• Un roman policier qui introduit le lecteur au sein de la Bourse de Paris et des milieux financiers français.

  • Rouille

    Floriane Soulas

    Dans un Paris alternatif du XIXe, alors que l'Homme a conquis la lune, une femme sans mémoire se démène pour trouver son identité

    Paris, 1897.

    De nouveaux matériaux découverts sur la Lune ont permis des avancées scientifiques extraordinaires. Mais tout le monde n'en profite pas ! En dehors du Dôme qui protège le centre urbain riche et sophistiqué, le petit peuple survit tant bien que mal. C'est dans une maison close sur l'un de ces faubourgs malfamés qu'a échoué Violante, prostituée sans mémoire. Alors qu'elle se démène pour trouver son identité dans un monde dominé par les hommes et les puissants, sa meilleure amie disparaît dans d'atroces circonstances.

    Contre la raison, la jeune femme décide de prendre part aux investigations...

  • Quelque part en France, deux femmes qui ne se connaissent pas vont se rencontrer le temps d'une nuit. Ensemble, elles vont lutter pour résister à l'assaut d'un commando terroriste. La première endure depuis plusieurs mois le deuil de la plus jeune de ses filles. Elle raconte la douleur, les nuits sans sommeil et les mille gestes du quotidien. La seconde est une tireuse d'élite chargée d'éliminer des criminels de guerre. Entrée dans les services secrets en 1981, elle raconte la fièvre et l'enthousiasme des premiers jours de l'alternance politique puis la lente et cruelle perte des idéaux de sa jeunesse. Sa mission la ramène sur les terres de son enfance à la poursuite de l'auteur d'un attentat.

    Dans ce roman, Denis Soula poursuit le travail entrepris avec Mektoub et Les frangines. Il continue d'écouter des femmes raconter comment elles ont grandi, aimé, souffert, tenu bon et comment elles survivent au chagrin et au malheur sans s'abandonner au désespoir. Une fois l'obscurité dissipée, c'est un livre empreint d'un grand optimisme.

  • L'histoire de votre famille vous passionne, vous intrigue ? Vous vous êtes plongé dans des recherches généalogiques ? Vous avez des tas des souvenirs que vous aimeriez coucher sur le papier ?

    Cet ouvrage vous accompagne sur ce chemin captivant et vous livre une méthode complète pour passer à l'action. Laissez-vous guider et apprenez à mettre en forme les informations dont vous disposez :


    Par quoi ou par qui commencer ?

    Comment faire un plan ?

    Comment faire revivre vos ancêtres ?

    Comment surmonter les difficultés d'écriture ?


    Avec une mine de pistes, de conseils et d'exemples pour conserver, transmettre et donner un écrin à la mémoire de vos ancêtres.

  • Ce recueil de poèmes revisite la vie de Zéna Mdéré, matriarche incontestée du mouvement des chatouilleuses, ces femmes qui ont milité pacifiquement pour l'ancrage de Mayotte dans la République française. L'auteur retrace son long combat pour la France à travers quelques moments clés de l'histoire mouvementée du Département de Mayotte et marque sa reconnaissance à l'égard des martyrs et des oubliés du combat départemental. Il invite surtout les Mahorais à se réapproprier leur Histoire pour mieux construire demain.

  • Mayotte, département français d'outre-mer depuis 2011, reste pourtant revendiqué par l'Union des Comores depuis les années 70. Le combat départementaliste trouve alors ses origines dans l'aspiration légitime des Mahorais à la sécurité et à la liberté. Devant la revendication comorienne, la transformation de l'île en département était-elle devenue, avec le temps, un enjeu de sécurité nationale ? Cette évolution statutaire était-elle rendue nécessaire eu égard aux enjeux de puissance à l'oeuvre dans l'océan indien ?

  • L'auteur rédige un plaidoyer saisissant pour Mayotte, terre d'Histoire, de mémoires et d'hospitalité naviguant entre cultures africaines, arabes, malgaches et appartenance à la France. Témoin privilégié du développement de son île, il nous livre ici une nouvelle lecture, une vision déterminée et engagée de Mayotte après sa départementalisation.

