• École, silence. On tourne... pas rond ! De jour en jour, on coule et croule : sous les injonctions ministérielles, la dérive paperassière, le dirigisme bureaucratique... Dépossédés de leur métier, infantilisés comme jamais, culpabilisés par l'infaisabilité de ce qui leur est demandé, beaucoup d'enseignants se sont tus.
    Mais qui peut encore croire que ça va aller mieux quand tant d'enfants et d'enseignants vont si mal ? Comment faire avancer un système qui change de cap à chaque nouveau ministre ? À l'heure où quelques professeurs osent encore témoigner sous couvert d'anonymat, il fallait une voix forte pour dire le mal qui est fait à l'École. Il fallait aussi l'expérience professionnelle et militante solide d'un enseignant pour qui le pire serait de ne rien dire.
    Alternant analyses percutantes et anecdotes croustillantes, Sylvain Grandserre livre un témoignage entre rire et larmes dont nul ne sortira indifférent. Après ça, on ne pourra plus dire qu'on ne savait pas.

  • N'en déplaise aux spécialistes des « y a qu'à », tout enseignant sait bien que les apprentissages ne se décrètent pas. Et quoi qu'en pensent les technocrates, on n'éradiquera pas l'échec scolaire en multipliant les prothèses de toutes sortes après la classe, sans toucher à l'organisation même de cette dernière.

    Les pédagogues, en dépit des anathèmes et des malentendus, ne sont en rien de doux rêveurs ayant abdiqué leur autorité et renoncé à transmettre des savoirs. Ils témoignent, au contraire, d'une inlassable obstination dans ce domaine. Articulant, avec inventivité, la volonté d'instruire et celle de former à la liberté.
    Sylvain Grandserre et Laurent Lescouarch en font ici la remarquable démonstration. Adossés aux grandes figures de la pédagogie, informés des meilleures recherches en éducation, soucieux d'être toujours au plus près des pratiques, ils nous offrent un livre exceptionnel.

    Jean Houssaye dit d'eux, dans la préface, que ce sont des « sages ». Et, effectivement, ce livre est un livre de « sagesse pédagogique » : il conjugue, avec un rare talent, équilibre et exigence. Équilibre entre les informations théoriques et les préconisations concrètes. Entre le souci de créer du collectif et celui d'aider chacun au plus près de ses besoins. Entre les impératifs de la transmission et ceux de l'émancipation... Exigence aussi : d'apprentissages rigoureux, d'une culture porteuse de promesses d'humanité, d'une formation authentique à la démocratie...

    Voilà donc, tout à la fois, un manifeste et un outil pour une véritable pédagogie de la liberté.

empty