• Aimer et prendre l'air

    Sophie Simon

    Amy ne sait pas très bien si elle veut, ni même si elle doit quitter Jack qu'elle a épousé alors qu'elle n'était qu'une jeune actrice. Depuis, elle a grandi tandis que lui n'a fait que vieillir. Alors, en cette fin d'été, elle s'apprête à le quitter, comme elle l'a déjà quitté cent fois. Mais rien ne se passe comme elle l'attendait. Quand un couple d'amis eux mêmes au bord de la rupture débarque dans la maison, la confusion est à son comble... Car si la forme est légère et vive, parfois burlesque, souvent comique, c'est bien un drame qui se joue : la fin d'un monde idéal et la fin de l'amour. Aimer et prendre l'air est un roman à la langue élégante et désinvolte où perce une tendre ironie. Un roman cinématographique, une comédie dramatique sur l'inéluctable que n'aurait pas désavouée Woody Allen.

  • Gary, tout seul

    Sophie Simon

    À vingt et un ans, tête brûlée et effrontément ambitieux, Gary Morrow quitte sa banlieue de Cleveland pour tenter sa chance à New York. Il tombe amoureux de la fille d´un patron de hedge fund. À lui la Bourse de New York, la femme parfaite, les dîners fins. Une vie à plus de sept cents kilomètres de ses mauvais souvenirs, ceux d´un enfant sans père et frondeur, mais aussi des trois personnes qui ont le plus compté pour lui. Et voilà que le passé, qu´il s´est efforcé de maintenir à distance, resurgit.
    C´est d´abord Tracy, l´ex-petite amie, qui vient de décrocher des essais à New York pour devenir animatrice sur CBS. Puis la mère, Melany, qui de débarque de Cleveland dans sa vieille Buick dorée pour éventuellement lui emprunter quelques dizaines de milliers de dollars. Enfin, il retrouvera son père, après plus de seize ans sans nouvelles. Malgré lui, le puzzle de ses origines est presque reconstitué. Ne manque que Franck, l´ami d´enfance, le mari de Tracy, qui ne sera jamais plus le même depuis que Gary lui a amoché le crâne lors d´une bagarre. C´est pourtant à Franck que Gary pense le plus. Au point d´aller jusqu´en Colombie-Britannique, pour tenter de se faire pardonner. Alors, espère-t-il, sa vie pourra peut-être reprendre un cours normal...

  • American clichés

    Sophie Simon

    Howard est un prodigieux chanteur d'opéra davantage reconnu par son chien que par sa femme. Debby est une midinette séduisante qui se cherche un mari parmi ses amis homosexuels. Ed et sa femme coulent des jours tranquilles jusqu'au soir où il renverse le fiancé de sa nièce. Mais on est en Amérique, et rien n'est jamais noir, rien n'est jamais perdu. Tout commence dans les années 1950, le mythe de l'American Dream est à son apogée. Les foyers sont coquets, les banlieues paisibles et familiales, les cow-boys ont les mains calleuses mais le coeur tendre, et les actrices, forcément blond platine, sont sexy et névrosées. D'autres nouvelles se situent de nos jours, les jeunes femmes prennent des amants tandis que leurs maris rêvent de beaux enfants blonds dans leur jolie banlieue. Les héros de ce recueil viennent des quatre coins des États-Unis. Ils ne vivent pas à la même époque, n'ont rien en commun, si ce n'est une réalité qui ne leur convient pas vraiment. On les rencontre à un moment crucial de leur vie. Là où quelque chose, normalement, devrait changer la donne.

  • « Ce livre est le fruit d´une lassitude extrême. Il est une sorte de guide de ce qu´il ne faut pas faire, de ce qu´il ne faut pas croire, de ce qu´il n´est pas raisonnable d´espérer, de ce qu´il serait digne de réclamer. Mourir ou dire. Dire pour ne pas mourir... Crier son ras-le-bol d´être le bouc émissaire des délires et des fantasmes de ceux que la normalité rassure, et le gagne-pain de quelques réseaux discrets et bien organisés. Démolir la légende du parcours initiatique et les récits simplistes de ces hommes devenus femmes. J´était un animal doué de raison, je ne demandais pas grand-chose, ma place, toute petite, celle d´un humain au milieu des autres humains, je ne voulais pas mentir, pas faire semblant, pas jouer, je voulais vivre. Je savais que je n´avais jamais été un homme, que je ne serais jamais simplement une femme et que je resterais un sujet de conversation... » Sophie Simon

