• Disaster falls

    Stéphane Gerson

    " Disaster Falls est une méditation sur une tragédie familiale qui se confronte à l'événement-même et à ses conséquences, dans un langage dont la retenue engendre paradoxalement de profondes émotions. Un livre d'une force immense. " Salman Rushdie (2017)
    Disaster Falls porte le nom d'un lieu perdu - des rapides dans le Colorado - et d'un événement tragique. À l'été 2008, lors d'un voyage organisé, le kayak dans lequel Stéphane Gerson naviguait avec son fils Owen chavira dans ces eaux froides. Après trois heures de recherches, les guides repêchèrent le corps d'Owen. Il avait huit ans.
    " J'incarnais désormais une figure qui hante notre époque, dit Stéphane Gerson : celle du parent qui n'a pu ou su protéger son enfant. Pour comprendre l'univers dans lequel nous avions basculé, ma femme et moi, je me mis dès mon retour à New York à consigner ce que j'observais en moi et autour de moi. Tenu au quotidien, ce journal devint le matériau brut à partir duquel, des années plus tard, j'ai rédigé un ouvrage sur cet événement intime et ses répercussions. "
    OEuvre de non-fiction au croisement du récit, de la chronique et de l'enquête, Disaster Falls marie les émotions du père, l'analyse de l'historien et la quête de sens. L'histoire hante le livre, que ce soit celle de ces rapides depuis leur découverte en 1869, de l'expérience du deuil parental (Shakespeare, Mallarmé, etc.) ou de catastrophes collectives qui, de la Shoah au 11 septembre 2001, donnent sens à ce désastre familial.
    Dans ses derniers chapitres, Disaster Falls s'ouvre à une autre vision de la mort. Atteint d'un cancer inopérable deux ans après cet accident, le père de Stéphane Gerson opta pour l'euthanasie en Belgique. Après avoir perdu un fils, l'auteur accompagne son père durant ses derniers jours. Autre filiation, autre mort - une mort acceptée, apaisée, faite sienne. " J'étais un vivant entre deux disparus. "

  • Depuis 500 ans, les prophéties de Nostradamus sont lues dans le monde entier. D'où vient la fascination pour cet obscur astrologue qui aurait prédit les plus grandes catastrophes de l'Histoire ? Pourquoi resurgit-il inlassablement sur le devant de la scène devenant ainsi l'éternel prophète de nos malheurs ? Médecin, astrologue et poète de Salon-de-Provence, Michel de Nostredame aurait tout prédit dans ses fameux quatrains : la mort du roi Henri II, le Grand Incendie de Londres en 1666, la Seconde Guerre mondiale, les attentats du 11 septembre 2001... Publiées pour la première fois au XVIe siècle, ses Prophétie sont eu une influence considérable dans l'Europe de la Renaissance et ont ensuite prospéré pendant près de cinq siècles. Aussi extraordinaire qu'insaisissable, Nostradamus offre certitude et réconfort à une humanité toujours plus désireuse d'apaiser ses angoisses. Grâce à un travail de recherche mené dans les archives européenne et américaine, Stéphane Gerson explore la vie et la postérité de Nostradamus et, en étudiant son pouvoir d'attraction, il sonde nos peurs passées et actuelles. Qui refuserait de connaître l'avenir ? Traduit de l'anglais (États-Unis) par Simon Duran.

empty