie.

  • Comme autant de mmoires surgissant de chaque instant, les mots se fragmentent et forment le kalidoscope de la Vie. Un regard, une motion, un souvenir ravivent l'impression forte niche au fond de l'me attendant l'heure d'imbiber le papier.Derrire moi, les souffrances et les joies, s'entassant dans un coffre sans fond, bouillonnant d'effluves raconter. Devant moi, la Vie. Ncessit de dire. Urgence d'crire. Besoin viscral de redonner vie tout ce qui m'habite. Regard incessant, capteur de sentiments. Je n'y peux rien. Accepter, une fois pour toutes. Mes yeux en veil et ces mots naissant sont comme le prolongement instinctif et invitable de tous mes sens qui se nourrissent de tout. Ils trpignent la porte de mon me jusqu' ce que vie s'en suive.Encre des mots comme un ancrage l'existence, ils traduisent les chagrins, les douleurs, les joies et les doutes qui sur la route habitent le quotidien pour tenter d'en palper l'essence.

  • L'art au fond de l'âme... Depuis sa plus tendre enfance en Italie, la peinture chante au bout de ses doigts. Fidèle à cet appel authentique, Littorio Del Signore émigre au Québec en 1978 et réalise son rêve. Au fil d'une longue carrière prolifique, enrichie d'implications en tant que président d'honneur de multiples évènements, d'expositions de toiles aux quatre coins du monde, Del Signore a marqué l'histoire artistique. De nombreux prix d'excellence et des marques de reconnaissance en témoignent.

    Imprégnées des atmosphères et des scènes de la vie du Québec, ses oeuvres se dégustent comme un petit coin d'histoire. Aux scènes de ville s'ajoutent les paysages bucoliques et les personnages émanant de ses toiles colorées. Une palette lumineuse, un coup de pinceau large et franc, Del Signore maîtrise le geste et rend bien l'émotion du moment.

    Plus de 175 oeuvres d'un genre post-impressionniste exécutées tantôt à l'huile, à l'acrylique, quelquefois au pastel, dans un style figuratif mais aussi, en parallèle, une série plus éclatée jouant avec les formes géométriques dans un symbolisme évident.

  • Fragments ii

    Rosette Pipar

    Fragments II est la suite du premier recueil de poèmes Fragments I. Il a pour principale l'écrit, personnifiant la vie intérieure qui vibre en duo. Il se fait l'écho de la voie profonde captant le souffle brut qui quête sa parcelle d'existence. Chemin faisant, il témoigne de l'amour et des sentiment qu'il capte au détour des relations entre les êtres humains. Réflexion ou cri du coeur, il se fait chair.


    Très jeune, Rosette Pipar affiche un tempérament d'artiste attirée par de multiples disciplines comme le dessin, la danse, l'écriture. Elle signe ses premiers poèmes dès l'âge de 15 ans dans un élan destiné à cristalliser l'émotion. Elle obtient un Baccalauréat ès Arts à l'Université de Montréal au terme d'études en littérature, histoire de l'art, communications, marketing et journalisme. Femme d'affaires dynamique et impliquée socialement, elle organise des évènements majeurs et est consultante en communications auprès d'entreprises qui remportent des prix d'excellence. En parallèle, elle gère la carrière d'artistes peintres et préside des organismes culturels. Elle conçoit de nombreux projets pilote dont « Horizons artistiques » destiné aux jeunes ayant abandonné l'école et « Arts et affaires » pour des artistes professionnels. Elle anime également une série d'émissions télévisées artistiques et signe trois biographies d'artistes peintres dont Umberto Bruni et Littorio Del Signore, un essai intimiste Désir d'écrire et un recueil de poésie Fragments chez Marcel Broquet. Elle est également éditrice.

  • Un récit intimiste authentique Ce livre est l'histoire authentique d'une femme de 50 ans qui se questionne sur les raisons qui l'ont empêchée de se consacrer à l'écriture et à ses autres passions artistiques qui l'habitent depuis sa plus tendre enfance. Ce faisant, l'écrit lui parle de son désir d'exister au grand jour. Il retrace la course folle de cette femme d'affaires passionnée et ambitieuse jonglant entre les exigences professionnelles stressantes et sa réalité de maman monoparentale. Études, lectures et séminaires de ressourcement ne peuvent assouvir la pulsion créatrice bien présente au fond de son âme car l'écrit, elle le porte en elle depuis toujours. Un écho aux hommes amputés de leur créativité Au fil des ans, un appel lancinant scande le même constat : «Tout homme a, dans sa vie, un moment où il ne peut plus ignorer son désir de créer. Difficile d'étouffer la voix de sa conscience qui appelle l'écriture ou toute forme artistique... comment oser son talent ?»Au-delà de la douleur intime de la gestation du livre, ce récit est un écho à la souffrance universelle des hommes amputés de leur créativité, partagés entre la raison et la passion. Un témoignage destiné à dévoiler les états d'âme de l'auteure et stimuler tous les artistes en devenir, pour oser servir leur âme et évoluer dans leur art. C'est un véritable accouchement de l'écrit, un voyage au coeur de l'âme profonde.