  • Dans la tempête et la brume des cent jours, les Mahorais s'accrochent à ce qui leur est le plus cher. Dans le brouillard des dix lunes, ils se délestent, sans regret, des futilités qui encombrent leurs esprits et regardent au fond d'eux-mêmes pour trouver le chemin perdu. Dans les moments les plus difficiles, ils se rappellent leur passé pour mieux construire demain. Soula Said-Souffou nous livre un plaidoyer émouvant sur Mayotte, cette terre de France qui oscille, sans cesse, entre modernité et traditions. Il navigue entre les racines de sa culture et la modernité étourdissante d'un avenir à dessiner chaque jour. La porte des audacieux est un passage obligé pour qui souhaite saisir pleinement toute la subtilité d'un combat pour l'identité, pour l'égalité et la dignité des Mahorais.

  • L'océan Indien a toujours attiré la convoitise et les ambitions des puissances mondiales et régionales : des Arabes jusqu'aux Américains, en passant par les Européens. Dans ce "grand jeu" militaire et économique, la France occupe une place particulière. Cet essai analyse un aspect essentiel de ses intérêts : l'énergie. L'auteur dresse un bilan historique des ressources régionales, puis en décrypte les enjeux diplomatiques. Une étude salutaire, alors que les nations riveraines renforcent leurs capacités militaires.

  • L'histoire de Mayotte dans la France vous invite au rêve d'une rencontre avec cette différence qui nous unit. Mais le temps passant, la force de cette différence singulière semble aborder les pâles couleurs de l'uniformité. Oubli, délaissement des traditions ou nouvelle vague de métissage, ce recueil de poèmes pose des mots sur les maux d'une société secouée par l'agitation du monde. Il invite le lecteur à se draper d'imaginaire et à chanter le monde pour comprendre l'évolution d'une culture en pleine mutation cherchant les chemins de sa dernière goyave pour mieux construire demain.

  • L'Algérie fête cette année les 50 ans de son indépendance, une occasion pour revenir sur son parcours à la fois politique, économique et culturel. Au sommaire notamment de ce numéro des contributions sur Ben Bella, le développement économique depuis 50 ans, le pétrole, la dépendance alimentaire, le logement, la jeunesse, l'histoire de la peinture, le cinéma, la création littéraire.

  • L'éducation musicale fait partie des éléments indispensables tant à la construction de la personne qu'au développement de l'intelligence. Comment croire que la culture est un bien que l'on pourrait se procurer sans rien connaître de l'intérieur qui nous permette de l'aimer ? Deux démarches sont décrites ici proposant la mise en oeuvre dans la classe d'une activité constructive à caractère musical.

  • Voici le témoignage exemplaire et authentique du malaise biculturel d'un jeune Noir étudiant en Europe : Par son journal, Anselme se confie et présente au lecteur ses comparaisons, ses réflexions critiques sur notre civilisation, et leur évolution. Anselme N'Doka n'est ni le produit d'une fiction, ni un cas isolé et vous le côtoyez quotidiennement. Sa situation et ses interprétations sont méticuleusement restituées dans ce récit commenté.

  • N'y aurait-il pas quelque naïveté à penser que le développement humain pourrait, sans dommage, ne concerner que certains aspects des personnalités ? Cet essai propose une réflexion sur l'un des aspects privilégiés de l'exercice du discernement, à savoir le jugement esthétique. L'activité artistique est un des espaces où se rejoignent ces deux polarités de notre présence au monde que sont la chair et l'esprit. La culture est un tout, elle demande qu'une place soit réservée aussi au développement de l'intelligence esthétique à l'intérieur même de l'école, pour que l'enfant, être unique, unifié, communiquant, puisse se construire en culture.

  • Les frangines, l'histoire de deux soeurs que tout semble opposer mais qui s'aiment de façon inconditionnelle. La première joue aux cartes dans des casinos ou des clubs, elle vit la nuit et mène une existence en marge. La seconde est une mère de famille célibataire qui travaille d'arrache-pied pour subvenir aux besoins de ses enfants.
    Longtemps séparées par la vie et les hommes qui passent, elles se retrouvent un jour et partagent enfin les difficultés, la fuite du temps et les bonheurs liés au sentiment que chaque événement doit se vivre comme un moment unique. Mais quelque chose d'imprévu va chambouler leur vie à jamais.

