Sciences humaines & sociales

  • Ce volume est à la fois un livre d'histoire et un livre d'histoires : histoire de l'implantation du service social colonial et son devenir après les indépendances ; histoires de celles qui furent les pionnières et les actrices.

    Grâce à un considérable travail d'archives, Simonne Crapuchet, auteur coordinatrice, retrace un pan encore méconnu de l'histoire coloniale et post-coloniale. Sa triple position de chercheuse, enquêtrice et actrice de cette histoire explique la diversité et la qualité des témoignages qu'elle a su recueillir à côté du sien : témoignages savoureux parfois, instructifs
    toujours, de femmes qui, au Tchad, au Vietnam, en Côte d'lvoire, au Congo, au Burkina-Faso, à Madagascar, au Cameroun, au Sénégal, au Laos, en Guinée, en Centrafrique, contribuèrentà la création et au développement de services sociaux ruraux et urbains, furent assistantes sociales des Armées ou d'entreprises, qu'elles soient laïques ou religieuses, et quels que furent leur bord politique ou leur lucidité face à l'irréversibilité des indépendances.

    Ces femmes se trouvèrent parfois en butte à l'incompréhension des administrations et/ou des services divers, mais elles surent s'imposer grâce à leur volonté de pionnières et grâce à leur connaissance du terrain. Elles éclairent ici, avec leurs souvenirs et la mise à jour qu'en fait Simonne Crapuchet, bien des aspects encore vivants de continents qu'un Occident trop sûr de lui a tendance aujourd'hui à uniformiser dans une même misère.

empty