• En 1993 paraissait en France Backlash - La guerre froide contre les femmes de Susan Faludi. Best-seller aux États-Unis dès sa sortie en 1991, cet essai identifie et constitue une enquête sans précédent sur le "retour de bâton" médiatique, politique, juridique, économique, culturel, des années 1980, contre les droits des femmes, après les importantes mais fragiles avancées obtenues par le mouvement des femmes des années 1970. Faits et chiffres à l'appui, Susan Faludi révèle la brutalité et l'ampleur de cette revanche conservatrice : gros titres de journaux sur l'échec du féminisme accusé de tous les maux, la pénurie d'hommes, l'épidémie d'infécondité, le malheur des célibataires, la dépression des femmes; triomphe des images de femmes soumises au cinéma et à la télévision, groupes de défense de la masculinité, mise en cause du droit à l'avortement, exclusion des femmes des rouages politiques et remise en question des droits à l'égalité au travail...
    Ce texte éclairant considéré comme un classique du corpus féministe souligne le caractère cyclique de ces "retours de bâton". Après l'accession de pouvoirs réactionnaires et machistes dans de nombreux pays ces dernières années et deux ans après les débuts du mouvement #MeToo, son actualité est brûlante.

  • Dans la chambre noire

    Susan Faludi

    • Fayard
    • 12 Septembre 2018

    Le 7 juillet 2004, Susan Faludi reçoit un e-mail d'une certaine Stéfanie, accompagné de photographies. Sur l'une d'entre elles, on distingue une femme âgée posant dans le hall d'un hôpital thaïlandais. Sur une autre, on l'aperçoit dans un bosquet, arborant une perruque d'un roux flamboyant.
    Steven, après vingt-cinq ans de silence, a préféré les images pour annoncer à sa fille, via ce message électronique, qu'il avait changé de sexe. Et pour l'inviter en Hongrie, où Stéfi est retournée vivre, afin d'écrire son histoire.
    Comment Steven a-t-il pu passer de pater familias misogyne et violent à cette femme hongroise ? Et pourquoi ? À travers une enquête passionnante dans le Budapest des pogroms jusqu'à celui, actuel, du repli identitaire, Susan Faludi tente de répondre à ces questions en plongeant dans l'enfance de Steven, jeune juif contraint de se déguiser pour survivre aux rafles.
    Depuis la Hongrie jusqu'au États-Unis, en passant par le Brésil où il avait trouvé refuge, ainsi qu'une photographie se développerait par couches dans une chambre noire, Susan démaquille les visages de son père. L'auteur n'écrira finalement pas l'histoire de Stéfi, mais celle d'une réconciliation. Un récit poignant, qui pose de façon inédite la question des identités, aussi bien sexuelles que religieuses ou politiques.

empty