    Ce court roman de Denis Soula est à la fois rigoureux et inventif. L'écriture, sans apprêt, est soutenue par une émotion palpable, au plus près de ses personnages.

  • L'évadé de Kâpîssâ Bob d'Abrant est un officier du Service Action. Envoyé en Afghanistan sous le couvert d'un groupe humanitaire, il est tombé dans un traquenard et le voici otage d'une bande de Talibans. Abandonné par son service, il risque d'être exécuté ainsi que l'ont été trois autres occidentaux. Une nuit, il entend des pas dans l'escalier de la cave où il est détenu et pense que son heure a sonné. Il se prépare à vendre chèrement sa peau... Engagez- vous dans cette surprenante aventure où le fantastique côtoie la réalité ! Découvrez l'étrange milieu dont font partie certains agents du Service Action. Ce groupe est complètement ignoré de la hiérarchie militaire française et du pouvoir politique en place. Qui sont ces êtres mystérieux, aux pouvoirs fantastiques, capables de se jouer des pièges tendus par leurs adversaires ? Quelles sont ces monstrueuses créatures en passe d'asservir la Terre et qui font régner la terreur et le crime par fanatiques interposés ? Seriez-vous capable de subir l'Initiation Majeure par les quatre Éléments, au péril de votre vie ? Imaginez-vous enfermé dans un scaphandre pouvant résister à de fantastiques pressions... Vous avez dû abandonner votre submersible endommagé. Vous êtes en train de couler en plein Atlantique, par plus de deux mille mètres de profondeur. Vos réserves d'air sont épuisées et vous êtes victime d'hallucinations étranges ! Lisez ce livre et vous serez amené à vous poser certaines questions. Est-ce uniquement de la science-fiction, ou bien le récit est-il tiré d'une certaine réalité ?

  • Le Livre  pour se dorer la pilule Nouv.

    Élodie est obsédée par l'idée de voyager, de bouger, changer. Tout ce qu'elle veut, c'est changer de décor, découvrir et trouver sa place. Étouffée par la routine parisienne, elle décide de sauter le pas et partir à l'autre bout du monde au pays des kangourous. Elle n'est pas au bout de ses surprises...
    Peurs, joies, endroits insolites, meilleures rencontres et anecdotes de voyages. De quoi vous faire sourire, c'est promis.

  • Un révolutionnaire normand fidèle aux siens, à son terroir et à ses convictions : Thomas Lindet Nouv.

    Si Robert Lindet, Duroy, Buzot sont désormais bien connus, Thomas Lindet, autre Conventionnel de l'Eure, a été laissé dans l'ombre, pour partie volontairement. Pourtant, quelle étonnante personnalité que la sienne : Révolutionnaire convaincu, il fut impliqué dans la vie politique malgré lui, par son envoi aux États Généraux pour avoir rédigé, curé de Bernay, le cahier de Doléances du Clergé. Élu à l'épiscopat contre son gré, Lindet fut le premier des évêques constitutionnels à se marier, ce qu'il fit comme par devoir révolutionnaire. Il siégea à la Convention, où il joua un rôle actif comme régicide, alors même qu'il aurait préféré se retirer. Il fit partie du Conseil des Anciens, et termina Commissaire du pouvoir exécutif de l'Eure. Sous l'égide du Comité régional d'Histoire de la Révolution, Dominique Soulas de Russel publie les 69 lettres inédites que Thomas Lindet écrivit, durant cette période, à sa soeur. Cette correspondance, sans démentir l'image d'un homme d'arrière scène, promoteur efficace et inquiet de son fameux cadet, la précise toute en nuances. Elle révèle Thomas comme un chef de famille soucieux de ne pas inquiéter, ni de choquer, la bourgeoisie catholique de Bernay et, plus intéressant encore, comme l'informateur fidèle de ses concitoyens sur les événements de la capitale, par l'intermédiaire de sa soeur. Matière première d'une thèse, soutenue en 1991, à la Sorbonne, par l'auteur, cette correspondance est introduite par la présentation des rapports entre les frères Lindet, et de leurs rôles politiques respectifs ; elle est accompagnée de notes très documentées, qui situent les lettres dans leur cadre historique.

