• Cet ouvrage n'est pas un reportage tardif des atrocités qui ont eu lieu dans les camps nazis mais l'histoire d'une jeune française qui, à vingt ans fût jetée dans la guerre. Elle choisit la Résistance et le paya très cher ! Grâce à une foi inébranlable, elle réussit à revenir vivante mais très « abîmée ». Dix années d'hôpitaux n'ont pas complètement effacé ses souffrances. Monique de l'Odéon se souvient, Eugénie Valois nous livre enfin son secret. Les années de sa jeunesse volées pour une noble cause : l'amour et l'honneur de sa patrie !

  • Ce super aide-mémoire en couleur présente sous une forme visuelle l'essentiel des principes et techniques  de base de la chimie analytique  (méthodes séparatives, méthodes spectrométriques, méthodes couplées) à connaître en vue des examens et concours. Il s'appuie sur de nombreux exemples et applications tournés notamment vers les sciences de la vie. Plus de 500 schémas et photos regroupés par thème et sous la forme de fiches sont commentés pour réviser d'un seul coup d'oeil !  L'image a volontairement été privilégiée, le texte d'accompagnement résumant les idées essentielles. 
     

  • Comment vivre en devenant plus humain, ? Vvoilà l'objectif de cet ouvrage. Le destin de l'homme et de la femme est de chercher le mieux-être et le bonheur. Les épreuves, la maladie et la souffrance nous ramènent à l'essentiel car elles et nous obligent àfont découvrir les valeurs qui peuvent encore donner un sens à notre vie. Tel le lotus aux pétales éclatants se nourrit de vase, nous faisons de même car notre passé est notre terreau. Tôt ou tard, il nous faut rentrer chacun chez soi, avec plus de vérité et de légèreté, en savourant les moments précieux de notre existence. En quittant profession, métier, occupation, nous sommes tous invités à vivre davantage à l'intérieur de notre Être . C'est l'époque deen vue de la récolte, au terme des saisons de notre vie. Il faut déposer notre ego pour mieux nous connaître. Ainsi, laLa retraite n'est donc pas le signe du retrait ou du renoncement àe la démission de notre vie. Bien au contraire. La retraite Elle est un temps pour, enfin, entreprendre notre pèlerinage intérieur - notre par lequel nous apporterons notre contribution à l'hHumanité.

    Professeur de gérontologie, spécialiste de la relation d'aide, Valois Robichaud collabore par ses travaux à la recherche et à l'enseignement à l'Université de Moncton, au Nouveau-Brunswick, Canada. Au sujet de sa propre retraite, il s'exprime en ces termes convaincants : « J'ai la joie de vivre mes journées avec plus de liberté car je deviens plus conscient de qui je suis. Cependant, je demeure lucide : Or, les tempêtes de la vie ne me seront pas épargnées. Je les vivrai debout dans ma barque, encouragé par les vents favorables de l'amitié et de la solidarité. Je risquerai alors de m'aventurer dans ma vie sur des terres inconnues... »


    J'ai la joie de vivre mes journées avec plus de liberté car je deviens plus conscient de qui je suis. Or, les tempêtes de la vie ne me seront pas épargnées. Je les vivrai debout dans ma barque, encouragé par les vents favorables de l'amitié et de la solidarité. Je risquerai alors d'aventurer ma vie sur des terres inProfesseur de gérontologie, spécialiste de la relation d'aide, Valois Robichaud collabore par ses travaux à la recherche et à l'enseignement à l'Université de Moncton, au Nouveau-Brunwick, Canada.

  • La vie et la mort se côtoient tout au long de l'existence humaine. Notre quête de sens ne s'achève jamais. L'être humain ne cesse d'apprendre et de s'adapter tout au long de sa vie.
    La retraite et le grand âge induisent un processus de gains et de pertes qui aboutira inexorablement à un rétrécissement de l'environnement physique, social et personnel.
    Selon le contexte, la société et ses institutions de santé perçoivent le vieillissement comme une dégradation de la valeur de la personne. Cette façon de penser influence les citoyens et les professionnels de la santé.
    Chaque matin, l'être humain entre dans sa vie avec un soi vivant, en transformation, pour s'adapter quotidiennement à de nouvelles réalités. Le réel apprentissage consiste à vivre chaque jour avec la conscience de soi, l'amour et la compassion, à se libérer de l'emprise de la peur, de la culpabilité de vivre.
    La fin de la vie? Un temps pour enfin naître à soi. Avec Valois Robichaud, demandons-nous quand nous cesserons de moraliser, d'infantiliser, de materner les personnes en fin de vie, et de faire de même avec celles qui ont la responsabilité des soins dits palliatifs.
    Pouvons-nous donner à la personne sa dernière chance de vivre dans la dignité en agissant selon ses besoins et sa réalité spirituelle? Ces questions nous concernent tous et toutes, n'est-ce-pas?