  • Un artiste-guerrier sans autre prétention que celle d' « aller au bout de mes rêves » et qui revendique d'être constamment « en construction de moi ». Voici une invitation à rejoindre la source qui anime l'âme de Bernard Séguin Poirier dans une approche rétrospective. Au détour de passionnantes étapes de sa carrière prolifique, c'est l'aventure de la vie qui s'incarne, forte et fière, créative à souhait, teintée d'une douce folie extravagante pleinement assumée. Bien que nourri à même un formidable écrin artistique durant son enfance grâce à son père orfévre et joailler ainsi qu'à sa mère artiste-peintre et sculpteure, Bernard décide, à l'âge de dix-sept ans, de trouver sa propre étoile. Délaissant le climat effervescent du Québec en pleine Révolution tranquille, il s'engage dans un périple en Europe où il passera deux ans à se former. C'est à Limoges qu'il découvre la technique de l'émaillerie. Des poudres fragiles transformées en de magnifiques couleurs vibrantes. L'art du feu rejoint immédiatement sa fougue intérieure et sa fascination pour la couleur. À l'instar de Kandinsky « J'avais le sentiment de plus en plus fort, de plus en plus clair, que, dans l'art, les choses ne dépendent pas du " formel", mais d'un désir intérieur... » Bernard sait intuitivement qu'il doit honorer son authenticité. Curieux, enthousiaste, il révolutionne la technique de l'émaillerie, non sans critiques. Il se met au défi de réaliser des formats gigantesques, qu'aucun artiste, à ce jour n'a égalé. Personnage volubile, doué d'une grande simplicité, artiste fécond, au bonheur contagieux, Bernard Séguin Poirier n'est pas avare de récits et d'anecdotes. Prônant l'innovation et l'amour, rayonnant d'une résilience et d'un optimisme à toute épreuve, il incarne un homme d'exception qui sait naviguer entre son inconscient, son âme et la réalité pour en fusionner la symbolique. Un modèle de réalisation authentique dans sa vie comme dans son oeuvre. La prouesse d'un explorateur autodidacte, innovateur, patient et acharné. Bernard Séguin Poirier, tel un alchimiste, a transmuté l'énergie des couleurs grâce à une maîtrise absolue de son art et vous en offre ici les effluves indélébiles.

  • Amour de la musique, passion de l'enseignement, expression artistique, voilà bien ce qui a animé les quatre directeurs musicaux des Petits chanteurs du Mont-Royal depuis 60 ans. Tradition et succès obligent. L'aventure se poursuit et se déploie à travers des tournées
    internationales puisque les choristes participent régulièrement à des concerts avec orchestre, des opéras, des enregistrements de radio ou de télévision au Québec et à l'étranger.
    Cet ouvrage célèbre les soixante ans d'existence de l'institution crée en 1956 par le père Léandre Brault. La maîtrise offre un programme musical unique et de haut niveau incluant solfège, théorie et histoire de la musique, technique vocale, chant choral dans un répertoire sacré et profane. Au secondaire, s'ajoute l'apprentissage du répertoire, l'audition d'oeuvres et l'initiation à l'écriture musicale.
    Loin de nous l'idée d'en faire l'historique complet, mais plutôt de laisser libre cours aux souvenirs et aux témoignages d'élèves dont certains remontent à l'année de la création.
    Pour mieux comprendre l'impact de cette formation exceptionnelle, nous avons proposé aux anciens élèves de nous communiquer :
    o Leurs impressions quant à l'héritage culturel reçu lors de leurs études
    o Pourquoi ils s'étaient inscrits dans un tel programme
    o Quels bienfaits ils en avaient retirés
    o Un événement marquant, un enseignant
    o Quelles émotions ils ont gardées de ces années
    o Quel impact ces études ont eu au cours de leur vie d'adulte.
    L'accent a donc été mis sur la formidable expérience humaine vécue par ces jeunes qui, unanimes, soulignent l'impact majeur de cette formation dans leur vie. Que de souvenirs relatés dans cet ouvrage, un hommage aux petits chanteurs actuels et aux futurs chanteurs ainsi qu'aux familles qui ont confié leur enfant.
    En retraçant le chemin parcouru, on constate que les élèves oeuvrent à présent dans toutes les sphères de la société. Certains d'entre eux mènent une carrière artistique reconnue et gardent un souvenir impérissable de ce fleuron culturel intégré au patrimoine culturel québécois.

  • Instants

    Rosette Pipar

    Ma plume s'affole. Elle déverse son flot de mots exprimant un instant fugace qui éveille en moi une aura irrésistible. Vite, je capte l'effluve avant que, dans le vent, il ne s'évapore. Comme une photo saisie à même la source, une impression fulgurante comme l'éclair qui jaillit en mots dévoilant une facette des choses, des êtres, des lieux dont je m'imbibe, en connexion authentique avec l'âme qui habite tout et surtout lui, l'Écrit.
    L'instant, ce Carpe Diem, s'offre comme un langage pur à celui qui hume, ressent, écoute et se laisse induire par l'esprit et l'âme de ce qui est. Magie, s'il en est, que de flotter dans cet état, en dehors du temps passé ou futur.
    Seul, l'instantané croqué au subtil s'exprime de façon intuitive dans un mouvement fluide dont l'essence puisée dans l'énergie de vie invisible me laisse, toujours, pantoise.

empty