  • Les parents d'Aimée sont séparés. Sa maman a un nouvel amoureux, avec qui elle vient d'avoir un petit garçon. Quand Aimée est avec sa maman, elle vit dans une nouvelle maison avec, donc : sa maman, son beau-père, la fille que son beau-père avait eu avant de rencontrer sa maman, et ce petit demi-frère. Ça en fait du monde ! Mais voilà, Aimée est jalouse de ce bébé qui passe tout son temps avec sa maman, alors qu'elle, c'est juste une semaine sur 2 ! Pourtant, elle l'aime bien, ce petit « demi-frère » comme on dit : d'ailleurs, demi, c'est ridicule : pourquoi demi ? Alliant bande dessinée quotidienne et images plus symboliques, la collection d'Aimée et Medhi accompagne avec tendresse les plus petits au fil de la vie.

  • Les parents d'Aimée se séparent et la petite fille est submergée de questions :
    Est-ce à cause d'elle ?
    Peut-elle faire quelque chose pour qu'ils restent ensemble ?
    À quoi va ressembler sa vie dans deux maisons différentes ?
    Accompagnée de son grand ami Mehdi, Aimée va trouver peu à peu des réponses à ses questions et apaiser ses inquiétudes.
    Alliant bande dessinée quotidienne et images plus symboliques, la collection d'Aimée et Medhi accompagne avec tendresse les plus petits au fil de la vie.

  • Mehdi est tout triste. Sa grand-mère est morte et elle lui manque. Il se questionne : Sa grand-mère, elle est où d'ailleurs ? Et qu'est-ce qu'on fait quand on est mort ? On disparaît vraiment? Si on pense à elle, c'est un peu comme si elle était encore là non ? Accompagnée de sa grande amie Aimée, Mehdi va trouver peu à peu des réponses à ses questions et apaiser ses inquiétudes. Alliant bande dessinée quotidienne et images plus symboliques, la collection d'Aimée et Medhi accompagne avec tendresse les plus petits au fil de la vie.

  • Un bébé arrive bientôt dans la famille de Mehdi et le petit garçon est submergé de questions :
    Est-ce que ce sera une fille ou un garçon ?
    Va-t-il lui ressembler ?
    Est-ce que ses parents l'aimeront toujours autant ?
    Accompagné de sa grande amie Aimée, Mehdi va appréhender peu à peu cette arrivée, les grands changements et les grands joies qu'elle va apporter.
    Alliant bande dessinée quotidienne et images plus symboliques, la collection d'Aimée et Medhi accompagne avec tendresse les plus petits au fil de la vie.

  • «ÉCHEC»Les brouillons et les étapes de l'oeuvre constituent la trame de réflexion de ce dossier «Échec». Que ce soit dû aux pressions du marché, à une certaine imputabilité envers les agences de subventions ou, plus fondamentalement, au discours déconstructiviste, le contexte artistique actuel laisse peu de place à l'échec. Et pourtant, bon nombre d'artistes s'échinent dans des entreprises vouées à l'incomplétude, ou cultivent le charme imparfait des limites, des blocages et du dysfonctionnement. Les dimensions philosophique, éthique et politique de l'échec habitent donc ce numéro, qui explore les ramifications d'un rapport au monde «défectueux» vis-à-vis des contraintes productivistes et conformistes.

  • Ahhh, l'école... L'endroit où naîtront certaines de vos plus grandes amitiés ; lieu d'apprentissage et de formidables découvertes, mais aussi source d'angoisse pour plusieurs d'entre vous. Pensiez-vous vraiment avoir réussi à en percer tous les secrets en lisant Mystères à l'école ? Croyiez-vous qu'il ne restait plus de lieux obscurs à découvrir, de crimes à élucider et de personnes étranges à rencontrer ? Détrompez-vous !

    Marie-Andrée Arsenault, Jocelyn Boisvert, Nadine Descheneaux, Pierre Labrie, Simon Lafrance, Samuel Larochelle, Richard Migneault, Sophie-Luce Morin, Maryse Pagé, Priska Poirier, Élise Rivard, Jennifer Tremblay, Catherine Trudeau et Elaine Turgeon

    Ces quatorze auteurs allient leurs forces et vous proposent des nouvelles inédites, et autant de mystères fascinants à dévoiler. L'école est ouverte... ou presque ! Entrez-vous ?

empty