  • >D'un côté, le désert qui avance. De l'autre, la guerre qui menace. Au village, le puits s'assèche, le bétail meurt. Il ne reste plus à Rahne qu'à partir à la tête de tous les siens, dont sa dernière-née, la petite Shasha. Avec, pour seule escorte, une chamelle. Et un seul but, trouver de l'eau. Mais chercher la bonne route ne revient-il pas toujours à se tromper ?Ce sont les cohortes de réfugiés dans les lieux désolés de la planète qui ont inspiré à Marc Durin-Valois l'exode de cette famille, désemparée et vibrante, cherchant à survivre. Alors que dans la fournaise du désert, d'une beauté figée et minérale, se poursuit le ballet fantomatique des populations déplacées, des gardes prétoriennes et des bandes de pillards.Evocation épique de l'ailleurs et des damnés du monde, cette immense parabole sur l'errance célèbre par-dessus tout la puissance de l'amour d'un père pour sa fille.Un roman-univers.Ecrivain, journaliste à Médias, Marc Durin-Valois est l'auteur de L'Empire des solitudes, publié chez Lattès en 2001, couronné du prix la Rochefoucauld et du prix Claude LeHeurteur.

  • Docteur en gérontologie sociale, l'auteur aborde la question du soin relationnel prodigué par les soignants à l'adulte âgé vivant chez lui ou en maison de soins de longue durée.
    Il propose aux soignants, quels qu'ils soient, un guide psycho-gérontologique qui les éclaire et les soutient dans leur travail quotidien et qui se résume par cette recommandation fondamentale : accompagne l'autre pas à pas et reconnais-le dans sa dignité par la qualité de ta présence.
    Il croit que l'amour de soi et de l'autre est la première compétence pour intervenir authentiquement auprès du malade.
    Enfin, la présence devient thérapeutique pour quiconque croit dans l'inaltérable potentiel de la personne humaine.

  • Quel mal étrange s'est emparé de l'Ouganda ?Juwna, un prédicateur au charme christique, parcourt le pays et agite les foules. Mais la bouillante Afrique est habituée au pire. Les puissants demeurent indifférents. Seul Frédéric, un agent de renseignement français, s'intéresse à l'affaire. Juwna fascine ce jeune homme étrange et désabusé. Au point de trahir ses supérieurs et sa mission. Au point de créer le danger.L'intrigue court des bords du lac Victoria aux tours de la Défense, mais aussi sur d'autres théâtres. Là où la pensée collective domine, là où s'expriment les instincts les plus sombres de l'âme humaine. Là où l'on ne peut tricher avec les voix intérieures.

  • Elle a raté son rendez-vous avec l'homme qu'elle cherche et Victoria n'est plus là pour la conseiller. Isabelle est découragée. Marie-Sophie la convainc de ne pas abandonner et lui promet de l'aider. À Arcachon, un incident les fait monter sur un navire qui quitte le quai, ce qui les fait repousser leurs plans. À bord, les soeurs vivront des aventures aussi troublantes qu'effrayantes, aussi excitantes que charmantes. Bien sûr, Isabelle poursuit sa quête et garde l'image de son beau Thomas en tête, mais elle doit d'abord sauver la vie du capitaine.

    C'est par le biais d'une expérience dans le futur, qui la mènera sur le continent africain en l'an 2041, qu'elle prend ce risque. À la recherche d'un remède pour le guérir, Isabelle vit des évènements étonnants et angoissants qui lui font douter du succès de la démarche. À son retour, verra-t-elle ses doutes se confirmer? Une fois qu'elle aura trouvé Thomas, pourront-ils rester réunis? Qu'adviendra-t-il du reste de sa famille? Et de sa mission?

  • Les grammaires du français recèlent tant de renseignements que l´on pourrait être tenté de croire que tout a été dit aujourd´hui des complexités de la langue. Or, fait étonnant révélé par trente années d´études générativistes, certaines constructions restent encore presque entièrement ignorées, voire absentes des grammaires actuelles.
    Constructions méconnues du français rassemble, pour la première fois, des faits de langage que les recherches en linguistique moderne ont permis de caractériser, de décrire et de découvrir. L´ouvrage, divisé en dix chapitres, présente de façon singulière dix de ces constructions du français, parmi lesquelles la négation de phrase, l´inversion du sujet et la syntaxe de « en ». Pour chaque construction présentée, les auteurs font état de ses propriétés, de son fonctionnement, des restrictions auxquelles elle est soumise et, le cas échéant, des liens qu´elle entretient avec d´autres constructions en apparence non reliées.
    Cet ouvrage est le parfait complément pour tout étudiant ou chercheur s´intéressant à la linguistique et à la traduction ou souhaitant parfaire sa compréhension de la langue et de la grammaire.
    Christine Tellier et Daniel Valois sont professeurs au Département de linguistique et de traduction de l´Université de Montréal.

