• Cent définitions qui, sous l'apparence de la légèreté, nous font réfléchir sur la période que nous avons vécue.
    Anosmie, Cluster, Écouvillon, Quatorzaine, Sérologie, mais aussi Attestation, Caissière, Expert, Masque, Monde d'avant, Soignant, Télétravail et bien sûr Raoult, Salomon, Véran, Wuhan et Pangolin : avec l'irruption du Covid-19, notre vocabulaire a basculé en même temps que nos vies et une novlangue déroutante a envahi nos conversations, ou du moins ce qu'il en restait. Serge Simon revient sur les cent mots qui nous ont tenu compagnie pendant le confinement. Pour exorciser, pour en rire et aussi pour réfléchir, un peu.
    EXEMPLE DE DÉFINITION : Confinement (kon-phi-ne-man): nom, masc.
    Déf : Comportement humain collectif, respecté par toutes et par tous, basé sur le civisme et l'intérêt général, visant à casser la chaîne de transmission d'un virus. Pour beaucoup ce fut l'occasion d'une introspection permettant un retour aux valeurs essentielles de la vie.
    Syn : La taule, le placard, perpète, la zonzon, Cayenne, le château d'If, Alcatraz, non pas ça !
    Ex : Durant le confinement, René sortait tous les jours en loucedé pour aller boire l'apéro chez Raymond. Pas d'attestation, pas de masque et surtout en guise de bonjour, une belle main au panier de Simone, la dernière conquête de Raymond qui sentait le cul à plain naseaux. Coronavirus ou pas, René n'envisageait pas une seule seconde de déroger à la seule règle qu'il avait respectée depuis l'âge de 14 ans : " Midi c'est un demi ! Midi et quart, c'est un Ricard ! "
    SOMMAIRE NON EXHAUSTIF Agueusie - Anosmie - Anticorps - Apéro digital - Attestation de sortie - Ballon - Bolsonaro - Buzyn - Caissière - Cellophane - Chloroquine - Cluster - Conf call - Confinement - Conseil scientifique - Contact - Contamination - Coronanisme -Coronavirus - Courses de première nécessité - Déconfinement - Dépistage - Distanciation Sociale - Distanciel - Éboueur - Écouvillon - Embrassade - EPHAD - Espagne - Expert - File d'attente - Gel hydroalcoolique - Gestes barrières - Iran - Italie - Johnson - JT - Lavage des mains - Macron - Masque - Monde d'après - Monde d'avant - Nasopharyngé - Pangolin - Passe - PCR - Plage dynamique - Plexiglas - Première ligne - Présentiel - Quarantaine - Quatorzaine - Raoult - Règles sanitaires - Salomon - Seconde ligne - Sérologie - Service de réa - Skypapéro - Sibeth - Soignant - Sport collectif - Sport de combat - Teams - Télétravail - Trump - Vaccin - Véran - Vidéoconférence - Virus - Wimi - Wuhan - Zone rouge - Zone verte - Zoom - 1,5 m - 4 m2 - 10 m

  • Rugby, mon amour

    Simon Serge

    " L'écriture de ce livre s'est imposée avec la crise qui a frappé mon sport, à la suite des décès dramatiques de jeunes joueurs sur le terrain. Les tragédies étaient là, choquantes. Dans ce contexte légitimement dédié à la compassion et à la douleur, l'argumentation était impossible, déplacée. Le rugby apparaissait comme le coupable idéal. Ce clouage au pilori de ce sport qui compte tant pour moi était dur à supporter. Mais je savais que le temps de la réponse viendrait. Le temps où le débat serait possible. Ce temps-là est venu. "

  • Ce livre est une quête, un reportage, un cri. Une quête : celle de l'un des plus grands comédiens et chanteurs contemporains, le voyou de "Casque d'or", l'héritier des "Séquestrés d'Altona", le chantre des loups qui sont entrés dans Paris : Serge Reggiani. Quarante ans de combats, de passions, de créations et de questions que ne cesse de se poser le rital de Reggio devenu un sacré grand "francese". Une quête : celle de Simon, cinéaste, qui a longuement filmé son père et l'a littéralement mis en scène avec l'écrivain Biaise N'Djehoya. Résultat : une aventure à trois voix, et une confession à vif qui ne ressemble à aucune autre - car ici l'homme et l'artiste vont jusqu'au bout d'eux-mêmes.

  • Y a-t-il excès de commémorations d'événements historiques? À cette question Cap-aux-Diamants répond : « Il y aura trop de commémorations le jour où les jeunes sauront d'avance ce que les lieux historiques recèlent, ce que les plaques historiques racontent, et ce dont les témoins se souviennent ». Ainsi, « 1914 : une année mémorable » se consacre à la commémoration de la Première Grande Guerre, mais fait aussi écho à des événements méconnus (le naufrage du Montmagny). La revue souligne d'autres anniversaires marquants tels que la première parution de Maria Chapdelaine et la mort prématurée de son auteur Louis Hémon, la colonisation en Abitibi et le centenaire de la ville d'Amos, ainsi que Félix Leclerc qui aurait eu cent ans cette année.

empty