  • Cet ouvrage a été conçu dans un rapport étroit entre le travail clinique sur le terrain et l'élaboration de concepts utiles à l'analyse, en dialogue avec différentes théories de la psychanalyse et des sciences humaines portant sur l'institution et le changement. L'approche que proposent les auteurs est centrée sur la personne, sur ses constructions, sur les difficultés, les conflits, les souffrances éprouvées dans le cadre professionnel. Traiter de l'Évolution des structures, de changements individuels et collectifs, concerne le vécu des personnes dans des Équipes, des services, des établissements dont elles font partie, mais qui font aussi partie d'elles-mêmes.

    Pour les auteurs, l'analyse d'institution est un travail d'élaboration au sens psychanalytique du terme, qui demande du temps, un cadre complexe et rigoureux, et concerne à la fois l'évolution des processus psychiques au plan individuel et collectif, et des changements du système d'organisation en rapport à de nouvelles valeurs instituantes. Les exemples cliniques qu'ils développent ici permettent au lecteur d'en comprendre les étapes et d'en mesurer les effets et les implications. Dans les secteurs du soin et du travail social, cette analyse des processus inconscients - Actifs dans les rapports individu, groupe, organisation, institution et valeurs sociales - conduit à envisager des changements et la restauration d'un cadre de travail cohérent où circule à nouveau la vie, où la qualité des soins et des prises en charge fait écho à la satisfaction des équipes de réaliser enfin leurs aspirations professionnelles.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Un Sillage

    Elisabeth Soulas

    "Sillages" est un spectacle vivant. "Un spectacle total", disent certains. Sur scène, mes textes sont chantés, parlés, signés, dansés, dessinés, livrés à des artistes qui les déclinent sur une kora, un accordéon, un piano... Bon courage à qui voudra les caser dans un style, une école. Ce recueil répond à une demande récurrente des spectateurs : pouvoir lire à tête reposée ce qu'ils ont entendu et vu. Je me suis refusée à un classement. Comme dans le spectacle, un sillage relie le familier à l'hermétique, la rime à la fantaisie, la simplicité à la ciselure.  Comme tout sillage, il s'estompe vite. Restent les mots, entre lesquels chacun peut naviguer à sa guise. 

  • François Soulas déborde le cadre des chemins où il suffit de demander pour obtenir, de tendre la main pour cueillir, d'écouter pour entendre, de regarder pour comprendre. Il les redécouvre en poursuivant, à l'abri du silence, une recherche et une conscience qui sont vraiment siennes, tant par l'originalité de leurs résonances, que par la sincérité de la douleur qu'elles suscitent en lui. Son attention absorbée dans la perception du Réel, il écoute la conscience de l'Être à travers la vie partout présente, soucieux de comprendre les justes valeurs de la souffrance et de l'être humain qui le relient à l'Être extrême, dont la présence en chacun, profondément ressentie, grandit sa volonté de participation et d'intégration jusqu'au désir de s'identifier à cette conscience elle-même. Fidèle à sa devise, le poète ne craint pas d'exprimer l'inexprimable, à travers le nouveau visage que prennent des mots familiers, et il ne doute pas que le vers, le style et la peine pourront l'exprimer lorsque la réalisation intérieure, où le « duel-dualité » des forces qui s'opposent n'existe plus, éliminera d'elle-même les conditions limitées de l'humain. Il faut aimer les « Douze poèmes » de François Soulas, pour tout ce qu'ils réveillent en nous d'insatisfait, de non-triomphant, d'irréalisé ; il faut les aimer pour tout ce que les images acquièrent de pureté, de cristallin et d'omniprésent. Et quittant l'auteur, sa musique vous restera, comme vous restera son amour de l'infini.

empty