  • Il ne s'agit pas que des poèmes d'un versificateur mais également ceux d'un homme où fleurent des mots pacifiques et simplement d'humanité, des vers parfois nostalgiques ou enveloppés par des révoltes, une langue versifiée et saupoudrée de temps en temps d'un peu d'humour ou d'une grande tendresse. Ainsi coulent les vers délicats d'un éternel poète.
    EXTRAIT
    Ne pensons pas trop à demain
    Soufflons dans nos mains,
    Agitons tous nos doigts,
    Et dispersons la poudre magique.
    Pour oublier qu'il y aura demain,
    Oublier ces jours qui nous rudoient,
    Oublier le temps et sa logique !
    Soufflons bien sur la braise,
    Agitons tous nos oripeaux,
    Et dispersons ce que l'on peut partager.
    Pour affirmer que tout est foutaise,
    Professer que la pièce commence derrière le rideau,
    Et se dire que l'essentiel pousse dans un potager
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Petit à petit, l'oiseau fait son nid. Et vers après vers, il trace sa route tortueuse entre les arbres les rivières et tout ce qui vit. Ce fut tout d'abord sur un vélo, sur une scène, sur le chemin de la paix - où il est ambassadeur -, dans des histoires qu'il aime raconter - cinq romans -, au sein de ses rêves surtout. Pour son troisième recueil poétique, Jean-Louis Vallois voulait des vers en couleur, à l'image de ses toiles.

  • Le christianisme occidental a résisté péniblement au choc frontal de l'athéisme, puis au tranquille raz-de-marée de la sécularisation. Comment traversera-t-il l'épreuve de la pluralité et du dialogue interreligieux ? L'auteur pose ici les questions redoutables auxquelles vont devoir s'affronter les chrétiens confrontés à d'autres visions du monde que la leur. Il propose ensuite une relecture des grandes figures et thématiques bibliques, pour tenter de discerner comment le message de Jésus de Nazareth peut contribuer à relever ce dernier défi du christianisme.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le présent ouvrage présente des recommandations pratiques en matière de conception de formation continue en ligne. Il s'appuie sur une revue de la littérature issue de diverses disciplines, comme la psychologie, l'éducation ou la communication, et en fait une synthèse structurée selon un cadre conceptuel intégrateur inspiré de deux modèles d'évaluation de formation (Kirkpatrick, 1994 et Moore, 2003).
    Après une présentation générale de la démarche d'élaboration d'une formation continue en ligne, les chapitres suivants abordent à tour de rôle les critères retenus pour évaluer une formation :
    - La satisfaction de l'apprenant : l'apprenant est-il intéressé par les sujets proposés et satisfait de la formation reçue ?
    - L'apprentissage : l'apprenant a-t-il acquis de nouvelles connaissances ?
    - Le changement d'attitude : l'attitude de l'apprenant a-t-elle été modifiée positivement, le cas échéant ?
    - Le changement de comportement : le contenu de la formation est-il transféré concrètement dans la pratique professionnelle ?
    Des exemples sont également présentés pour illustrer de quelle façon les notions abordées peuvent être utilisées en pratique. Enfin, au terme de chacun des chapitres, des éléments-clés à retenir permettent de résumer les contenus principaux. S'adressant aux chercheurs, aux pédagogues et aux étudiants, cette contribution vise à soutenir ceux qui désirent se familiariser davantage à la conception de formation continue en ligne ou qui sont engagés dans une telle démarche.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Mgr Charles Valois a été le troisième évêque du diocèse de Saint-Jérôme, dans les basses Laurentides, de 1977 à 1997. En racontant les étapes marquantes de sa vie et de ministère épiscopal, il dévoile sa passion pour la justice et pour une manière de faire Église qui soit adapté aux réalités d´aujourd´hui.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La Ménechme

    Chantal Valois

    Samantha regardait toujours le reflet que lui rejetait le miroir. Elle essaya de se sourire. Ses lèvres, aux contours plus définis, dessinèrent pourtant, un sourire identique à celui quaffichait la fille de la photo. Sa ménechme.

    - ''Tu as le même sourire. Dans tes yeux d'un bleu-vert profond, où voulaient se noyer tous tes prétendants je rencontre le même regard''.

    Ces paroles lui revenaient fréquemment depuis quon la gardait emprisonnée dans ce luxueux manoir dont elle navait jamais vu la façade. Il les avait prononcées après son discours cette journée-là. Il avait tout d'abord lentement enlevé sa casquette découvrant son épaisse chevelure grisonnante. Ses lèvres minces avaient esquissé un faible sourire, à peine perceptible et ses yeux verts exprimaient la bonté et la désolation. Il s'était présenté puis avait gentiment demandé de ne pas interrompre lexplication de cet enlèvement dont elle était la victime.
    Pour son grand malheur, il avait reconnu en elle, sa fille disparue dans un accident d'avion, et dont on navait jamais retrouvé le corps

empty